mardi 21 mai 2019

"Une enquête à la belle-époque, tome 2 : Le portrait brisé" de Alice Quinn

Synopsis :
En cette année 1888, la brillante ville de Cannes est secouée par un scandale immobilier qui entraîne la faillite de nombreux notables. En cette période tourmentée, la jeune courtisane Lola tente de faire son entrée dans le monde tandis que sa gouvernante, Miss Fletcher, lutte contre l’amour qu’elle éprouve pour elle. Le célèbre écrivain, Guy de Maupassant, traverse une phase difficile : son jeune frère, Hervé, semble sombrer peu à peu dans la folie.

C’est alors que survient un drame : la jeune orpheline protégée de Lola, Anna, disparaît tandis que l’homme qui tentait de la séduire, le banquier Henri Cousin, est retrouvé assassiné. Lorsqu’elle refait surface, elle est accusée du meurtre et emprisonnée.

Lola, Miss Fletcher et Maupassant se lancent dans une course contre la montre qui les mènera jusqu’au terrifiant asile d’aliénés de l’île de Lérins. Parviendront-ils à sauver Anna de la guillotine ? Qui est la mystérieuse femme au portrait brisé ?

Mon avis :
Ayant beaucoup aimé le premier tome des Enquêtes à la Belle Epoque, j'étais curieuse de pouvoir lire la suite des aventures de Miss Fletcher, Lola et Maupassant. Je m'étais résignée à ne pas pouvoir lire cette suite dans l'immédiat, mais l'auteure me l'a proposé en partenariat papier. Vous vous doutez bien que je n'ai pas hésité une seule seconde avant d'accepter. Il n'a pas eu le temps de trainer dans ma PAL, je m'y suis plongée très rapidement. Encore une fois, j'ai beaucoup aimé !

Depuis quelques temps, la ville de Cannes est le théâtre d'un scandale financier sans précédent, de nombreux notables ont fait faillite à cause d'un banquier peu scrupuleux. Lorsque celui-ci est retrouvé assassiné, les suspects sont nombreux mais la police est persuadée qu'Anna, la petite protégée de Lola, est la coupable. L'homme s'était entiché de la jeune fille et n'hésitait pas à se montrer en sa compagnie. Convaincus de son innocence, Lola, Miss Fletcher et Maupassant n'hésitent pas à mener l'enquête pour disculper la jeune femme et démasquer le vrai coupable...

Dès les premières pages, j'ai été embarquée par l'histoire. La plume de l'auteure est toujours aussi agréable à lire. C'est bien écrit, fluide, prenant, bien documenté et plein de rebondissements. On ne s'ennuie pas un seul instant et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

Quel plaisir de retrouver Miss Fletcher, Lola et Maupassant dans la suite de leurs aventures ! J'aime toujours autant le fait de pouvoir suivre une enquête policière à une époque où tous les moyens modernes d'investigation n'existaient pas encore. On découvre encore un peu plus la ville de Cannes et la société de l'époque dans ce second tome. On sent que l'auteure a fait un vrai travail de recherche, de documentation pour cette saga afin que les différents éléments de son histoire collent le plus possible à la réalité. C'est agréable à lire un roman aussi précis et travaillé par son auteure !

J'aime toujours autant les personnages, mais ma préférence va à Lola. J'adore le fait que sous ses airs de fille un peu nunuche et crédule, elle cache bien son jeu et elle sait mener sa barque là où elle veut, tout en laissant penser à son interlocuteur qu'il est l'instigateur de ce projet, elle est hyper maligne. J'ai toujours du mal avec Miss Fletcher, je n'arrive pas trop à la cerner et son côté prude qui contraste fortement avec la frivolité de sa patronne m'insupporte un peu... J'ai aimé suivre Maupassant, c'est étrange de le voir acteur d'une histoire, mais son personnage apporte un vrai plus à l'intrigue.

La fin a réussi à me surprendre, je ne m'attendais pas à ça. Je n'ai vraiment rien vu venir, je m'étais totalement trompée dur l'identité du coupable. L'auteure nous a baladé du début à la fin mais toutes les pièces du puzzle ont retrouvé leurs places.

Je suis ravie d'avoir pu me plonger dans ce second tome des Enquêtes à la Belle Époque. Alice Quinn continue avec brio sa saga et je suis très curieuse de voir jusqu'où elle va entrainer Lola, Miss Fletcher et Maupassant !


Je tiens à remercier les Editions City pour la découverte de ce roman !
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 16 mai 2019

"Graine de sorcière" de Margaret Atwood

Synopsis :
Injustement licencié de son poste de directeur du festival de Makeshiweg, au Canada, alors qu’il mettait en scène La Tempête de Shakespeare, Felix décide de disparaître. Il change de nom et s’installe dans une maisonnette au cœur de la forêt pour y panser ses blessures, pleurer sa fille disparue. Et préparer sa vengeance.
Douze années passent et une chance de renaître se présente à Felix lorsqu’on lui propose de donner des cours de théâtre dans une prison. Là, enfin, il pourra monter La Tempête avec sa troupe de détenus, et tendre un piège aux traîtres qui l’ont détruit. Mais la chute de ses ennemis suffira-t-elle pour qu’il s’élève de nouveau ?

Mon avis :
Aimant beaucoup la plume de Margaret Atwood, j'étais curieuse de pouvoir découvrir son nouveau roman, à tel point que je n'en ai même pas lu le résumé. Une fois arrivé dans ma PAL, il y a un peu trainé, ayant d'autres livres à lire avant, mais je m'y suis mise dès que j'ai pu. Par moment, ce roman m'a laissé perplexe mais j'ai beaucoup aimé !

Felix Phillips est un génie du théâtre, un metteur en scène de renom. Lorsqu'il se fait évincer de son poste, il choisit de disparaitre pour panser ses plaies et essayer de se venger. Douze ans plus tard, il est maintenant prof de théâtre dans une prison sous un nom d'emprunt, monte avec sa "troupe" des pièces de Shakespeare et l'occasion de se venger de ceux qui ont causé sa déchéance se présente enfin. Avec l'aide des détenus, il va leur rendre la monnaie de leur pièce grâce à une représentation inédite de La Tempête...

Dès les premières pages, j'ai été embarquée par l'histoire. La plume de l'auteure est toujours aussi agréable à lire et addictive à souhait. C'est bien écrit, fluide, prenant et pleins de rebondissements. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

Comme je le disais plus haut, cette histoire m'a laissé perplexe par moment. L'intrigue me plaisait mais je n'avais pas les références concernant la pièce de Shakespeare autour de laquelle tourne toute l'histoire de ce roman. Du coup, j'ai du passer à côté de pas mal de détails de l'intrigue, même si honnêtement, cela ne m'a pas dérangé. J'ai trouvé l'intrigue extrêmement bien trouvée et menée. Je n'avais encore jamais lu d'histoire comme celle là mais j'en redemande.

J'ai beaucoup aimé les personnages, même si parfois, j'ai eu du mal à cerner Felix. Par moment, j'avais l'impression qu'il perdait la boule alors qu'en fait, c'est juste un homme rempli de chagrin. Il m'a fait de la peine mais j'ai adoré la façon dont il se venge de ses détracteurs. J'ai beaucoup aimé les détenus de la troupe de Felix. Ils ont beau être en prison, on voit quand même que ce ne sont pas de mauvais bougres... ^^

La fin est top, je ne pouvais pas espérer mieux, c'était juste parfait. Tout le monde a ce qu'il mérite et tout est bien qui finit bien. D'ailleurs, j'ai grandement apprécié le fait qu'à la fin on ait un résumé de la pièce originale, cela aide beaucoup à comprendre certains passages...

La plume de Margaret Atwood est une valeur sûre et je m'y replongerai avec très grand plaisir dès que j'en aurai l'occasion, c'est une certitude !
Je tiens, encore une fois, à remercier les Editions Robert Laffont pour m'avoir permis de découvrir ce livre !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 14 mai 2019

"13 reasons why" de Jay Asher

Synopsis :
Clay Jensen reçoit sept cassettes enregistrées par Hannah Baker avant qu'elle ne se suicide. Elle y parle de treize personnes qui ont, de près ou de loin, influé sur son geste. Et Clay en fait partie. D'abord effrayé, Clay écoute la jeune fille en se promenant au son de sa voix dans la ville endormie. Puis il découvre une Hannah inattendue qui lui dit à l'oreille que la vie est dans les détails. Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer...

Mon avis : 
Depuis son adaptation en série par Netflix, j'entends énormément de bien de cette histoire. IL ne m'en fallait pas plus pour m'intriguer et me donner envie de le lire. Après maintes recherches pour le trouver d'occasion pas trop cher, j'ai fini par l'avoir en troc. Par manque de temps, il a trainé plus longtemps que prévu dans ma PAL, mais je m'y suis plongée dès que j'ai pu. Je ne regrette absolument pas, j'ai beaucoup aimé !

Hannah Baker s'est suicidée mais avant de passer à l'acte, elle a enregistré son histoire sur cassettes. Tour à tour, les treize personnes qui ont entrainé d'une façon ou d'une autre son geste vont les recevoir et les écouter avant de les envoyer au suivant sur la liste. Lorsque Clay Jensen les reçoit à son tour, il pense à une erreur. Qu'a t-il bien pu faire à Hannah pour se retrouver sur cette liste ?

Dès les premières pages, j'ai été embarquée par l'histoire. La plume de l'auteur est très agréable à lire et addictive à souhait. C'est bien écrit, fluide, prenant et pleins de rebondissements. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman. Déjà, je suis complètement fan de l'idée de départ à savoir une personne qui se suicide et qui trouve le moyen de faire payer leurs actes à tous ceux qui d'une manière ou d'une autre ont entrainé son geste. Ce que j'ai aimé, c'est que des actes plus ou moins insignifiants pris séparément entrainent un drame quand ils sont mis bout à bout. On ne se rend pas forcément compte du mal que l'on peut faire aux gens, de ces blessures "sans gravité" à cause de la banalisation de la violence et l'indifférence mais qui peuvent entrainer l'irrémédiable... Assurément, ce roman ne peut pas laisser indifférent. Chacun d'entre nous peut se retrouver dans ces "banalités" que nous raconte Hannah, que ce soit en tant qu'agresseur ou d'agressé(e)...

J'ai beaucoup aimé la galerie de personnages que nous offre l'auteur, en particulier Hannah et Clay. J'ai trouvé Hannah extrêmement courageuse. Pour elle, son suicide est une délivrance mais elle tient à ce que les protagonistes directs ou indirects de son geste sachent comment et pourquoi elle en est arrivée là. Au lieu d'abréger au plus vite ses souffrances, elle a pris le temps d'enregistrer ses cassettes et de revivre le calvaire qu'elle a vécu... Clay m'a énormément touché. Comme lui, on découvre le récit d'Hannah en se demandant pourquoi il est sur cette liste, et ce qu'il découvre est terrifiant. Il était un des rares à se soucier de la jeune femme et l'écoute de ses cassettes est un vrai calvaire. Tous ceux qu'ils pensaient connaitre et qui sont sur cette liste ont un rôle dans la disparition d'Hannah et il ne pourra jamais plus les voir comme avant, sans compter qu'il ne la reverra jamais...

La seule chose qui m'a un peu déçu dans ce roman, c'est sa fin. Je m'attendais à un retournement de situation, à quelque chose de surprenant. Au final, la fin retombe un peu comme un soufflé et je trouve ça dommage. Pourtant, quand j'y réfléchis, ce dénouement ne pouvait pas être différent et il conclut parfaitement cette histoire.

Je ne regrette vraiment pas de m'être laissée tenter par ce roman, j'ai beaucoup aimé ! Maintenant que je connais l'histoire d'Hannah, j'ai bien envie de regarder la série et je ne pense pas pouvoir résister bien longtemps à la tentation... ^^
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 9 mai 2019

"Le passeur d'ombres, tome 1 : Amour fatal" de Claire McFall

Synopsis :
Dylan est saine et sauve. Elle a échappé de justesse à un terrible accident. Du moins, c'est ce qu'elle croit. Car le paysage désolé qui l'entoure n'a plus rien de l'Écosse. C'est une plaine dévastée hantée par des esprits. Et le garçon qui l'y attend n'a rien d'ordinaire. Il s'agit de Tristan, le Passeur chargé de l'amener dans l'au-delà. Mais cette fois, tout est différent. Car cette fois, Tristan brise le plus sacré des interdits. Il tombe amoureux. Et cette transgression pourrait bien lui coûter son âme... ou celle de Dylan.


Mon avis :
Lorsque j'ai entendu parler de ce roman pour la première fois, j'ai tout de suite au envie d'en savoir plus. Je trouve la couverture absolument magnifique et le résumé donnait envie de se jeter dessus. J'étais tellement intriguée par ce roman que je ne lui ai pas laissé le temps de passer par la case PAL, je me suis plongée dedans dès sa réception. Je ne regrette pas d'avoir cédé à la tentation, j'ai adoré !

Lorsque Dylan reprend conscience après un accident de train, elle semble être la seule survivante. A sa sortie du tunnel, elle découvre Tristan qui semble l'attendre. Très vite, la jeune femme prend conscience qu'elle est morte dans cet accident et que Tristan est son passeur. Leur périple les emmène au cœur d'une plaine dévastée mais peuplée d'esprits plus ou moins sympathiques. Au fil des jours, leur relation évolue. Comment réussir à se séparer alors qu'ils ont enfin rencontré leur âme sœur ?

Dès les premières pages, j'ai été embarquée par l'histoire. La plume de l'auteure est très agréable à lire et addictive à souhait. C'est bien écrit, fluide, prenant et pleins de rebondissements. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

J'ai vraiment adoré cette histoire, mais honnêtement, je n'en doutais pas. J'aime particulièrement les histoires de passeurs d'âme/faucheurs, que ce soit en livre ou en série télé (dans le genre, je vous conseille Dead like me), et je dois avouer que celle-ci se classe dans mes préférées. J'ai tout aimé, que ce soit l'histoire, les personnages, l'ambiance, les décors... L'auteure a utilisé une idée vue et revue et en a fait quelque chose de totalement réinventé, je lui tire mon chapeau !

Les personnages m'ont énormément plu. J'ai adoré le pragmatisme de Dylan face à la situation dans laquelle elle se trouve. Elle apprend quand même qu'elle est morte mais elle prend super bien la chose (à sa place, j'aurai pété un plomb ^^)... Au final, elle vit plus mal la séparation avec son passeur que la perte de sa vie. Tristan m'a énormément touché. Il n'a pas eu de vie avant d'être passeur, pas de perspective de mieux ni d'apparence propre, il n'apparait que sous l'apparence de la personne qui rassura le mieux l'âme qu'il doit faire traverser. J'ai aimé suivre sa rébellion contre le système, enclenchée par la présence de Dylan à ses côtés et aux sentiments qu'elle lui inspire, c'est beau et émouvant !

La fin m'a un peu surprise parce que je ne m'attendais pas à ça. Pour le coup, je ne vois pas trop comment l'auteure peut continuer son histoire vu la fin de ce premier tome, mais j'ai hâte de pouvoir découvrir ce qu'elle nous réserve !

Sans grande surprise, j'ai vraiment adoré ce roman ! L'histoire est juste parfaite. Il me faut ABSOLUMENT la suite, même si je n'ai aucune idée de ce que peut réserver Claire McFall à Dylan et Tristan...


Merci aux Editions Michel Lafon et en particulier à Camille qui m'ont permis de découvrir ce roman !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 7 mai 2019

"Le voyage de nos vies" de Chris Colfer

Synopsis :
Cash Carter est une star internationale. Aussi, lorsque quatre de ses plus grands fans l'invitent à se joindre à eux pour un road trip à travers les États-Unis, ils n'imaginent pas une seconde qu'il puisse accepter. Sauf que Cash est présent le jour du rendez-vous. D'abord pétrifiés par leur idole, les adolescents réalisent bientôt que leur star est avant tout un être humain comme les autres avec ses forces, ses faiblesses... et ses secrets. Pourchassés par les reporters et traqués par les paparazzis, ils découvriront, au rythme de ce voyage mouvementé, la vérité sur Cash Carter. Et sur eux-mêmes.

Mon avis :
Au départ, si je me suis intéressée aux romans de Chris Colfer, c'est uniquement parce qu'il était dans la série Glee, mais en découvrant sa plume, j'en suis tombée amoureuse. Struck m'avait plu mais sans plus, par contre, j'ai adoré sa saga Le pays des contes (que je dois d'ailleurs continuer ^^). Quand celui-ci nous a été proposé en partenariat, je n'ai pas hésité un seul instant avant de postuler et j'ai eu la chance d'être sélectionnée. A peine était-il arrivé dans ma boite aux lettres que je me suis jetée dessus. Je n'ai pas pu le lâcher avant de l'avoir terminé, j'ai adoré, c'est un coup de ♥ !

Depuis dix ans, Cash Carter incarne le célèbre Dr. Bumfuzzle dans la série Wiz Kids et il est mondialement connu. Lorsqu'il reçoit une invitation à un road trip par quatre de ses fans, il accepte à la grande surprise du groupe d'amis qui pense à une blague. Mais le jour du départ, Cash est bien présent sur le lieu du rendez-vous. D'abord intimidés par la présence de leur idole, ils vont apprendre à connaitre le vrai Cash et ce qu'ils découvrent pourrait bien tout gâcher ou s'avérer être le voyage de leurs vies...

Dès les premières pages, j'ai été embarquée par l'histoire. C'est toujours un plaisir de retrouver l'univers et la plume de Chris Colfer. C'est bien écrit, fluide, prenant, addictif et pleins de rebondissements. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

J'ai vraiment adoré cette histoire ! Je savais que je l'aimerais mais je ne pensais pas que ce serait à ce point-là. J'ai adoré suivre ce road trip qui révèle peu à peu les secrets de chacun. Les quatre amis pensaient ne pas avoir de secrets les uns pour les autres, mais ils se trompaient, ils avaient tous quelque chose à cacher. La présence de Cash les bouscule, les fait sortir de leur zone de confort et les pousse dans leurs retranchements. Étant fan du personnage que Cash incarne dans la série, ils sont perplexes face à l'homme qu'il est réellement et ne l'apprécient que moyennement. Ils auraient préféré que le Dr Bumfuzzle soit avec eux à la place de Cash. Pourtant, ils apprennent à connaitre l'homme qui se cache sous le costume d'acteur, celui que personne ne connait. Toute sa vie n'est qu'apparence et faux semblants et il veut en finir avec ça, il veut juste être lui-même. Cette histoire m'a bouleversé, il n'y a pas d'autres mots !

Comme vous avez déjà du le comprendre, je suis complètement fan des personnages. Cash est mon préféré, j'avais d'ailleurs deviné son secret assez rapidement, même si j'espérais me tromper. J'ai beaucoup aimé le groupe soudé (en apparence) que forme Topher, Joey, Sam et Morika. Ils pensaient que leur amitié reposait sur leur amour commun pour a série Wiz Kids mais ce point commun n'en a été que le point de départ, même sils ont mis du temps à s'en rendre compte.

J'ai adoré cette fin, même si elle m'a fait verser toutes les larmes de mon corps. Ce dénouement est terrible et magnifique à la fois, cette fin est juste parfaite !

Comme je l'ai déjà dit plus haut, ce roman a été un véritable coup de ♥, cela faisait longtemps qu'une histoire ne m'avait pas prise aux tripes comme celle-là ! Je ne peux que vous recommander ce petit bijou, parfait hymne à la tolérance et à l'amitié avec un grand A !


Merci aux Editions Michel Lafon et en particulier à Camille qui m'ont permis de découvrir ce roman !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 1 mai 2019

Bilan lecture du mois d'Avril 2019

Et voila, nous sommes déjà le premier du mois, il est maintenant temps de refaire le point sur mes lectures du mois passé !

Cliquez sur les couvertures pour lire mes avis
http://lacaverneauxlivresdelaety.blogspot.com/2019/04/vox-de-christina-dalcher.html http://lacaverneauxlivresdelaety.blogspot.com/2019/04/blood-orange-de-harriet-tyce.html http://lacaverneauxlivresdelaety.blogspot.com/2019/04/trois-contes-tres-racontables-de.html
http://lacaverneauxlivresdelaety.blogspot.com/2019/04/la-lectrice-tome-3-le-conteur-de-traci.html http://lacaverneauxlivresdelaety.blogspot.com/2019/05/le-voyage-de-nos-vies-de-chris-colfer.html http://lacaverneauxlivresdelaety.blogspot.com/2019/05/le-passeur-dombres-tome-1-amour-fatal.html
http://lacaverneauxlivresdelaety.blogspot.com/2019/05/graine-de-sorciere-de-margaret-atwood.html http://lacaverneauxlivresdelaety.blogspot.com/2019/05/13-reasons-why-de-jay-asher.html

8 livres lus en Avril, pour un total de 2898 pages !


Côté acquisitions, des services presse et des achats d'occasion ce mois-ci... Je vous laisse découvrir tout ça !


Graine de sorcière de Margaret Atwood (Service Presse) LU
Trois contes très racontables de Margaret Atwood (Service Presse) LU
Le passeur d'ombres, tome 1 : Amour fatal de Claire McFall (Service Presse) LU
Les puissants, tome 3 : Libres de Vic James (Service Presse)
Le voyage de nos vies de Chris Colfer (Service Presse) LU
Elizas de Sara Shepard (Achat Noz)
Le jardin de l'oubli de Clarisse Sabard (Achat Noz)
Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers de Benjamin Alire Sáenz (Achat occasion) 
Une enquête à la Belle Époque, tome 2 : Le portrait brisé de Alice Quinn (Service Presse) EN COURS DE LECTURE 
Si loin de l'arbre de Robin Benway (Service Presse) 
A la tombée du ciel de Sophie Cameron (Service Presse) 

10 nouveaux livres ont rejoint ma Bibliothèque ce mois-ci. Ma PAL papier est donc de 91 livres ! Espérons que j'arrive à la réduire dans les mois qui viennent...

Voila, c'est tout pour cette fois-ci !

Je vous retrouve très vite pour de nouveaux avis livresques.

Bisous les Copinautes !
 
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 25 avril 2019

"La lectrice, tome 3 : Le Conteur" de Traci Chee

Synopsis :
Il était une fois... mais rien n'est éternel.

Voici la fin de chaque histoire.
Le Livre, antique artefact qui contient aussi bien le passé que le présent et l'avenir, mentionne une prophétie qui plongerait les Cinq Royaumes de Kelanna dans une guerre sanglante...
Mais qui contrôle l'histoire ?
Pour se réaliser, la prophétie nécessite un garçon qui n'est autre qu'Archer, mais Sefia est déterminée à le protéger coûte que coûte. La Garde lui a déjà pris son père, sa mère et sa tante Nin : hors de question qu'elle lui vole maintenant le garçon qu'elle aime.

Mon avis :
Ayant beaucoup aimé les deux premiers tomes, j'avais hâte de pouvoir découvrir la suite et fin de cette histoire. Pourtant, lorsque je l'ai reçu, j'ai mis un moment avant de me plonger dans ce troisième tome par manque de temps, mais surtout parce que je ne me souvenais que des grandes lignes de l'intrigue. J'ai fini par me lancer et même s'il m'a fallu du temps pour me remettre l'histoire en tête, je ne regrette pas, j'ai beaucoup aimé !

Malgré la prophétie qui désigne Archer comme le garçon qui doit sacrifier sa vie pour sauver Kelanna de la guerre, Sefia est prête à tout pour changer le cours de l'histoire. Trop de personnes qu'elle aimait sont mortes, elle ne peut pas laisser mourir Archer, et peu importe si le Livre en a décidé autrement...

Comme je l'ai dit plus haut, n'ayant plus l'histoire en tête, j'ai eu du mal à tout resituer. Il m'a fallu quelques chapitres pour pouvoir profiter pleinement de cette suite. La plume de l'auteure est toujours aussi agréable à lire et addictive à souhait. C'est bien écrit, fluide, prenant et pleins de rebondissements. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

Quel plaisir de retrouver Sefia et Archer dans la suite de leurs aventures ! Je ne savais pas trop à quoi m'attendre avec ce dernier tome mais je dois dire que l'auteure s'est surpassée. On ne voit absolument rien venir, l'auteure nous balade du début à la fin, sans que l'on parvienne à deviner où elle veut nous emmener. J'aime toujours autant le fait qu'il y ait du contenu caché dans tout le roman, même si perso, ça ralentit ma lecture de peur d'en louper... ^^

Je suis toujours aussi fan des personnages, en particulier Sefia et Archer. Ces deux-là font face à leur destin avec courage et une détermination qui m'impressionne. A leur place, je suis quasi sûre que je serai partie me cacher dans un coin en espérant que le Destin m'oublie... ^^ Ils essayent de changer le cours de l'histoire mais quand leur destin les rattrape, ils le regardent en face et ne s'inclinent pas, ils se battent jusqu'au bout pour ce en quoi ils croient.

Je ne m'attendais vraiment pas à cette fin et pour le coup, je ne sais pas trop quoi en penser. Ma seule certitude est qu'elle a réussi à me faire pleurer. De joie ou de tristesse ? Sans doute un peu des deux mais je vous laisse le découvrir par vous même...

Je referme cette saga avec tristesse, je n'avais pas envie qu'elle se termine. Cela dit la boucle est bouclée et c'est chouette. J'espère que comme le laisse supposer l'auteure, on aura droit à d'autres histoires racontées par le Conteur...

Je tiens, encore une fois, à remercier les Editions Robert Laffont pour m'avoir permis de découvrir ce livre !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 23 avril 2019

"Vox" de Christina Dalcher

Synopsis :
Jean McClellan est docteure en neurosciences. Elle a passé sa vie dans un laboratoire de recherches, loin des mouvements protestataires qui ont enflammé son pays. Mais, désormais, même si elle le voulait, impossible de s’exprimer : comme toutes les femmes, elle est condamnée à un silence forcé, limitée à un quota de 100 mots par jour. En effet, le nouveau gouvernement en place, constitué d’un groupe fondamentaliste, a décidé d’abattre la figure de la femme moderne. Pourtant, quand le frère du Président fait une attaque, Jean est appelée à la rescousse. La récompense ? La possibilité de s’affranchir – et sa fille avec elle – de son quota de mots. Mais ce qu’elle va découvrir alors qu’elle recouvre la parole pourrait bien la laisser définitivement sans voix…

Mon avis :
J'ai eu envie de lire ce roman dès le moment où j'en ai entendu parler pour la première fois. J'adore la couverture et le résumé était intriguant à souhait, il ne m'en fallait pas plus pour me décider à le lire. J'ai eu la chance de le recevoir en avant première, mais par manque de temps, il a trainé dans ma PAL. Je m'y suis mise dès que j'ai pu et je ne regrette pas, j'ai adoré !

Docteure en neuroscience, Jean McClellan est une pointure dans son domaine mais avec la mise en place d'un nouveau gouvernement, elle n'a plus droit à la parole comme toutes les femmes. Elles ne bénéficient que d'un quota de 100 mots par jour, au delà, les conséquences peuvent être terribles. Lorsque le frère du président fait une attaque, on "demande" à Jean de se pencher sur son cas en échange de la possibilité de s'affranchir du quota de mots pour sa fille et elle. Contrainte d'accepter, elle ne s'attendait pas à ce qu'elle allait découvrir en retrouvant sa voix...

Dès les premières pages, j'ai été embarquée par l'histoire. La plume de l'auteure est très agréable à lire et addictive à souhait. C'est bien écrit, fluide, prenant et pleins de rebondissements. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

J'ai vraiment adoré ce roman mais cette histoire fait franchement peur... Je ne sais pas où va le monde mais si on continue sur cette lancée, Vox risque de ne plus être une œuvre de fiction mais une prémonition. Cette dystopie fait froid dans le dos, voir la parole de femmes encore plus opprimée qu'en temps normal est terrifiant, tout peut basculer en une fraction de seconde. J'ai été révoltée par cette histoire du début à a fin, ce roman ne peut pas laisser indifférent.

J'ai beaucoup aimé les personnages mais plus particulièrement Jean et Sonia. Jean m'a impressionné par sa force et son courage. Elle est prête à tout pour que sa fille Sonia puisse retrouver sa voix. C'est d'ailleurs terrible de voir cette petite fille fière de ne pas avoir prononcé un seul mot de la journée parce qu'on l'a conditionné pour ça. Sa mère lui fait retirer son compte-mot dès qu'elle a "accepté" de s'occuper du frère du président mais le mal est fait, il lui faudra du temps pour recouvrer la parole.

La fin m'a énormément plu, elle a pris une tournure différente de ce que j'imaginais mais au final, je préfère. J'ai aimé le sacrifice de ce personnage que je n'arrivais pas à cerner et qui permet enfin de comprendre ses actes.

Je referme ce livre terrifiant et je sais que grâce à lui, quelque chose a changé en moi. La parole des femmes ne pas s'éteindre et pour celles et ceux qui en doute, cette histoire ne pourra que vous convaincre...

Merci aux Editions NiL  qui m'ont permis de découvrir ce roman !
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 18 avril 2019

"Blood Orange" de Harriet Tyce

Synopsis :
Alison Wood est avocate pénaliste. À mesure que sa carrière décolle, sa vie familiale se dégrade : elle passe ses journées à plaider et ses soirées dans les bars pour décompresser. Patrick, un collègue avec qui elle entretient une liaison toxique, souffle le chaud et le froid et l'humilie tout autant qu'il se sert d'elle. Pourtant, Alison n'arrive pas à décrocher.
Quand Patrick lui confie sa première affaire de meurtre, elle se plonge dans l'histoire de sa cliente, Madeleine, qui a poignardé son conjoint d'une quinzaine de coups de couteau. Au fil de leurs entretiens, Madeleine se livre : son mari diluait la pilule contraceptive dans son thé, examinait toutes ses dépenses, prenait toutes les décisions...
Petit à petit, leurs deux vies se font écho. Qui contrôle qui ? Et si, avant de défendre les autres, Alison commençait par se défendre elle-même ?

Mon avis :
Aimant beaucoup les thrillers, je ne pouvais pas passer à côté de ce roman qui m'intriguait et me tentait énormément. Par manque de temps, je n'ai pas pu m'y plonger aussi rapidement que je l'aurai voulu mais je m'y suis mise dès que j'ai pu. Je ne regrette pas, j'ai beaucoup aimé !

Alison est avocate et elle vient de décrocher sa première affaire de meurtre, une femme qui a poignardé son mari d'une quinzaine de coups de couteau. Plus les deux femmes s'entretiennent et plus Alison de rend compte que leurs vies se font écho...

Dès les premières pages, j'ai été embarquée par l'histoire. La plume de l'auteure est très agréable à lire et addictive à souhait. C'est bien écrit, fluide, prenant et pleins de rebondissements. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman. L'idée de départ est juste géniale : une avocate qui doit défendre une femme accusée de meurtre et qui se rend compte que leurs vies respectives se ressemblent sur pas mal de points. J'ai adoré suivre la prise de conscience d'Alison sur le fait qu'elle n'est pas maitresse de sa vie. Bien que ce soit de la fiction, ce roman aborde un sujet d'actualité dont on parle peu, et je trouve cela bien qu'on en parle dans un roman. J'espère que cette histoire permettra à des personnes dans la même situation que Madeleine et Alison de sortir du silence et les aidera à changer le cours de leur destin...

Je n'ai pas adhéré aux personnages, que ce soit Alison, Patrick ou Carl. Ils m'ont tous laissé indifférente, même si au final, on comprend mieux pourquoi Alison est comme ça. La seule qui m'a énormément plus, c'est Madeleine. Le courage de cette femme que la vie n'a pas épargné force le respect.

La fin ne m'a pas plus surprise que ça, j'avais deviné une grosse partie de la vérité depuis un moment. Pourtant, je ne m'attendais pas à de telles révélations. Comme quoi, bien que j'ai deviné le fin mot de l'histoire, il restait une part de mystère que je n'aurai jamais pu imaginer...

Ce thriller m'a énormément plu. Ce n'est pas le meilleur du genre, mais il fait son boulot et il le fait bien. J'espère que l'auteure n'en restera pas là et nous offrira d'autres histoires !
Je tiens, encore une fois, à remercier les Editions Robert Laffont pour m'avoir permis de découvrir ce livre !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 16 avril 2019

"Trois contes très racontables" de Margaret Atwood

Synopsis :
Quand Margaret Atwood, l'auteure géniale de La Servante écarlate, se lance dans l'écriture de contes pour enfants, il y a peu de risques qu'on y croise les éternelles marâtres ou les princes charmants...

Ramsay en a marre du riz raboteux, des raviolis ridés et du rhinocéros à peine rosé ! Avec Ralph, le rat au nez rouge, ils décident de fuir leur résidence rectangulaire dans l'espoir d'un repas rafraîchissant (Ramsay le rustre et les Radis rugissants). Bob est abandonné par sa brunette de mère, tandis que Dorinda subit les brimades de distants parents. Quand un buffl e désorienté saute la barrière du jardin botanique, leur duo déjoue un drame (Bob le bileux et Dorinda la déprimée). Vanda a vu ses parents s'évaporer dans un vortex. Capturée par la veuve Vallop, elle ne s'avoue pas vaincue. Avec Vesley la viscache, mais aussi les orphelins Vilkinson, Vu et Vanapitai, elle va se venger de la vile veuve et échapper à ses lavages sans fin... (Vanda la vagabonde et la vertigineuse Laverie de la Veuve Vallop).

Mon avis :
J'ai découvert la plume de Margaret Atwood avec son roman Captive et j'avais beaucoup aimé. Lorsque l'on m'a proposé de découvrir ce recueil de contes pour enfants, je n'ai pas hésité un seul instant. Je me suis jetée dessus aussitôt arrivé dans ma boite aux lettres, mais cette lecture me laisse plus que perplexe...

Je n'ai pas retrouvé la plume de Margaret Atwood dans ces trois contes. Ces histoires n'ont ni queue ni tête et je n'y ai pas compris grand chose, je crois que je suis complètement passée à côté de cette lecture...

Même si je n'ai pas adhéré, je dois quand même tirer mon chapeau à l'auteure pour la prouesse d'écriture qu'elle a réalisé. Dans chaque conte, elle s'est imposée une lettre dominante. Ses mots commençaient pour la plupart par celle-ci et elle s'y est tenue, quitte à inventer de nouveaux mots. Cela donne quelque chose de bizarre, que perso je n'ai pas compris ni aimé, mais je salue la performance.

Autant je n'ai pas aimé les contes, autant j'ai adoré les illustrations de Dušan Petričić. Elles sont canons et apportent de la cohérence dans des contes qui n'en ont pas...

Bref, une lecture décevante mais malgré cela, je n'en tiens pas rigueur à l'auteure, j'ai hâte de pouvoir me replonger dans ses mots. Cela tombe bien, j'ai Graine de sorcière qui m'attend sagement dans ma PAL, en espérant que ce recueil ne soit qu'une erreur de parcours... ^^
Rendez-vous sur Hellocoton !