lundi 18 juin 2018

"Happy ending" de Victoria Van Tiem

Synopsis :
Shane Bennett.
C’est le Hugh Grant de mon Journal de Bridget Jones personnel,
le Richard Gere de mon Pretty Woman,
le Patrick Swayze de mon Dirty Dancing.
Bref, le garçon qui m’a brisé le cœur.
Et qui choisit le jour où j’annonce mes fiançailles avec M. Parfait pour faire son grand retour dans ma vie. La seule chose à faire ? L’ignorer. Sauf qu’il tient mon avenir professionnel entre ses mains. Si je ne le convaincs pas de me confier le lancement de son nouveau restaurant, je perds mon job. Mais il ne signera qu’à une condition : que je rejoue avec lui les scènes cultes des dix comédies romantiques que nous aimions tant regarder ensemble à l’époque où je croyais encore à notre happy ending…

Mon avis :
J'ai découvert ce titre par hasard sur Livr@ddict et il m'a tout de suite tapé dans l’œil. Avec une couverture qui reprend des figures mythique de Dirty Dancing entre autres, il ne pouvait pas en être autrement. Le résumé a fini de me convaincre que ce roman était fait pour moi, le cœur d'artichaut qui ADORE les comédies romantiques. J'ai essayé de résister à la tentation, mais le mois dernier, j'ai fini par craquer, je l'ai trouvé en occasion. Je ne lui ai pas laissé le temps de trainer dans ma PAL, ma curiosité était trop forte. Dévoré en une soirée, j'ai adoré !

A presque 30 ans, Kensington a enfin droit à son happy-end, elle vient de se fiancer à l'Homme Parfait. Et c'est évidemment ce moment-là que Shane, l'EX, choisi de réapparaitre dans sa vie... Kensington voudrait pouvoir l'ignorer mais ce dernier détient son avenir professionnel entre ses mains et n'acceptera de signer le contrat que si elle accepte de rejouer avec lui dix scènes cultes des comédies romantiques qu'ils adoraient regarder quand ils étaient ensemble...

Dès les premières pages, j'ai été embarqué par l'histoire. La plume de l'auteure est très agréable à lire et addictive à souhait. C'est bien écrit, fluide et prenant. On ne s'ennuie pas une seule seconde et même si on devine la fin, les pages défilent toutes seules, tellement on veut découvrir le dénouement de cette histoire.

Je n'en doutais pas un seul instant, mais j'ai vraiment adoré cette histoire. Ce roman reprend tous les codes des comédies romantiques et il le fait avec brio. Le fait de connaitre la plupart des films cités dans cette histoire est un vrai plus pour la compréhension mais honnêtement, même si on ne les connait pas, l'auteure les raconte tellement bien que c'est comme si vous les aviez vu. J'ai eu le sourire aux lèvres tout au long de ma lecture, ce roman n'a vraiment rien à envier aux grandes comédies romantiques !

Les personnages m'ont énormément plu. Je me suis plus que reconnue en Kensington, sauf que moi, j'ai dépassé les 30 ans et que je n'ai ni job parfait, ni amoureux... Mais concrètement, on a la même vision de la vie et de l'amour, une vision sans doute trop idéaliste. Certes, ce n'est qu'un roman, mais comme pour elle ça a marché, pourquoi cela ne fonctionnerait pas pour moi ? ^^
Je suis archi fan de Shane, il a vraiment tout de l'Homme Parfait ! Est-ce qu'un homme comme ça existe vraiment ? Si oui, je signe tout de suite ! ^^

Pendant toute ma lecture, j'ai eu le sourire aux lèvres, mais cette fin m'a vraiment retourné ! Cela faisait longtemps que je n'avais pas pleuré à la fin d'un livre... Cette fin est tellement belle, mignonne et romantique que je n'ai pas pu retenir mes larmes. Mon cœur d'artichaut a fondu comme neige au soleil et va avoir du mal à s'en remettre. Ça, c'est du happy-end comme on les aime !

Je pense que vous l'avez compris, mais j'ai vraiment adoré ce roman ! Il avait tout pour me plaire et il a été à la hauteur de mes espérances, voir au-dessus. Si vous aimez les comédies romantiques, foncez, ce roman est fait pour vous !
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 15 juin 2018

"Les puissants, tome 2 : Egaux" de Vic James

Synopsis :
Dans une société gouvernée par une caste aux pouvoirs surnaturels, les Égaux, chacun doit donner 10 ans de sa vie en esclavage. Mais la révolte gronde... Luke, condamné pour son rôle dans la rébellion, est exilé chez le terrible Lord Crovan. Personne n'est jamais ressorti vivant ou sain d'esprit des prisons de ce tortionnaire. Abi, quant à elle, est en cavale. Pour faire libérer son frère, elle entre en contact avec la rébellion. Mais est-elle prête à tout risquer, jusqu'à ses idéaux ? Alors que le régime se durcit et que le sang coule jusque dans les rues de Londres, l'amour et le courage peuvent-ils vaincre la tyrannie et la magie ?

Mon avis :
Au départ, cette saga ne me tentait pas plus que ça, mais ayant été agréablement surprise par le premier tome, j'avais hâte de connaitre la suite des aventures d'Abi et Luke. Pourtant, lorsqu'il est arrivé dans ma boite aux lettres, je n'étais pas spécialement pressée de le lire. Il a trainé dans ma PAL depuis sa réception, n'étant pas décidée à le lire tout de suite et ayant d'autres lectures prioritaires à lire avant. J'ai fini par m'y mettre et encore une fois, j'ai beaucoup aimé !

Depuis l'assassinat du Chancelier Zelston, rien ne va plus pour les Hadley. Luke est envoyé chez Lord Crovan, celui chez qui tous les condamnés sont envoyés et ne ressortent jamais, Abi et ses parents sont envoyés à Millmoor, la ville des esclaves et leur petite sœur doit rester chez les Jardine pour s'occuper de la petite Libby. Abi parvient à s'enfuir, prête à tout pour sortir son frère de sa prison dorée... Elle va devoir faire confiance aux responsables de la rébellion, ceux par qui tout a commencé...

Dès les premières pages, j'ai de nouveau été embarqué par l'histoire. La plume de l'auteure est toujours aussi agréable à lire et addictive à souhait. C'est bien écrit, fluide, prenant et plein de rebondissements. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

Contrairement à mes craintes, je n'ai eu aucun mal à me replonger dans l'histoire. L'auteure fait de nombreuses piqûres de rappel au début et cela aide beaucoup à se remettre l'histoire en tête.  J'ai beaucoup aimé ce second tome. Le premier était déjà très bon, mais j'ai trouvé celui-ci encore meilleur. L'histoire est plus aboutie, plus prenante, l'auteure ne nous laisse aucun temps mort.
Je suis complètement fan de l'univers créé par Vic James dans cette saga, même si franchement il fait peur. Je l'avais déjà dit à propos du premier tome, je le redis pour celui-ci, cela a beau être une dystopie complètement inventée, j'ai peur que dans un avenir plus ou moins proche, ce scénario devienne réel. Notre société est gouvernée par des élites, des personnes qui détiennent le pouvoir et l'argent. Cela ne me surprendrait pas plus que ça d'apprendre qu'ils décident d'imposer des années d'esclavage de "service" à leurs concitoyens pour satisfaire leurs besoins. Espérons que ce scénario catastrophe n'arrive jamais...

Les personnages me plaisent toujours autant. Dans ce second tome, j'ai appris à aimer des personnages que je détestais et à détester des personnages que j'aimais beaucoup, c'est perturbant, on ne sait plus sur quel pied danser. L'auteure nous a bien menée en bateau et au final, les méchants ne sont pas forcément ceux que l'on pense. Du coup, je ne sais plus qui croire, surtout que je pense que l'auteuren'a pas fini de nous surprendre à ce niveau-là...

La fin est top mais elle nous laisse clairement sur notre faim. C'est terriblement frustrant de laisser les personnages dans cette situation. L'auteure nous fout une claque magistrale avec ce retournement de situation que je n'ai absolument pas vu venir. Pour le coup, je me serai bien jetée sur la suite si je l'avais eu sous la main. J'espère que l'on aura pas à attendre trop longtemps avant de pouvoir découvrir le troisième et dernier tome. J'ai peur de finir par perdre l'intérêt que j'ai pour cette saga si elle ne sort que dans un an, peur de ne plus avoir envie de la lire parce que j'en aurai oublié les détails...

Encore une fois, j'ai été agréablement surprise par cette saga. Elle ne paie pas de mine, je n'en attendais pas grand chose, mais je ressors de cette lecture conquise ! Vivement la suite, en espérant qu'elle ne soit pas trop longue à venir ! ^^



Merci aux Editions Nathan et en particulier à Samia qui m'ont permis de découvrir ce roman !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 13 juin 2018

"Et ils meurent tous les deux à la fin" de Adam Silvera

Synopsis :
Le 5 septembre, un peu après minuit, Death-Cast appelle Mateo Torrez et Rufus Emeterio pour leur annoncer une mauvaise nouvelle: ils vont mourir aujourd’hui.
Mateo et Rufus sont de parfaits inconnus, mais, pour différentes raisons, ils cherchent tous deux à se faire un nouvel ami lors de leur journée de fin. Les bonnes nouvelles: Il y a une application pour ça. C’est ce qu’on appelle le dernier ami, et grâce à cela, Rufus et Mateo sont sur le point de se retrouver pour une dernière grande aventure: vivre une vie en une seule journée.

Mon avis :
Il n'y a pas à dire, le titre de ce roman est terriblement intriguant mais ne laisse planer aucun doute sur le dénouement de cette histoire. J'ai eu envie d'en savoir plus dès l'instant où j'ai appris l'existence de ce livre. J'avais hâte de pouvoir le découvrir, mais comme j'avais peur d'être "plombée" par cette histoire, je ne me suis pas immédiatement jetée dessus. J'ai fini par me lancer, et je ne regrette pas. Ce livre est une ode à la vie, j'ai adoré !

Appelés par Death-Cast peu après minuit, Mateo et Rufus savent qu'ils vont mourir durant les prochaines vingt-quatre heures. Ils ne se connaissent pas, mais ils se sont tous les deux inscrits sur l'application "Le Dernier Ami" et c'est par ce biais qu'ils se découvrent et décident de passer leur dernière journée ensemble à vivre le plus pleinement possible avant l'inéluctable...

Dès les premières pages, j'ai été embarqué par l'histoire. La plume de l'auteur est très agréable à lire et addictive à souhait. C'est bien écrit, fluide, prenant et plein de rebondissements. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages défilent toutes seules. J'ai été incapable de lâcher ce roman avant d'en avoir tourné la dernière page;

Cette histoire est absolument géniale, j'ai adoré ! Comme je le disais plus haut, j'avais peur que ce roman me "plombe" le moral à cause de son dénouement funeste que l'on connait avant même d'en avoir commencé la lecture, mais finalement, cela a même été le contraire. Ce roman est une ode à la vie, un appel à se rappeler de profiter de chaque instant comme si c'était le dernier, parce qu'on ne sait pas de quoi demain sera fait. Je ne vous cache pas que la fin est triste, on s'en doutait, mais ce roman est tellement positif que ce n'est pas une fin en soit. Cela reste tragique, mais comme Mateo et Rufus ont profité à fond du temps qui leur restait, leur fin est plus facile à accepter et moins douloureuse...

Je suis complètement fan des personnages, j'ai adoré Rufus et Mateo. J'admire leur courage face à la situation. Malgré la mort qui les attendait à tout moment dans la journée, ils ont profité de chaque instant, ils ont vécu sans s'imposer de limite. Honnêtement, à leur place, je ne pense pas que j'aurai réussi à sortir de chez moi pour vivre alors que la mort pouvait surgir à chaque tournant...

La fin est sans grande surprise, le titre nous avait prévenu... Pourtant, cette fin est belle et je ne la changerai pour rien au monde. Cette fin est juste parfaite ! Je pensais verser ma petite larme mais non, je m'étais tellement préparée à cette fin que je n'ai eu qu'un gros pincement au cœur en la lisant.

Ce roman est une très chouette surprise. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre et je ressors de cette lecture conquise ! C'est un livre qui fait du bien, qui nous rappelle que la vie est précieuse et qu'il faut profiter de chaque instant !


Je tiens, encore une fois, à remercier les Editions Robert Laffont pour m'avoir permis de découvrir ce livre !
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 11 juin 2018

"Une fille comme elle" de Marc Levy

Synopsis :
New York, sur la 5e Avenue, s'élève un petit immeuble pas tout à fait comme les autres… Ses habitants sont très attachés à leur liftier, Deepak, chargé de faire fonctionner l'ascenseur mécanique, une véritable antiquité. Mais la vie de la joyeuse communauté se trouve chamboulée lorsque son collègue de nuit tombe dans l'escalier. Quand Sanji, le mystérieux neveu de Deepak, débarque en sauveur et endosse le costume de liftier, personne ne peut imaginer qu'il est à la tête d'une immense fortune à Bombay… Et encore moins Chloé, l'habitante du dernier étage. Entrez au N°12, Cinquième Avenue, traversez le hall, montez à bord de son antique ascenseur et demandez au liftier de vous embarquer… dans la plus délicieuse des comédies new-yorkaises !

Mon avis :
Si vous me suivez depuis un moment, vous devez savoir à quel point j'aime la plume de Marc Levy. Je me procure ses nouveaux romans sans me poser de questions et sans même lire leur résumé, même si en général, j'ai un an de retard sur ses publications puisque j'attends leur sortie au format poche. Lorsque l'on nous a proposé de découvrir son nouveau roman, je n'ai pas hésité une seule seconde avant d'accepter. A peine était-il arriver dans ma boite aux lettres que je me suis jetée dessus. Dévoré en l'espace d'une soirée, j'ai une nouvelle fois et sans grande surprise beaucoup aimé !

Au Numéro 12 de la 5ème Avenue à New-York, la vie de l'immeuble se déroule autour de son vieil ascenseur et de son liftier, Deepak. Sans eux, le monde des habitants cesse de tourner et rien ne va plus dans l'immeuble. C'est ce qui s'est passé lorsque le liftier de nuit, après une chute dans les escaliers, n'a plus été en mesure d'assurer son travail. Pour ne pas être remplacé par de vulgaires boutons, Deepak demande à son neveu, Sanji, fraichement débarqué de Mumbay, de lui donner un coup de mains. Personne ne se doute que le jeune liftier remplaçant est en fait un riche entrepreneur, pas même la belle Chloé qui vit au 8ème étage et qui ne semble pas indifférente à son charme...

Dès les premières pages, j'ai été embarqué par l'histoire. La plume de Marc Levy est toujours aussi agréable à lire et addictive à souhait. C'est bien écrit, fluide, prenant et plein de rebondissements. On ne s'ennuie pas un seul instant et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire. J'ai été incapable de lâcher ce roman avant d'en avoir tourné la dernière page.

Cette nouvelle histoire de Marc Levy m'a énormément plu. Chaque année, on l'attend avec impatience et on est jamais déçu. Ce 19ème roman est encore une fois un très bon cru. L'histoire en elle-même ressemble à une simple histoire d'amour mais elle est bien plus complexe qu'elle n'y parait. Cette fois-ci, pas de soupçon de fantastique, mais une histoire totalement réaliste dont le commencement est un tragique mais malheureusement réel évènement. Je ne vous en dirai pas plus à ce sujet, je ne voudrais pas vous gâcher l'effet de surprise. Je trouve cela génial que l'auteur nous ait offert cette magnifique histoire qui prend naissance dans un drame que tout le monde a encore à l'esprit. A l'heure où les terroristes frappent n'importe où, une histoire comme celle-ci donne de l'espoir. Ils peuvent essayer de nous détruire, mais quoi qu'ils fassent, on ne pliera pas et on ne cessera pas de vivre à cause d'eux, le bonheur, l'amour et la fraternité triompheront !

J'ai adoré la galerie de personnages que nous offre l'auteur. Je suis particulièrement fan de Chloé, Sanji, Deepak et Lali. Chloé est une battante et malgré les épreuves qu'elle a traversé, elle reste positive et combative. A sa place, je n'aurai pas eu la moitié de son courage... Sanji est adorable, je l'ai aimé dès les premières pages. C'est un peu le mec parfait, l'homme idéal mais il n'a pas l'air de s'en rendre compte et c'est ce qui le rend d'autant plus séduisant ! Deepak et Lali sont trop chou, c'est tout à le genre de couple que je pourrais détester tellement ils sont amoureux et mignons, mais au contraire, on a juste envie de les regarder s'aimer et rêvr qu'un tel amour est possible pour vous...

La fin est juste géniale, j'ai adoré ! Je ne pouvais pas espérer mieux. La boucle est bouclée et mon cœur d'artichaut a fondu comme neige au soleil. J'ai refermé ce roman avec le fameux sourire niais plaqué sur le visage, c'est un livre qui fait du bien, un roman feel good comme je les aime !

Encore une fois, je ne suis absolument pas déçue par ce nouveau roman de Marc Levy. Il confirme une fois de plus son talent et on en redemande encore et encore. On a à peine fini le petit dernier qu'on voudrait déjà avoir le suivant sous la main... Comme j'ai encore quelques uns de ses précédents romans qui m'attendent sagement dans ma PAL, je crois que je vais craquer bien avant la sortie de son 20ème roman l'année prochaine ! ;)

Je tiens, encore une fois, à remercier les Editions Robert Laffont pour m'avoir permis de découvrir ce livre !
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 8 juin 2018

"Hazel Wood" de Melissa Albert

Synopsis :
Hazel Wood, la résidence légendaire d'Althea Proserpine, auteure des célèbres Contes de l'Hinterland.
Hazel Wood, d'où semble s'échapper des personnages inventés par Althea.
Hazel Wood, où sa petite-fille, Alice, va devoir s'aventurer.
Hazel Wood, dont personne ne revient jamais.

Et si Hazel Wood était bien plus qu'un simple manoir ? Un leurre ? Une porte d'entrée sur un autre monde ?
Et si Alice était bien plus qu'une simple New-Yorkaise ? Une princesse ? Une tueuse ?

Il était une fois... Hazel Wood.

Mon avis :
Je n'avais jamais entendu parler de ce roman avant de tomber par hasard sur son trailer sur mon fil d'actualité Facebook. Il m'a tout de suite intrigué et j'avais terriblement envie d'en savoir plus sur ce qu'il cache derrière sa magnifique couverture, mais comme je n'achète plus de livres neufs, je m'étais résignée à ne pouvoir le lire que dans quelques années. J'ai eu la chance de le trouver en troc quelques jours après sa sortie, j'ai donc pu satisfaire ma curiosité bien plus tôt que prévu. Je ne lui pas laissé le temps de passer par la case PAL, je me suis jetée dessus à peine arrivée dans ma boite aux lettres. Dévoré en l'espace de quelques heures, j'ai beaucoup aimé !

Depuis sa plus tendre enfance, Alice a passé son temps à fuir avec sa mère l'emprise de sa grand-mère. A la mort de celle-ci, elles pensaient pouvoir reprendre une vie normale, mais la malchance s'abat une nouvelle fois sur elles. Sa mère est enlevée et Alice n'a pas d'autres choix que de se rendre à Hazel Wood, la célèbre et effrayante résidence de sa grand-mère auteure des Contes de l'Hinterland. Sa mère l'avait prévenu de ne pas s'approcher d'Hazel Wood, Alice était loin de se douter de ce qui l'attendrait là-bas...

Dès les premières pages, j'ai été embarqué par l'histoire. La plume de l'auteure est agréable à lire et addictive à souhait. C'est bien écrit, fluide, prenant et plein de rebondissements. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

Ce roman m'a beaucoup plu, j'ai adoré son univers à la Tim Burton. L'ambiance est oppressante, elle met mal à l'aise mais on est incapable de lâcher ce livre avant d'en avoir tourné la toute dernière page et on redemande même.
J'ai beaucoup aimé les Contes de l'Hinterland présentés dans cette histoire, mais j'aurai aimé pouvoir tous les découvrir. A ce niveau-là, on reste un peu sur notre faim... Je suis convaincue que l'Hinterland a encore énormément de choses à nous dévoiler...
J'ai adoré l'idée de départ de ce roman et je suis complètement fan de ce qu'en a fait l'auteure. Je ne veux pas vous en dire plus pour ne pas vous gâcher l'effet de surprise, qui je l'espère, sera aussi fort pour vous qu'il l'a été pour moi... ^^

J'ai beaucoup aimé les personnages, même s'ils sont difficiles à cerner. Ils ont tous quelque chose à cacher, qu'ils en soient conscients ou non. J'ai eu du mal avec Alice, son personnage est ambiguë et on comprend mieux pourquoi au fur et à mesure de l'avancé de l'histoire. Malgré cela, on s'attache facilement à elle et on a envie de l'aider à retrouver sa mère ainsi que sa véritable identité. Par contre, j'ai tout de suite adoré Finch. Son personnage est terriblement attachant et j'aurai aimé que l'auteure lui donne une plus grande importance dans l'histoire.

La fin m'a bluffé, je ne m'attendais pas à ça, mais j'ai adoré ! J'ai cru comprendre que cette histoire était un premier tome de saga, mais honnêtement, je ne vois pas ce que l'auteure pourrait faire de plus. Pour moi, la boucle est bouclée et cette fin me convient parfaitement. Tout dépendra du résumé du prochain tome, mais à priori, juste après avoir refermé celui-ci, je me dis que j'en resterai là. Mais je me connais, ma curiosité est souvent bien plus forte que ma raison ! ^^

Vous l'avez compris, j'ai passé un très bon moment à Hazel Wood. Sous sa magnifique couverture, qui est d'ailleurs bien plus belle en vrai qu'en photo, se cache une histoire comme je les aime, un univers à la Tim Burton. Si vous aimez son univers, ce livre devrait vous plaire, j'en suis convaincue !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 6 juin 2018

"A la place du coeur, tome 3" de Arnaud Cathrine

Synopsis :
Caumes, je viens de terminer ton livre: il est immonde.
Je ne t'embrasse pas.
Je ne t'embrasserai plus.
Esther

(Dis-moi, t'as quoi à la place du cœur ?!) 

Mon avis :
Ayant beaucoup aimé les deux premiers tomes de cette série, j'avais hâte de connaitre la suite et fin de cette histoire, même si elle nous rappelle des évènements douloureux et encore trop frais dans notre mémoire. Pourtant, lorsque je l'ai enfin eu entre les mains, je n'ai pas pu me résoudre à m'y plonger tout de suite, j'avais besoin de temps. J'ai fini par me lancer et encore une fois, j'ai beaucoup aimé !

Le livre de Caumes vient enfin de paraitre mais il était loin de se douter de l'impact qu'il aurait sur ses lecteurs, sa vie et ses proches...

Dès les premières pages, j'ai de nouveau été embarqué par l'histoire. Je pensais avoir de mal à m'y remettre mais non, à ma grande surprise, j'ai continué cette histoire comme si j'avais lu les précédents tomes la veille. La plume de l'auteur est toujours aussi agréable à lire. C'est bien écrit, fluide, prenant et addictif. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire. Je l'ai lu d'une seule traite, je n'ai pas pu le lâcher avant de l'avoir fini.

Encore une fois, j'ai beaucoup aimé cette histoire. Ce n'est pas une lecture facile, c'est une lecture qui fait mal mais pourtant, c'est une lecture nécessaire, une lecture qui fait du bien. Les évènements tragiques de 2015 resteront gravés en chacun de nous, on continue à vivre mais rien ne sera jamais plus comme avant. On a parfois du mal à en parler mais Arnaud Cathrine, par la voix de Caumes, le fait très bien pour nous. Tout ce qu'il raconte dans cette histoire nous parle, on ne peut pas faire plus réaliste. C'est un mal nécessaire pour nous aider à avancer malgré tout...

J'aime toujours autant les personnages, même si parfois, j'ai du mal à comprendre Caumes. Par moment, on a l'impression qu'il fait exprès de blesser les gens qui l'aiment, alors qu'en fait, c'est seulement de la maladresse. Du coup, on a envie de le secouer un peu pour lui remettre les idées en place, lui faire prendre conscience que ce qu'il fait à des conséquences sur lui mais aussi sur ses proches. Au final, je suis ravie de son évolution au fil des tomes, on peut le laisser continuer sans nous sereinement. J'aime beaucoup Esther, parce qu'elle sait ce qu'elle veut ou ne veut pas et qu'elle se donne les moyens d'atteindre ses objectifs. J'aimerai être aussi déterminée qu'elle.

J'ai adoré la fin, elle conclue parfaitement cette série ! Je ne pouvais pas espérer mieux, elle est totalement à la hauteur de mes espérances.

J'ai une nouvelle fois adoré ce dernier tome d'A la place du cœur, cette série est juste parfaite ! Je suis triste de quitter Caumes et Esther, mais tout va bien pour eux, donc on a moins de regrets à les laisser. J'espère qu'Arnaud Cathrine n'en restera pas là et nous offrira d'autres romans de cette qualité, en espérant quand même qu'ils soient moins dramatiques ! ^^

Je tiens, encore une fois, à remercier les Editions Robert Laffont pour m'avoir permis de découvrir ce livre !
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 4 juin 2018

"Neuf contes" de Margaret Atwood

Synopsis :
Une écrivaine de fantasy récemment veuve se laisse guider à travers un hiver glacial par la voix de feu son époux. Une dame âgée, victime d'hallucinations, apprend peu à peu à accepter la présence des petits hommes qui ne cessent de surgir à ses côtés, tandis que des militants populistes se rassemblent pour mettre le feu à sa maison de retraite. Une femme née avec une malformation génétique passe pour un vampire. Un crime commis il y a longtemps se voit vengé dans l'Arctique par un stromatolithe vieux de 1,9 milliard d'années... Dans ce recueil composé de neuf contes poétiques et satiriques empreints d'une ambiance gothique, Margaret Atwood, la grande dame des lettres canadiennes, s'aventure dans des ténèbres explorées avant elle par des auteurs tels que Robert Louis Stevenson, Daphné Du Maurier ou Arthur Conan Doyle – ainsi que par elle-même, dans son roman adapté en une série TV unanimement saluée par la critique, Captive.

Mon avis :
J'ai découvert la plume de Margaret Atwood il y a quelques mois lors de ma lecture de Captive et j'avais beaucoup aimé. Lorsque j'ai entendu parler de ce recueil de nouvelles, j'ai tout de suite été attirée par la couverture mais partagée entre mon envie de me replonger dans l'univers de l'auteure et le fait que je ne suis pas particulièrement fan des nouvelles. Comme vous pouvez le constater, ma curiosité a une nouvelle fois été la plus forte, mais malheureusement, ce livre n'a pas été à la hauteur de mes espérances...

Je n'ai pas du tout été emballée par ces différentes nouvelles. Pour la plupart, je ne les ai même pas comprises, elles n'ont ni queue ni tête. L'univers se veut gothique, mais je les ai juste trouvé glauques. Tous ces "contes" tournent autour de la vieillesse et de la mort. D'ailleurs, en lisant les remerciement de l'auteure à la fin, elle nous apprend que ces contes sont des hommages à d'autres contes. Soit il s'agit de contes connus qu'au Canada, soit je suis totalement inculte mais je n'en ai reconnu aucun...

La plume de l'auteure est toujours aussi agréable à lire et addictive, même si on ne comprend pas grand chose à ces histoires. On a beau rester perplexe devant ces nouvelles, on se laisse quand même embarquer, et au final, on les a toutes lues sans même s'en être rendu compte.

Les trois premières nouvelles suivent un même fil conducteur, elles ont toutes un lien les unes avec les autres, notamment au niveau des personnages. Les protagonistes se croisent, ont une histoire commune. Je trouve cela plutôt sympa comme concept, même si je n'ai pas tout compris...
J'ai bien aimé les trois dernières, mais encore une fois, je ne vois pas où l'auteure veut en venir. Aucune de ces nouvelles n'a de vraie fin et cela me dérange un peu. Elles nous laissent un goût supplémentaire d’inachevé...

Vous l'aurez compris, pour moi ce recueil est un flop. Il n'a pas du tout été à la hauteur de mes espérances et me confirme que les nouvelles, ce n'est vraiment pas pour moi. Cela n'enlève en rien mon envie de me replonger dans la plume de Margaret Atwood, j'espère juste que ma prochaine plongée dans son univers sera plus concluante ! ^^


Je tiens, encore une fois, à remercier les Editions Robert Laffont pour m'avoir permis de découvrir ce livre !
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 1 juin 2018

Bilan lecture du mois de Mai 2018

Et voila, nous sommes déjà le premier du mois, il est maintenant temps de refaire le point sur mes lectures du mois passé !

Cliquez sur les couvertures pour lire mes avis
https://lacaverneauxlivresdelaety.blogspot.fr/2018/05/les-detectives-du-yorkshire-tome-1.html https://lacaverneauxlivresdelaety.blogspot.fr/2018/05/big-bones-de-laura-dockrill.html https://lacaverneauxlivresdelaety.blogspot.fr/2018/05/les-dix-voeux-dalfred-de-maude-mihami.html
https://lacaverneauxlivresdelaety.blogspot.fr/2018/05/un-manoir-en-cornouailles-de-eve-chase.html https://lacaverneauxlivresdelaety.blogspot.com/2018/05/le-wonderling-de-mira-bartok.html https://lacaverneauxlivresdelaety.blogspot.com/2018/06/neuf-contes-de-margaret-atwood.html
https://lacaverneauxlivresdelaety.blogspot.com/2018/06/a-la-place-du-coeur-tome-3-de-arnaud.html https://lacaverneauxlivresdelaety.blogspot.com/2018/06/hazel-wood-de-melissa-albert.html https://lacaverneauxlivresdelaety.blogspot.com/2018/06/une-fille-comme-elle-de-marc-levy.html
https://lacaverneauxlivresdelaety.blogspot.com/2018/06/et-ils-meurent-tous-les-deux-la-fin-de.html https://lacaverneauxlivresdelaety.blogspot.com/2018/06/les-puissants-tome-2-egaux-de-vic-james.html

12 livres lus en Mai, pour un total de 4694 pages !

Côté acquisitions, des services presse et des achats d'occasion ce mois-ci, j'ai été faible... Je vous laisse découvrir tout ça !


Le trône des étoiles, tome 1 : Fugitifs de Rhoda Belleza (Service Presse Nathan)
A la place du cœur, tome 3 de Arnaud Cathrine (Service Presse Collection R) LU
Neuf contes de Margaret Atwood (Service Presse Robert Laffont) LU
Hazel Wood, tome 1 de Melissa Albert (Troc Livr@ddict) LU
Une fille comme elle de Marc Levy (Service Presse Robert Laffont) LU
Et ils meurent tous les deux à la fin de Adam Silvera (Service Presse Collection R) LU
Le secret de l'inventeur, tome 1 : Rébellion de Andrea Cremer (Achat occasion Emmaüs)
 Le secret de l'inventeur, tome 2 : L'énigme du magicien de Andrea Cremer (Achat occasion Emmaüs)
Forget tomorrow, tome 3 : Live today de Pintip Dunn (Achat occasion Emmaüs)
Tombée du ciel de Cecelia Ahern (Achat occasion Emmaüs)
La Belle et la Bête, tome 1 : Le destin de Belle de Mallory Reaves (Achat occasion) LU
Happy ending de Victoria Van Tiem (Achat occasion) 
La Passe-Miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiver de Christelle Dabos (Achat occasion)


13 nouveaux livres ont rejoint ma Bibliothèque ce mois-ci. Ma PAL papier est donc de 96 livres ! Espérons que j'arrive à la réduire un peu plus dans les mois qui viennent...

Voila, c'est tout pour cette fois-ci !

Je vous retrouve très vite pour de nouveaux avis livresques.

Bisous les Copinautes !
 
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 30 mai 2018

"Le wonderling" de Mira Bartók

Synopsis :
Vous êtes-vous déjà retrouvé avec une créature fraîchement orpheline sur les bras ou dont personne ne veut ? Nous avons la solution !

Bienvenue au Foyer pour Créatures Ingérables et Bâtardes, une institution dirigée par la redoutable Mlle Furonkle !
Cette femme méchante et acariâtre considère que ses jeunes pensionnaires qui vivent dans la peur n’existent que pour souffrir et la servir. Hybrides mi-animaux, mi-humains, ces pupilles travaillent comme des forçats à l’école autant qu’à l’usine et ont l’interdiction de se livrer à des activités d’enfants de leur âge, et surtout de chanter ou de faire de la musique. Le Wonderling, sorte de renard à une oreille et au cœur pur et qu’on appelle Numéro 13 (d’après le médaillon avec lequel on l’a trouvé) à défaut de véritable prénom, n’a jamais connu d’autre maison. D’une timidité maladive, il prend pourtant la défense d’une jeune camarade oiseau, Babiole, qui va lui faire deux dons en retour : un vrai prénom – Arthur – … et une amitié indéfectible ! Tous deux vont parvenir à s’échapper du Foyer et vivre d’incroyables aventures au cours desquelles la formidable destinée d’Arthur va se révéler.

Mon avis :
Je suis totalement amoureuse de la couverture de ce roman depuis la première fois où je l'ai vu. Je la trouve absolument magnifique et elle donne vraiment envie de découvrir ce que renferme ce si beau livre entre ses pages. J'avais terriblement envie de le lire, mais comme j'avais d'autres lectures prioritaires à lire avant, je n'ai pas pu me jeter dessus dès son arrivée dans ma boite aux lettres. Dévoré en l'espace de quelques heures, j'ai adoré !

Numéro 13 vit dans le foyer pour créatures bâtardes et ingérables de Mlle Furonkle depuis aussi loin qu'il s'en souvienne. Ici, tout n'est que tristesse, souffrance et solitude dans la vie de nos pensionnaires. Lorsque Numéro 13 fait la connaissance de Babiole, sa vie change peu à peu, d'autant plus que son amie lui a offert un cadeau inestimable : un nom rien qu'à lui ! Babiole et Arthur deviennent inséparables et décident de s'enfuir le l'orphelinat. Ils vont alors vivre des aventures plus incroyables les unes que les autres, qui vont permettre à Arthur de découvrir qui il est et de réaliser sa destinée hors du commun...

Dès les premières pages, j'ai été embarquée par l'histoire. La plume de l'auteureest très agréable à lire et addictive à souhait. C'est bien écrit, fluide, prenant et plein de rebondissements. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

J'ai vraiment adoré ce roman. Tout m'a plu, que ce soit l'univers, l'intrigue ou les personnages. Je suis particulièrement fan de l'univers créé par l'auteure. L'idée des rampants est juste brillante. Ces êtres pas tout à fait humains mais pas totalement animaux non plus sont une belle métaphore de notre société actuelle où dès que l'on n'entre pas dans le moule, on est stigmatisé et mis de côté. Ce roman jeunesse est une belle leçon de vie et fait passer un message forts aux jeunes (et moins jeunes) lecteurs sans en avoir l'air, celui de la tolérance. Rien que pour ça, j'espère qu'il sera lu par le plus grand nombre !
L'histoire est originale, je n'ai jamais rien lu de tel auparavant. Pour un premier tome de saga, je la trouve très rythmée et aboutie. Certains premiers tomes sont long à se mettre en place et on a vraiment l'impression qu'ils ne servent que d'introduction. Celui-ci se suffirait presque à lui-même, tellement il est complet. Je sais déjà que je lirai la suite, même si elle n'est pas indispensable. Il me tarde de pouvoir me replonger dans les aventures du Wonderling, cette saga s'annonce plus que prometteuse !

Comme je le disais plus haut, je suis totalement sous le charme des personnages. J'ai adoré les rampants, ils me fascinent et je les trouve touchants. Arthur et Babiole restent mes préférés, ils sont trop mignons et forment un sacré duo. Leur amitié est magnifique et fait rêver, elle est inconditionnelle et semble indestructible. Mlle Furonkle est vraiment affreuse, j'ai adoré la détester. J'ai hâte de savoir ce qu'elle va réserver à nos rampants par la suite, mais je ne doute pas qu'elle sera très imaginative et prête à faire couler le sang pour obtenir ce qu'elle veut...

La fin est mignonne comme tout et elle a fait fondre mon cœur d'artichaut. Comme tout le reste du roman, elle donne un vrai message d'espoir. Tout ne peut pas être mauvais, il y forcément du bon quelque part, même si ça demande un peu d'efforts pour le trouver. J'ai refermé ce livre avec le fameux sourire niais plaqué sur le visage et l'envie de me jeter sur la suite. Je n'avais pas envie de quitter cet univers qui m'a tant plu...

Je suis complètement conquise par ce premier tome. En plus d'être un magnifique objet, il renferme une histoire toute aussi magnifique qui fait du bien et apporte un message plus que positif, j'ai adoré ! Vivement la suite, j'ai hâte de pouvoir me replonger des l'univers de Mira Bartók et les aventures d'Arthur et Babiole !


Je tiens, encore une fois, à remercier les Editions Robert Laffont pour m'avoir permis de découvrir ce livre !
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 28 mai 2018

"Un manoir en Cornouailles" de Eve Chase

Synopsis :
Cornouailles, 1968. Pencraw, un grandiose manoir en ruine dans lequel les Alton élisent domicile l’été. Le temps semble s’y être arrêté et défile sans encombre. Jusqu’au drame qui vient bouleverser leurs vies et arrêter le temps à jamais.
Cinquante ans plus tard, avec son fiancé Jon, Lorna roule à la recherche du manoir des Lapins noirs, cette maison où elle a séjourné enfant. Elle rêve d’y célébrer son mariage. Tout dans cette vieille demeure l’appelle et l’attire. Mais faut-il vraiment déterrer les sombres mystères de ce manoir en Cornouailles ?

Mon avis :
Lorsque l'on nous a proposé de découvrir ce roman en avant-première, j'ai tout de suite été intriguée par sa couverture et son résumé. Ce dernier nous laissait présager d'une lecture remplie de mystères à la façon de Kate Morton. Étant une grande fan de cette auteure, même si j'ai été un peu déçue par son dernier roman, je ne pouvais pas passer à côté de ce livre, ravie à la perspective de pouvoir me replonger dans ce type d'histoire que j'aime tant. Vous vous en doutez, je n'ai pas hésité bien longtemps avant d'accepter. Il n'a pas eu le temps de prendre la poussière dans ma PAL, je me suis jetée dessus dès que j'en ai eu l'occasion. Ce roman n'est pas encore à la hauteur de ceux de Kate Morton mais il s'en approche, j'ai beaucoup aimé !

Lorna et Jon sont à la recherche du manoir des Lapins Noirs en plein cœur des Cornouailles. Lorna rêve de pouvoir se marier dans ce lieu qui semble hanter ses souvenirs de petite fille, elle est sûre d'y avoir séjourné avec sa mère quand elle était enfant. Ce vieux manoir qui tombe en ruine l'intrigue, il semble cacher de noirs secrets. Lorna le sent au plus profond d'elle-même, elle doit percer les secrets du manoir et laisser éclater la vérité au grand jour...

Dès les premières pages, j'ai été embarqué par l'histoire. La plume de l'auteure est très agréable à lire et addictive à souhait. C'est bien écrit, fluide, prenant et plein de rebondissements. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire. Ce roman est impossible à lâcher avant d'en avoir tourné la toute dernière page.

J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman, c'est tout à fait le genre d'histoire que j'adore, pleines de secrets de famille et de mystères. Kate Morton est la reine du genre, Eve Chase s'en approche, je comprends tout à fait pourquoi on y fait référence sur la quatrième de couverture. Comme j'adore ce genre d'histoire, j'en lis énormément et forcément, je suis de moins en moins surprise par les intrigues, qui finissent par toutes se ressembler un peu, mises à part celles de Kate Morton qui me surprennent quasiment à chaque fois. Ici, j'avais vu venir une bonne partie de l'intrigue mais pas toute, l'auteure a réussi à me surprendre. L'histoire est très bien menée, il n'y a aucun temps mort. Le fait que le passé et le présent s'entremêlent est un vrai plus pour l'histoire. Cela apporte énormément de rythme et accentue la part de mystère de cette histoire !

J'ai adoré la galerie de personnages que nous offre l'auteure. J'ai adoré détester Caroline, j'ai aimé courir dans les bois avec Kitty et Barney. J'ai particulièrement aimé Amber et Lucian, ce n'était pas gagné en ce qui concerne Lucian, mais plus on en apprend sur lui, et plus on l'aime. On ne peut pas faire autrement que l'aimer. Lorna et Jon sont trop mignons et faits l'un pour l'autre. J'étais parfois en rogne après certaines réactions de Jon, mais au final, il ne le faisait que dans le but de protéger la femme de sa vie. Honnêtement, je ne sais pas vraiment quoi penser de Toby. Je l'aime bien mais son comportement me laisse plus que perplexe. Je n'arrive pas à le cerner...

Même si j'avais deviné une partie du dénouement, j'ai adoré cette fin. Je ne pouvais pas espérer mieux pour conclure cette chouette histoire. Cette fin est mignonne comme tout et elle a fait fondre mon cœur d'artichaut. Je suis triste de refermer cette histoire et de laisser tous ses personnages, malgré le fait qu'ils aient enfin droit au happy-end qu'ils méritaient depuis le début.

J'ai vraiment passé un très bon moment avec ce roman. Eve Chase est bien partie pour suivre les traces de la talentueuses Kate Morton. Pas de doute que l'on continuera à entendre parler d'elle et de ses romans dans les prochaines années. C'est tout le malheur que je lui souhaite, mais vu la qualité de ce roman, cela ne fait aucun doute !
Merci aux Editions NiL  qui m'ont permis de découvrir ce roman !
Rendez-vous sur Hellocoton !