mercredi 17 juillet 2024

"Ceux qui changent et ceux qui meurent" de Barbara Comyns

 
Synopsis :
1911, Warwickshire. D'étranges phénomènes se produisent dans le village anglais où vit la famille Willoweed. La rivière entre en crue en plein mois de juin et Emma, Hattie, Dennis et leur grand-mère tyrannique découvrent, à leur réveil, des canards barbotant dans le salon et des cadavres de paons flottant dans le jardin. Mais l'inondation n'est que le début de leurs ennuis. Le meunier devient soudainement fou, avant de se noyer. Puis le boucher se tranche la gorge. Alors que cette mystérieuse épidémie de folie traverse le village, faisant tomber les habitants un à un, chacun voit son destin changer irrémédiablement...

Mon avis :
Ce livre m'a tout de suite intrigué, que ce soit par sa couverture ou par son résumé. J'avais très envie d'en savoir plus, j'étais tellement curieuse à propos de cette histoire que je ne lui ai pas laissé le temps de traîner dans ma PAL. Lu rapidement, j'ai passé un bon moment avec cette lecture ! 
 
Le village de Warwickshire est le théâtre d'étranges événements : une inondation en juin, des habitants qui sombrent un peu à peu dans la folie et meurent... Cette mystérieuse épidémie va profondément changer le destin du village et de ses habitants... 
 
Dès les premières pages, j'ai été embarquée par l'histoire. La plume de l'auteure est très agréable à lire, malgré quelques tournures de phrases un peu étranges. C'est bien écrit et prenant, les pages se tournent toutes seules, tellement on est curieux de découvrir quel est le mal qui ronge les habitants de façon aussi imprévisible que soudaine. 
 
Cette histoire est un peu particulière, on a un peu de mal à comprendre où veut nous emmener l'auteure, mais étonnamment on se laisse très facilement embarquer. À certains moments, je ne comprenais pas de qui on parlait, et même au niveau de l'explication de la cause de la folie des habitants, ce n'était pas très clair. 
 
La galerie de personnages que nous offre l'auteure est très sympa, même s'ils sont tous assez difficiles à cerner. Je n'ai pas vraiment réussi à m'attacher à eux. J'étais curieuse de savoir ce qui allait leur arriver, mais j'étais assez indifférente à propos de leur sort... 
 
La fin est pas mal mais je la trouve un peu simple et rapide. Pour moi, il nous manque des éléments pour pouvoir refermer ce roman avec satisfaction. 
 
Ce livre est une chouette découverte. J'ai passé un bon moment mais cette histoire ne restera pas bien longtemps dans ma mémoire.

Je tiens, encore une fois, à remercier les Editions Robert Laffont pour m'avoir permis de découvrir ce livre !

mercredi 10 juillet 2024

"Le Chant des sirènes" de Amy Goldsmith

 
Synopsis :
Liv n'en revient pas de sa chance : elle a obtenu une bourse qui lui permet de voyager dans le monde entier à bord de l'Eos, un luxueux navire de croisière. Pour ne rien gâcher, son meilleur ami Will est de la partie : l'occasion de resserrer leurs liens distendus.

Mais entre les gosses de riches méprisants et les Sirènes un groupe d'influenceuses sublimes, Liv se sent vite de trop. Surtout lorsque Will disparait, rapidement suivi par d'autres membres de leur groupe. Contre l'avis de tous, elle se lance à corps perdu dans une enquête déroutante : sous ses dorures, quel sombre secret I'Eos peut-il bien cacher ?
 
Mon avis :
J'ai tout de suite été intriguée par ce roman et j'étais vraiment curieuse d'en savoir plus. Je n'ai pas pu me plonger dedans dès sa réception mais je m'y suis mise dès que j'ai pu. J'ai passé un agréable moment mais je reste un peu sur ma faim...
 
Lorsque Liv apprend qu'elle est sélectionnée pour participer à une luxueuse croisière à bord de l'Eos grâce à une bourse d'étude, elle a du mal à y croire. Une opportunité comme celle-ci n'arrive qu'une fois dans une vie et elle est bien décidée à en profiter, surtout que son meilleur ami fait aussi partie du voyage. Pourtant, elle va vite déchanter. Des choses étranges se déroulent sur le navire et Liv se sent de moins en moins à l'aise. Quand Will disparaît, ainsi que d'autres passagers, Liv est sûre que leur groupe d'études court un grave danger : la mer n'est généreuse que lorsqu'elle est rassasiée... 
 
Dès les premières pages, j'ai été embarquée par l'histoire. La plume de l'auteure est agréable à lire, c'est bien écrit, fluide prenant et assez addictif. On ne s'ennuie pas et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaître le fin mot de l'histoire. 
 
J'ai beaucoup aimé cette histoire. L'idée de départ est bonne et l'ambiance que l'auteure a donné à son récit est flippante à souhait. On se sent oppressé et mal à l'aise. J'avais vraiment l'impression d'être sur l'Eos en compagnie de Liv et ses camarades, et je n'avais qu'une envie : sortir de là... Malgré cela, les pages s'enchaînent parce qu'on veut comprendre ce qu'il se passe vraiment sur ce navire. 
 
La galerie de personnages que nous offre l'auteure est intéressante. Ils semblent tous avoir quelque chose à cacher mais les plus étranges sont les Sirènes. Ce groupe d'influenceuses toutes plus belles les unes que les autres est vraiment dérangeant et malaisant. Tous les personnages sont intrigants, on ne sait pas vraiment quoi penser d'eux, on finit même par se demander si Liv n'est pas complètement folle et n'a pas tout imaginé... 
 
La fin m'a laissé sur ma faim. Quelques-unes de nos interrogations ont trouvé des réponses mais bien trop de choses restent en suspens pour que ce soit réellement satisfaisant. Pour moi, il nous manque des infos, la fin est trop rapide et nous laisse trop dans l'incertitude. Ce roman appelle à une suite, l'auteure ne peut pas nous laisser sur cette fin, c'est trop frustrant. 
 
J'ai vraiment passé un bon moment avec ce roman mais sa fin m'a clairement déçu. J'espère vraiment que l'auteure n'en restera pas là et qu'elle nous offrira une suite ! ^^


Je tiens, encore une fois, à remercier les Editions Robert Laffont pour m'avoir permis de découvrir ce livre !

lundi 1 juillet 2024

Bilan lecture du mois de Juin 2024

            
 
Et voila, nous sommes déjà le premier du mois, il est maintenant temps de refaire le point sur mes lectures du mois passé !

Ce mois de juin a été compliqué au niveau lecture, puisque j'ai commencé deux livres mais que je n'en ai fini aucun. Malgré des histoires qui me plaisent, j'ai du mal à me poser et à être assez concentrée pour avancer efficacement dans ma lecture. Le mois de juillet devrait être plus calme avec les vacances qui arrivent, j'espère réussir à m'y remettre...



Côté acquisitions, des services presse et des achats d'occasion ce mois-ci... Je vous laisse découvrir tout ça !
 

Les arcanes de brume, tome 1 : La cartomancienne de Fanny Caldin (Service Presse)  
Dans l'ombre de la reine louve de Kiran Millwood Hargrave (Service Presse)  
La petite bibliothèque de l'espoir de Kate Thompson (Achat occasion Emmaüs) 
Tout le bleu du ciel de Melissa Da Costa (Achat occasion Emmaüs) 
Tuer le temps de Paul Joubert (Achat occasion)  EN COURS DE LECTURE
 Le chanson du rayon de lune de Tonie Behar (Achat Noz) 

6 nouveaux livres ont rejoint ma Bibliothèque ce mois-ci. Ma PAL papier est donc de 148 livres ! Espérons que j'arrive à la réduire dans les mois qui viennent...

Voila, c'est tout pour cette fois-ci !

Je vous retrouve très vite pour de nouveaux avis livresques.

Bisous les Copinautes !
 

mercredi 26 juin 2024

"Le premier jour du reste de ma vie" de Virginie Grimaldi

Synopsis :
Marie a tout préparé pour l’anniversaire de son mari : gâteaux, invités, décoration de l’appartement... Tout, y compris une surprise : à quarante ans, elle a décidé de le quitter. Marie a pris « un aller simple pour ailleurs ». Pour elle, c’est maintenant que tout commence. Vivre, enfin. Elle a donc réservé un billet sur un bateau de croisière qui fait le tour du monde. À bord, Marie rencontre deux femmes qui, elles aussi, sont à la croisée des chemins. Au fil de leurs aventures, parfois loufoques, elles pleurent et rient ensemble, à la reconquête du bonheur. Leurs vies à toutes les trois vont être transformées par ce voyage au bout du monde… Tout quitter pour tout recommencer : une comédie tendre et savoureuse !
 
Mon avis :
Maintenant que j'ai découvert la plume de Virginie Grimaldi, j'ai envie de me plonger dans tous ses romans. J'en ai déjà ajouté quelques-uns à ma PAL suite à mes passages chez Emmaüs, et comme dernièrement, j'ai un peu de mal à lire, je me suis dit que c'était le genre de lecture qu'il me fallait. Je n'ai donc pas hésité bien longtemps avant de choisir celui-ci, et je ne regrette pas, j'ai adoré ! 
 
A presque 40 ans, Marie ne supporte plus sa vie de femme au foyer avec un mari qui la trompe depuis longtemps. Elle décide donc de le quitter le jour de ses 40 ans et de partir faire le tour du monde sur un bateau de croisière. Elle pensait faire cette aventure en solo pour enfin se retrouver mais elle se lie très vite d'amitié avec Anne et Camille. Les trois femmes n'ont rien en commun à première vue mais ce voyage va profondément changer leur vie.
 
Dès les premières pages, j'ai été embarquée par l'histoire. La plume de l'auteure est toujours aussi agréable à lire et addictive à souhait. C'est bien écrit, fluide, prenant et plein de rebondissements. On ne s'ennuie pas un seul instant et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaître le fin mot de l'histoire point. 
 
Quel plaisir de se replonger dans les mots et l'univers de Virginie Grimaldi ! Je n'en doutais absolument pas mais j'ai adoré cette histoire. Marie, Anne et Camille nous entraînent dans leur périple pour notre plus grand bonheur. Chacune d'elle va voir sa vie changer, elles réapprennent à se connaître et à s'aimer profondément. On s'identifie très facilement à elles et on a l'impression de faire partie de leur bande, c'est super agréable. On partage leurs joies, leurs tristesses, leurs moments de doute. Elles sont nous, on pourrait être elles. 
 
 
Je suis complètement fan de la galerie de personnages que nous offre l'auteure. J'ai adoré Marie, Anne et Camille mais les autres personnages sont tout aussi intéressants. J'ai eu du mal à cerner Loïc, je ne comprenais pas à quoi il jouait, mais je suis ravie de l'évolution du personnage. 
 
Cette fin est juste parfaite, je ne pouvais pas espérer mieux ! C'est une fin comme je les aime, qui donne de l'espoir. Peu importe son âge, l'amour et le bonheur peuvent frapper à notre porte. J'ai refermé ce roman avec le fameux souvenir plaqué sur le visage. 
 
Ce roman est une pépite de bonne humeur et d'optimisme, il fait du bien et on en redemande ! J'ai hâte de me plonger à nouveau dans les mots de Virginie Grimaldi, je crois que je suis accro ! ^^

mercredi 19 juin 2024

"Rien ne t'efface" de Michel Bussi

Synopsis :
2010. Maddi est médecin généraliste à Saint-Jean-de-Luz, une vie comblée avec Esteban, son fils de 10 ans. Ce jour d'été là, elle le laisse quelques minutes seul sur la plage. Quand elle revient, Esteban a disparu.
2020. Maddi a refait sa vie, et revient sur cette plage en pèlerinage. Au bord de l'eau, un enfant est là. Même maillot de bain, même taille, même corpulence, même coupe de cheveux. Elle s'approche. Le temps se fige. C'est Esteban, ou son jumeau parfait.
Maddi n'a plus qu'une obsession, savoir qui est cet enfant.
Il s'appelle Tom, il vit à Murol en Auvergne. Elle prend la décision de s'y installer.
Plus Maddi espionne Tom, et plus les ressemblances avec Esteban paraissent inexplicables : mêmes passions, mêmes peurs... même tache de naissance.
Jusqu'où sera-t-elle prête à aller pour découvrir la vérité, et sauver son enfant ?
Ou ce garçon qui lui ressemble tant.
Ce qu'elle ressent profondément, c'est que Tom est en danger.
Et qu'elle seule peut le protéger. 
 
Mon avis :
Je suis tombée sur ce livre totalement par hasard lors d'un tour à Emmaüs et j'ai tout de suite été attiré par son titre (vive Jean-Jacques Goldman !) et sa couverture. Je n'ai pas hésité bien longtemps avant de me l'offrir. Je bloquais complètement sur ma lecture en cours depuis plus d'un mois, j'avais besoin de lire autre chose, je me suis donc laissée tenter par ce roman. Malgré le peu de temps que j'avais pour lire, j'ai eu du mal à le lâcher, j'ai beaucoup aimé !  

Esteban a disparu sans laisser de trace le jour de ses 10 ans sur une plage de Saint-Jean-de-Luz. Sa mère Maddi s'en veut de l'avoir quitté des yeux ce matin là. Elle revient sur cette plage 10 ans après et aperçoit un garçon qui ressemble étrangement à son fils : même âge, même physique jusqu'à avoir la même tache de naissance, même maillot de bain... Pour Maddi, pas de doute, Tom est la réincarnation de son fils et elle sent qu'il est en danger. Elle n'a pas pu sauver Esteban, elle sauvera Tom !  

Dès les premières pages, j'ai été embarquée par l'histoire. La plume de Michel Bussi est toujours aussi agréable à lire et addictive à souhait. C'est bien écrit, fluide, prenant et plein de rebondissements. On ne s'ennuie pas un seul instant et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaître le fin mot de l'histoire. 
 
Et bien, quelle histoire ! Je ne m'attendais pas à ça mais j'ai beaucoup aimé. Michel Bussi a vraiment le chic pour nous embarquer dans des intrigues que l'on ne peut même pas imaginer, mais il le fait très bien. C'est toujours un plaisir à lire, même s'il nous balade du début à la fin... 
 
J'ai adoré la galerie de personnages que nous offre l'auteur. Ils sont tous hyper attachants mais on ne sait pas qui croire. Tout le monde est suspect à un moment donné de l'histoire. On cherche à comprendre ce qui a pu arriver à Esteban et pourquoi Tom lui ressemble comme deux gouttes d'eau et aime les mêmes choses que lui... 
 
Cette fin est magistrale, je n'ai absolument rien vu venir ! Les différents rebondissements m'ont surpris les uns après les autres et la révélation de l'identité du coupable m'a littéralement scotché. Je n'ai soupçonné ce personnage à aucun moment, c'est brillant. Le tout est un peu tiré par les cheveux mais pourquoi pas, cela ne me dérange absolument pas. 
 
Michel Bussi m'a, une nouvelle fois, conquise avec ce roman. J'ai beaucoup aimé et cela me donne envie de me plonger dans ses autres histoires !

samedi 1 juin 2024

Bilan lecture du mois de Mai 2024

           
 
Et voila, nous sommes déjà le premier du mois, il est maintenant temps de refaire le point sur mes lectures du mois passé !

Cliquez sur les couvertures pour lire mes avis
 

4 livres lus en Mai, pour un total de 1217 pages !
Encore un petit bilan pour ce mois-ci, mais comme j'ai manqué de temps, ce n'est au final pas si mal. Affaire à suivre pour le mois de juin qui s'annonce tout aussi chargé...




Côté acquisitions, des achats d'occasion et des services presse ce mois-ci... Je vous laisse découvrir tout ça !
 

 Les perce-neige s'éveillent sous les flocons de Virginie Grimaldi (Achat occasion Emmaüs) 
Ceux qui changent et ceux qui meurent de Barbara Comyns (Service Presse) LU
Tes mots la vie de Claire Daverley (Service Presse)
Chère mamie de Virginie Grimaldi (Achat occasion Emmaüs) LU


4 nouveaux livres ont rejoint ma Bibliothèque ce mois-ci. Ma PAL papier est donc de 143 livres ! Espérons que j'arrive à la réduire dans les mois qui viennent...

Voila, c'est tout pour cette fois-ci !

Je vous retrouve très vite pour de nouveaux avis livresques.

Bisous les Copinautes !
 

mercredi 1 mai 2024

Bilan lecture du mois de Avril 2024

           
 
Et voila, nous sommes déjà le premier du mois, il est maintenant temps de refaire le point sur mes lectures du mois passé !

Cliquez sur les couvertures pour lire mes avis
 
Un seul livre lu en Avril, pour un total de 518 pages.
Malgré 15 jours de vacances, je n'avais pas spécialement envie de lire, j'ai beaucoup bricolé pour me vider la tête et je cale un peu sur "Profondeurs de l'océan", la réécriture de La petite sirène... Je me suis plongé dans "Rien ne t'efface" à la fin du mois et j'ai eu du mal à le poser malgré le peu de temps disponible que j'avais pour lire avec la reprise du boulot...



Côté acquisitions, un seul achat ce mois-ci... Je vous laisse découvrir ça !
 

 La colline aux esclaves de Kathleen Grissom (Achat Noz) 

Un seul nouveau livre a rejoint ma Bibliothèque ce mois-ci. Ma PAL papier est donc de 144 livres ! Espérons que j'arrive à la réduire dans les mois qui viennent...

Voila, c'est tout pour cette fois-ci !

Je vous retrouve très vite pour de nouveaux avis livresques.

Bisous les Copinautes !
 

jeudi 4 avril 2024

"La Meilleure écrivaine du monde" de Jonathan Werber

Synopsis :
Ève version 39 est une intelligence artificielle pas comme les autres : c'est une auteure en devenir. Son créateur, Thomas, lui a fixé un objectif : produire un polar qui renouvellera le genre. Si elle a lu tous les livres publiés sur le sujet, il lui manque quelque chose pour être réellement originale : comprendre ce que signifie " être humain ". L'amour, la tristesse, la folie... autant d'émotions qui se vivent avant de pouvoir s'écrire. Afin de l'aider à en faire l'expérience, Thomas lui donne accès au lieu où il travaille : la maison de retraite des Topazes.
Alors qu'elle explore ce curieux univers, Ève39 rencontre Barbara, une psychologue à l'humour corrosif, Annie, une commère diabétique en mal de sucreries, ou encore Navassier, un directeur aussi arriviste qu'autoritaire, chacun lui offrant une nouvelle définition du mot " personnage ". Mais, bientôt, d'étranges événements surviennent, bouleversant l'esprit des résidents. Rapidement les questions s'enchaînent : qui peut bien en vouloir à ces anciens que plus personne ne vient visiter ? Et pourquoi Ève39 semble-t-elle la seule à se soucier de leur sort ?
Pour connaître la vérité, elle n'a qu'une option : mener l'enquête et résoudre le mystère qui lui offrira, elle l'espère, son polar idéal.
 
Mon avis :
Ce roman m'a tout de suite intrigué, j'avais très envie de découvrir cette IA capable d'écrire un polar révolutionnaire. Je n'ai pas pu résister à la tentation et m'y suis plongée assez rapidement. Dévoré en deux jours, j'ai beaucoup aimé ! 
 
En créant Eve, Thomas a pour objectif de lui faire écrire son roman policier parfait avec un meurtre hors du commun, un enquêteur sans égal et un assassin retors, mais Eve39 n'est qu'une IA et il lui manque l'aspect humain. Thomas lui donne donc accès à la maison de retraite des Topazes, où il travaille, pour lui permettre d'interagir avec l'humain. À force de contacts et d'échanges, Eve va s'humaniser et ressentir des émotions. Peu à peu, elle va sentir que quelque chose cloche aux topyaze et elle est bien décidée à trouver quoi. Elle en est sûre : résoudre ce mystère est la clé manquante pour écrire son polar idéal ! 
 
Dès les premières pages, j'ai été embarquée par l'histoire. La plume de l'auteur est très agréable à lire, c'est bien écrit, fluide et prenant. On ne s'ennuie pas un seul instant et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaître le fin mot de l'histoire. 
 
Je me suis vraiment régalée avec cette histoire ! J'ai adoré l'idée de départ de ce roman et Jonathan Werber a très bien su l'exploiter. L'émergence des IA fait peur et on se demande si elles ne vont pas finir par contrôler le monde. Avec ce roman, Jonathan Werber nous montre que les IA sont dépourvus d'humanité et qu'elles ne pourront jamais remplacer totalement l'homme et encore moins prendre le pouvoir. C'est super rassurant !
 
J'ai beaucoup aimé la galerie de personnages que nous offre l'auteur. Je me suis beaucoup attachée à Eve, alors que je pensais que je n'y arriverai pas. Au final, l'IA est plus humaine que certains autres personnages. J'ai d'ailleurs eu du mal à les cerner, je ne comprenais pas leur implication dans toute cette histoire et je n'arrivais pas à savoir qui était sincère ou non. 
 
Cette fin est juste parfaite, j'ai adoré ! Je ne m'y attendais pas, je n'ai absolument rien vu venir mais elle est bien mieux que tout ce que j'avais pu imaginer. La postface est hyper intéressante, elle nous parle des IA mais aussi de comment devenir le/la meilleur(e) écrivain(e) du monde. 
 
Ce roman est une chouette découverte, j'ai beaucoup aimé ! L'histoire est sympa et elle fait réfléchir, c'est un sans faute !
 
Je tiens, encore une fois, à remercier les Editions Robert Laffont pour m'avoir permis de découvrir ce livre !

lundi 1 avril 2024

Bilan lecture du mois de Mars 2024

           
 
Et voila, nous sommes déjà le premier du mois, il est maintenant temps de refaire le point sur mes lectures du mois passé !

Cliquez sur les couvertures pour lire mes avis

6 livres lus en Mars, pour un total de 2458 pages !
Je suis plutôt contente de ce bilan, sachant que je n'ai pas eu le temps de lire pendant la moitié du mois...



Côté acquisitions, un service presse et des achats d'occasion ce mois-ci... Je vous laisse découvrir tout ça !
 

Je t'ai aimé dans une autre vie de David Arnold (Service Presse)  
Les contes interdits : Blanche-Neige de L. P. Sicard (Boite à Livres)  
Le premier jour du reste de ma vie de Virginie Grimaldi (Achat occasion Emmaüs) 
Les dominos de la vie de Laure Manel (Achat occasion Emmaüs)  
Rien ne t'efface de Michel Bussi (Achat occasion Emmaüs)

5 nouveaux livres ont rejoint ma Bibliothèque ce mois-ci. Ma PAL papier est donc de 144 livres ! Espérons que j'arrive à la réduire dans les mois qui viennent...

Voila, c'est tout pour cette fois-ci !

Je vous retrouve très vite pour de nouveaux avis livresques.

Bisous les Copinautes !
 

jeudi 28 mars 2024

"Deux lettres et un chat voyageur" de Kristen Rivers

Synopsis :
Lorsque le notaire lui remet le testament de sa meilleure amie décédée, Domino n'en croit pas ses yeux. Partir en road-trip avec son plus ancien ennemi et un chat voyageur ? Même pas en rêve !
Pourtant, il se pourrait bien que ce voyage aussi indésiré qu'imprévu permette à Domino de retrouver le sourire et, pourquoi pas, l'amour ?
" Un road-trip drôle et émouvant pour tous les amoureux des chats. " Par la gagnante du Prix du Roman Miaou 2021 !
 
Mon avis :
Au détour de la partie "livres" d'une recyclerie, je suis tombée sur ce roman dont je n'avais jamais entendu parler. J'ai tout de suite été attirée par sa couverture et son résumé a fini de me convaincre, je n'ai même pas cherché à résister à la tentation. Je ne lui ai pas laissé le temps de traîner dans ma PAL, je me suis plongée dedans 15 jours après. Lu assez rapidement, j'ai bien aimé ! 

Depuis le décès de sa meilleure amie, Domino est en mode pilote automatique, elle ne vit plus vraiment, elle survit. Lorsque le notaire lui remet une lettre d'Évelyne lui annonçant qu'elle lui a prévu un tour de France d'un mois avec un chauffeur et son chat Patate, Domino ne sait pas si elle doit accepter. Pourtant, sa curiosité l'emporte et elle finit par se laisser embarquer dans l'aventure. Mais entre le chat qu'elle n'aime pas et son chauffeur qui n'est autre que le demi-frère d'Evelyne qu'elle déteste, ce tour de France ne va pas être de tout repos... 

J'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire parce que je ne comprenais pas comment une personne décédée de manière soudaine pouvait laisser des lettres et organiser un tour de France pour sa meilleure amie... Cela ne me semblait pas réaliste et cela m'a dérangé au début de ma lecture. Finalement, j'ai réussi à lâcher prise à ce sujet et à me laisser embarquer dans l'histoire. La plume de l'auteure est agréable à lire, bien qu'un peu brouillonne par moment. L'histoire est prenante. On ne s'ennuie pas un seul instant et les pages se tournent toutes seules.  

J'ai beaucoup aimé cette histoire. J'ai adoré l'idée de départ et ce qu'en a fait l'auteure, même si le début m'a laissé franchement perplexe (comme indiqué plus haut). Sa meilleure amie lui offre, après sa mort, le road trip de sa vie, ce moment qui va tout changer... Ce cadeau est juste magnifique !  

La galerie de personnages que nous offre l'auteure est sympa. J'ai eu beaucoup de mal avec Domino, je n'ai pas réussi à m'attacher à elle. Son côté réfractaire à tout m'a agacé. Plus on avance dans l'histoire et plus on comprend pourquoi elle réagit comme ça, cela aide à mieux la cerner. J'ai vraiment adoré Matthieu, cet homme est juste le mec parfait ! Il est l'homme que toutes les femmes rêveraient d'avoir à leur côté, moi la première ! ^^ Et n'oublions pas Patate qui est un digne représentant de la race féline, mais c'est aussi pour ça qu'on l'aime !

La fin est toute mignonne. J'avoue que je n'ai pas vu venir le dernier rebondissement mais je l'ai adoré ! J'ai refermé ce roman avec le fameux sourire niais plaqué sur le visage. 
 
J'ai passé un agréable moment avec ce roman. C'est sympa et ça se laisse lire mais je n'en garderai pas un souvenir impérissable, sauf peut-être du beau Matthieu ! ^^

mardi 26 mars 2024

"La Cité des Songes, tome 2 : Un trône de poussière" de Georgia Caldera

 
Synopsis :
L'armée des Damnés poursuit son implacable conquête des Tours et a porté un coup terrible au royaume de Givre. Pour Auréa et Rozarian, plongés dans une guerre sans merci, la menace du Dévoreur ajoute encore au chaos - et à l'angoisse. Si rien n'est fait pour abattre le colosse, le monde court à sa perte. L'aide de Rin est impérative, mais les dissensions semblent insurmontables. Sont-ils donc tous condamnés ? Cette si belle cité qui hante leur rêve commun n'est-elle qu'une chimère ? Pourtant, lorsque la dernière silhouette de leur songe s'adresse soudain à eux, une mince lueur d'espoir renaît...
 
Mon avis :
Je me suis plongée dans cette suite et fin dès que j'ai eu fini d'écrire ma chronique du premier tome, tellement j'avais envie de connaître le fin mot de l'histoire. Avec la fin des vacances et la reprise du travail, je n'ai pas pu le lire aussi rapidement que je l'aurais voulu mais je m'y plongeais dès que j'avais un peu de temps devant moi. Sans grande surprise, j'ai beaucoup aimé ! 

La Reine des Corbeaux et son armée de Damnés continuent d'étendre leur territoire en prenant le contrôle des Tours. Après le massacre de la Tour de Givre, Auréa et Rozarian sont contraints de fuir mais ne comptent pas en rester là, ils sont prêts à se battre. Lorsque le dernier guerrier entre enfin en contact avec eux, leur objectif est plus précis que jamais : éliminer la Reine des Corbeaux, détruire le Dévoreur et rejoindre la fameuse Cité de Nacre qui «hante» leurs songes depuis leur plus tendre enfance...

Dès les premières pages, j'ai de nouveau été embarquée par l'histoire. La plume de Georgia Caldera est toujours aussi agréable à lire et addictive. C'est bien écrit, fluide, prenant et plein de rebondissements. On ne s'ennuie pas un seul instant et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaître le fin mot de l'histoire.

J'ai beaucoup aimé ce deuxième et dernier tome. Georgia Caldera nous a offert une chouette histoire et a vraiment très bien exploité son idée de départ. J'ai retrouvé dans cette suite tout ce que j'avais adoré dans le premier tome. Dans ce second tome, on en apprend enfin plus sur les quatre guerriers et leur mission, sujet qui avait été très peu abordé dans le premier tome.

Je suis toujours aussi fan des personnages. Auréa reste ma préférée pour tout ce qu'elle représente. Elle est vraiment prête à se sacrifier pour les gens qu'elle aime. Rozarian m'a fait de la peine au début de ce tome. Malgré ses sentiments pour Auréa, il n'arrivait pas à comprendre les actes de la jeune femme et encore moins à lui pardonner... Il était en pleine lutte interne et je suis contente que ce soit ce côté de lui qui ait pris le dessus. Jusqu'à la fin, j'ai douté de Rin, je ne savais vraiment pas si elle allait tenir ses engagements mais j'ai adoré suivre son évolution. J'ai bien aimé Eladen et son rôle clé dans l'histoire, même si au final, on l'y croise peu.

La fin est parfaite, je suis ravie de la tournure qu'on pris les événements. Je referme cette duologie plus que ravie de son dénouement.

Georgia Caldera nous a vraiment offert une très chouette saga, j'ai beaucoup aimé ! Cela faisait trop longtemps que je ne m'étais pas plongée dans ses mots et cela m'avait franchement manqué !

jeudi 21 mars 2024

"La Cité des Songes, tome 1 : Une couronne de roses et de givre" de Georgia Caldera

Synopsis :
Dans un monde à la surface fracturée, où les populations vivent recluses dans d'immenses tours-royaumes, un danger de plus en plus grand pèse sur l'humanité sous la forme d'une titanesque créature. Quatre élus seraient capables, selon d'antiques légendes, de chevaucher des Dragons-Tempête et de trouver la Cité des Songes, ultime refuge permettant d'échapper aux créatures des Abymes . Mais qui sont-ils ? Auréa, Chasseresse de la Tour du Printemps, et Rozarian, fils du roi de la Tour de Givre, sauront-ils s'allier malgré ce qui les oppose et déjouer les pièges de la cour, s'affranchir des luttes de pouvoir et fédérer les derniers royaumes survivants afin de combattre ensemble le Dévoreur ?
 
Mon avis :
J'apprécie énormément la plume et l'univers de Georgia Caldera, que ce soit de la fantasy ou de la romance. Je n'ai appris l'existence de cette saga qu'en début d'année, mais elle m'a tout de suite intrigué. Mes parents me l'ont offert pour mon anniversaire début février et j'étais tellement curieuse d'en savoir plus que ce premier tome n'a pas eu le temps de s'éterniser dans ma PAL. Je l'ai dévoré en 2 jours et j'ai beaucoup aimé ! 

Auréa, chasseresse thaumaturge au grand pouvoir, se retrouve malgré elle contrainte de prendre la place de la princesse de la Tour du Printemps pour épouser le prince de la Tour de Givre afin de consolider l'alliance entre les deux peuples. Elle n'a rien choisi de sa nouvelle situation mais elle était loin de se douter qu'elle arrivait dans un monde si différent du sien. Dans la Tour de Givre, les hommes dirigent et les femmes ne sont là que pour « décorer » et faire des enfants. Auréa peine à trouver sa place et Rozarian, son époux, ne fait rien pour l'aider. Pourtant, une même volonté de changer les choses les unis. Finiront-ils par se faire confiance et s'allier pour le bien du royaume ?

Dès les premières pages, j'ai été embarquée par l'histoire. La plume de Georgia Caldera est toujours aussi agréable à lire et addictive à souhait. C'est bien écrit, fluide, prenant et plein de rebondissements. On ne s'ennuie pas un seul instant et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaître le fin mot de l'histoire.

J'ai vraiment beaucoup aimé ce premier tome, je le trouve très réussi. L'intrigue est inédite, il y a de l'action, des retournements de situation, un peu de romance et tout est parfaitement dosé. Ce premier tome pose bien les bases et laisse entrevoir une suite prometteuse. Le seul défaut de ce livre est son résumé. Il dévoile une partie de l'intrigue qui n'est quasiment pas abordé dans ce premier tome et je trouve cela dommage...

La galerie de personnages que nous offre l'auteure est sympa. J'ai adoré Auréa et tout ce qu'elle représente, elle est la personne que chaque femme rêverait d'être, moi la première ! J'ai eu plus de mal avec Rozarian, je n'arrivais pas à le cerner, mais plus j'avançais dans l'histoire et plus il me plaisait. J'ai adoré suivre sa prise de conscience et son évolution. Rin me laisse perplexe, je ne sais pas trop quoi penser d'elle. Son personnage aura nettement plus d'importance dans la suite et j'ai hâte d'en savoir plus sur elle et son rôle dans l'histoire.

La fin est hyper frustrante, Georgia Caldera nous laisse clairement sur notre faim ! J'avais envie de me jeter sur la suite à peine ce premier tome refermé (et je pense que c'est ce que je vais faire dès que j'aurai terminé de rédiger cette chronique ^^).

Ce premier tome est extrêmement prometteur, Georgia Caldera m'a, une nouvelle fois, embarquée dans son univers. J'ai la chance d'avoir la suite à portée de mains et je ne vais pas me priver de m'y plonger sans attendre !

mardi 19 mars 2024

"Le sourire des fées" de Laure Manel

Synopsis :
"Rose l'a dit à Lou : il faut croire encore au bonheur. Elle a toujours eu le don pour apporter de la joie à partir de presque rien. Un joli paysage, une belle lumière, le parfum d'une pivoine, le goût du chocolat noir attrapé avec la langue sur le fouet à pâtisserie, un bon repas, un fou rire qui tire les larmes, respirer à pleins poumons, danser, jouer... Ce sont ces petites doses de bonheur à pratiquer au quotidien. C'est à cela qu'il faut s'accrocher."

Jamais il n'y a eu plus d'urgence à aimer.
 
Mon avis :
Finalement, je n'ai pas pu résister à la tentation, je me suis plongée dans cette suite environ 10 minutes après avoir terminé l'écriture de ma chronique du premier tome. J'avais tellement besoin de connaître la suite de l'histoire d'Antoine, Lou et Rose que j'ai dévoré ce second tome dans l'après-midi. Je ne m'attendais clairement pas à ça, mais j'ai adoré ! 

Notre trio a fini par quitter la capitale pour s'installer avec Hermance. Antoine peut enfin réaliser son rêve d'enfant en devenant guide de montagne, Rose enseigne la danse et Lou a bien grandi. Leur vie semble sur des rails mais celle-ci les met une nouvelle fois à l'épreuve...

J'ai de nouveau été embarquée par l'histoire dès les premières pages. La plume de Laure Manel est toujours aussi agréable à lire et addictive. C'est bien écrit, fluide, prenant et plein de rebondissements. On ne s'ennuie pas un seul instant et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaître le fin mot de l'histoire.

Je ne pouvais pas quitter Antoine, Lou et Rose comme ça, surtout que j'avais la suite de leur histoire à portée de main (merci Mathilde !). Je ne m'attendais clairement pas à ça... J'ai aimé la tournure qu'a pris leur vie au début du roman, même si j'avais l'impression que tout était un peu trop parfait et que Rose se mettait en retrait pour satisfaire le bonheur d'Antoine et Lou. La terrible annonce m'a bouleversé, j'espérais tellement que ce soit une erreur et que notre trio vivrait heureux pendant très longtemps. Mais plus j'avançais dans l'histoire et moins je pouvais contenir mes larmes. J'ai passé le dernier tiers du roman avec les larmes aux yeux et le besoin de faire des pauses pour de nouveau réussir à voir les lignes...

Je suis toujours aussi fan des personnages. J'ai été un peu agacée par Antoine au début du roman, j'avais l'impression que sa voix comptait plus que celles des femmes de sa vie. Lou a grandi et a eu sa période difficile lors de son adolescence avec l'envie d'être considérée comme une grande mais en même temps vouloir être protégée de la dureté de la vie. Je suis toujours aussi fan de Rose, ce petit bout de femme m'impressionne !

Cette fin m'a fait verser toutes les larmes de mon corps. Je devais m'arrêter toutes les deux pages environ pour essuyer mes yeux puisque je n'arrivais plus à distinguer les mots, tellement l'histoire me faisait pleurer. J'aurais aimé une fin différente pour notre trio mais cette fin est tout aussi belle, bien que tragique...

Dans ce roman, Laure Manel a abordé un sujet difficile et ne nous a pas laissé indifférent. J'ai adoré suivre l'histoire d'Antoine, Lou et Rose, elle restera dans ma mémoire, bien qu'elle ne se termine pas comme je l'aurais souhaité...

jeudi 14 mars 2024

"La mélancolie du kangourou" de Laure Manel

Synopsis :
Alors qu'il s'apprête à vivre le plus beau moment de sa vie avec la naissance de sa fille, Antoine est confronté au plus horrible des drames : la mort de sa femme durant l'accouchement.
Anéanti par la perte de celle qu'il aimait plus que tout, Antoine a du mal à créer du lien avec son bébé jusqu'à ce qu'il embauche Rose, une pétillante jeune femme à l'irrépressible joie de vivre, pour s'occuper du nourrisson.
Parviendra-t-elle à aider Antoine à se révéler comme père et à se reconstruire ?
Il n'est jamais trop tard pour (ré)apprendre à aimer.
 
Mon avis :
J'avais découvert la plume de Laure Manel avec son premier roman et j'avais adoré mais je ne me suis pas replongée dans ses mots (sans doute à cause de ma panne de lecture). Mon amie Mathilde est une grande fan et me tannait pour que je m'y remette. À la suite de ses conseils et de ma rencontre avec l'auteure au salon « Angoulême se livre » en octobre dernier, j'ai finalement cédé à la tentation. Ne sachant pas quoi lire en cette fin de vacances d'hiver, je me suis dit que c'était le moment idéal pour m'y remettre. Dévoré en une journée, j'ai adoré ! 

Le 7 septembre devait être le plus beau jour de la vie d'Antoine, le jour de la naissance de son enfant, mais cette date marque aussi le décès de Raphaëlle, la femme de sa vie et mère de sa fille. Il en veut à Lou de lui avoir pris sa femme, il ne se sent pas père et exécute le strict minimum pour sa fille. Il souhaite reprendre le travail rapidement pour oublier et cherche donc une nounou à plein temps pour Lou. Il embauche Rose, une jeune femme qui respire la joie de vivre. L'arrivée de Rose dans cette maison est une bouffée d'oxygène et pourrait bien redonner à Antoine le goût de vivre... 

Dès les premières pages, j'ai été embarquée par l'histoire. La plume de Laure Manel est toujours aussi agréable à lire et addictive à souhait. C'est bien écrit, fluide et prenant. On ne s'ennuie pas un seul instant et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaître le fin mot de l'histoire. 

Ce roman est juste parfait ! Laure Manel nous plonge directement au cœur de cette histoire bouleversante avec le décès de Raphaëlle dès les premières pages. Le récit nous prend aux tripes, on ne se sent pas bien et on observe Antoine qui sombre dans la dépression et qui ignore sa fille, celle qui lui a enlevé la femme de sa vie. L'arrivée de Rose fait du bien et apporte un peu de légèreté à cette situation dramatique. J'ai dévoré ce livre, cherchant à tout prix une fin heureuse pour Antoine et Lou.  

J'ai adoré les personnages. Antoine m'a vraiment fait de la peine, j'avais envie de le prendre dans mes bras pour le consoler et lui dire que tout irait bien, malgré ce drame... Lou est trop mignonne et hyper attachante. Elle a commencé sa vie en côtoyant la mort et avec un père qui ne peut ni la toucher ni la regarder, mais grâce à Rose, elle mène une existence normale de petite fille. Rose est mon personnage coup de cœur de cette histoire. Du haut de ses 21 ans, elle sait à quel point la vie est fragile et elle profite de chaque instant comme si c'était le dernier. Elle respire la joie de vivre, elle pétille. Son arrivée dans cette famille meurtrie est la meilleure chose qui pouvait leur arriver, étant donné les circonstances.  

Je ne me remets pas de cette fin, elle est absolument parfaite, je ne pouvais pas espérer mieux ! Mon sourire niais est réapparu sur mon visage pendant les derniers chapitres et ne m'a pas quitté après avoir tourné la dernière page de ce roman. C'est une fin comme je les aime, sans fioriture qui se suffit à elle-même.

J'ai vraiment adoré ce roman, on frôle même le coup de ♡ ! Mathilde m'avait également fait acheter le second tome et j'ai bien envie de m'y plonger dès que j'aurais fini d'écrire cette chronique. Vais-je résister à la tentation ? Réponse prochainement ;)

mardi 12 mars 2024

"Les énigmes de Disney" de Robert J. Perreault

Synopsis :
L'auteur acclamé Robert J. Perreault nous présente un mystère qui tourne les pages et met en vedette l'agent du FBI Lacie Webb, qui est à la recherche d'un tueur en série qui vient de kidnapper Walt Disney à Disneyland.

Mais il ne s'agit pas d'un enlèvement ordinaire. Quelqu'un assassine vicieusement des victimes à la place des rêves d'enfance. Au fur et à mesure que le nombre de morts augmente, Lacie se rend compte que ce maniaque joue avec eux à travers une série d'énigmes cryptiques qui se terminent toujours par un bain de sang.

Pour sauver Walt Disney d'un destin pire que la mort, Lacie devra vaincre un ennemi qui n'a plus rien à perdre. Mais un faux pas pourrait tout lui coûter dans l'endroit le plus magique - et le plus meurtrier - de la Terre.
 
Mon avis :
J'ai découvert ce livre grâce à une pub récurrente sur mes réseaux sociaux. Étant une grande fan de Disney, son résumé m'a tout de suite intrigué, j'avais envie d'en savoir plus. Il était donc dans mes recherches enregistrées sur Vinted et je n'ai pas pu résister à la tentation lorsqu'un exemplaire a enfin été disponible. Je ne lui ai pas laissé le temps de traîner dans ma PAL. Lu en une après-midi, ce livre m'a laissé perplexe... 

Un tueur en série sévit à Disneyland. Le FBI est chargé de l'enquête lorsque Walt Disney disparaît sans laisser de trace. Peu après, des photos de Disney les yeux bandés et tenant une pancarte avec des énigmes font leur apparition dans le journal. Et si ces devinettes étaient des indices concernant les prochaines victimes du tueur ? Lacis Webb en est persuadée et va tout faire pour l'arrêter et sauver le célèbre Walt Disney... 

J'ai eu beaucoup de mal à entrer dans l'histoire. On est prévenu dès le début que ce roman a été traduit par Microsoft Word Translator et heureusement, parce que la traduction est juste catastrophique... Certaines phrases ne veulent absolument rien dire, le récit alterne entre le "tu" et le "vous" sans aucune logique et la mise en page ne ressemble à rien... Je ne peux donc pas juger le style de l'auteur puisque la traduction est déplorable. Chose étrange, ma lecture n'a pas été aussi laborieuse que ce que je pensais, parce que mon cerveau retraduisait ce que je lisais pour que cela ait du sens. 

Franchement, cette traduction approximative ne rend pas justice à cette histoire qui est pourtant super addictive. J'avais vraiment envie de découvrir le fin mot de l'histoire et les pages se tournaient toutes seules. L'idée de départ est excellente et j'ai beaucoup aimé ce que l'auteur en a fait, malgré quelques incohérences par moment (mais je ne sais pas si cela vient de l'auteur ou de la traduction).  

J'ai beaucoup aimé la galerie de personnages que nous offre l'auteur. Lacie reste ma préférée même si je n'ai pas compris comment elle pouvait se jeter aussi vite dans les bras d'un homme alors qu'elle venait de perdre celui avec qui elle voulait construire quelque chose après la fin de l'enquête... Cela fait bizarre de « rencontrer » le célèbre Walt Disney. On le découvre sous un autre jour avec ce roman, c'est assez perturbant... 

La fin m'a beaucoup plu, je l'ai trouvé parfaite (même si je l'avais vu venir). Elle est ouverte et donne envie de découvrir la suite pour savoir si le(s) coupable(s) va/vont s'en sortir ou non.  

J'ai beaucoup aimé cette histoire, malgré sa traduction approximative. Je suis curieuse de découvrir la suite des enquêtes de Lacie Webb mais si la traduction n'est pas améliorée, je pense que je vais malheureusement passer mon tour...

jeudi 7 mars 2024

"Supernova, tome 1 : L'Académie des constellationnistes" de Axelle Ménéglier

Synopsis :
La vie de Cassiopée Harmon, 18 ans, bascule lorsqu'elle découvre que ses parents biologiques l'ont abandonnée à la naissance et qu'elle appartient au peuple des Constellationnistes, des êtres dotés de pouvoirs qu'ils tirent des constellations du Zodiaque.
À une existence solitaire et frustrante succède un quotidien éprouvant mais palpitant lorsqu'elle intègre la prestigieuse Académie de Londres afin de maîtriser son don.
En quête de ses origines, soutenue par ses nouvelles amitiés, elle devra tout apprendre de ce monde mystérieux dont l'équilibre est menacé par l'avènement prophétique d'un Constellationniste hors du commun : la Supernova.
 
Mon avis :
Ce roman me faisait particulièrement envie, je savais que je céderai à la tentation dès sa sortie. Je ne m'y suis pas plongée aussi rapidement que je l'aurais voulu mais j'ai profité de mes vacances pour enfin le sortir de ma PAL. Je ne regrette absolument pas d'avoir cédé à la tentation, j'ai beaucoup aimé !
 
À 18 ans, Cassiopée découvre que toute sa vie est basée sur un mensonge : les personnes qu'elle pensait être ses parents l'ont recueilli après que ses parents biologiques l'aient abandonné peu de temps après sa naissance et qu'en plus, elle a des pouvoirs qui viennent des constellations du zodiaque puisqu'elle est constellationniste... Sa vie bascule, son quotidien des plus banal devient exaltant et plein de surprises lorsqu'elle rejoint la prestigieuse académie de Londres. Elle a tout à apprendre mais la supernova de la prophétie pourrait bien mettre l'équilibre du monde des constellationsistes à mal... 
 
Dès les premières pages, j'ai été embarquée par l'histoire. La plume de l'auteure est très agréable à lire et addictive à souhait. C'est bien écrit, fluide, prenant et plein de rebondissements. On ne s'ennuie pas un seul instant et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaître le fin mot de l'histoire. 
 
J'ai vraiment beaucoup aimé ce premier tome. Ce roman est très abouti et pose parfaitement les bases de cette saga, ce qui est assez bluffant pour un premier roman. Partir des signes du zodiaque pour attribuer aux natifs du signe des pouvoirs qui leur sont propres est juste génial et inédit, cette idée de départ est excellente et Axel Ménéglier a très bien su l'exploiter. J'ai été happée par cette histoire, j'ai eu du mal à la lâcher, tellement j'étais curieuse de savoir jusqu'où allait nous emmener l'auteure. 
 
La galerie de personnages que nous offre l'auteure est top. J'ai adoré suivre Cassiopée et ses amis. Ce petit bout de femme est impressionnant. A 18 ans, tout son monde s'écroule et elle découvre qu'elle fait partie d'un peuple différent qui possède des pouvoirs liés aux constellations du zodiaque. Malgré le choc et le sentiment de trahison, elle s'adapte assez vite à cette nouvelle vie et je trouve cela bluffant. Sa force de caractère et son courage imposent le respect. Dans la même situation, je ne pense pas que j'aurais été capable de faire ce qu'elle a fait. J'ai beaucoup aimé Sohan, par contre, j'ai du mal à cerner Naos, je ne sais vraiment pas quoi penser de lui... 
 
La fin est chouette, mais elle nous laisse clairement sur notre faim. Je la trouve bien trop rapide, les événements se précipitent et la coupure est très abrupte. Certes, cela nous donne envie de nous jeter sur la suite, mais elle nous laisse un goût d'inachevé... 
 
Je ne regrette absolument pas d'avoir cédé à la tentation, j'ai beaucoup aimé ce premier tome et j'ai vraiment hâte de pouvoir me plonger dans la suite des aventures de Cassiopée et ses amis. Vivement la suite que je lirai avec grand plaisir !
Je tiens, encore une fois, à remercier les Editions Robert Laffont pour m'avoir permis de découvrir ce livre !

mardi 5 mars 2024

"Histoire éternelle" de Liz Braswell

Synopsis :
Belle est une jeune femme vive: intelligente, ingénieuse, impatiente. Curieuse, elle n'aspire qu'à échapper définitivement à son petit village. Elle veut explorer le monde, malgré les réticences de son père à quitter leur chaumière, au cas où la mère de Belle reviendrait - une mère dont elle se souvient à peine.

Mais Belle est surtout la prisonnière d'une bête effrayante et colérique - et c'est son principal souci. Pourtant, quand Belle touche la rose enchantée de la Bête, des images étranges la submergent, des images d'une mère qu'elle pensait ne jamais revoir. Plus étrange encore, elle réalise que sa mère n'est autre que la belle enchanteresse qui, jadis, a maudit la Bête, son château, et tous ses habitants. Sous le choc, Belle et la Bête doivent s'unir pour percer le sombre secret autour de leurs familles - un secret vieux de vingt et un ans.

Ceci n'est pas l'histoire de la Belle et la Bête telle que vous la connaissez. C'est une histoire de famille. De magie. D'amour. Une histoire où un seul détail peut tout changer.
 
Mon avis :
Si vous me suivez depuis longtemps, vous savez à quel point je suis fan de l'univers de « La Belle et la bête ». Ce livre me tentait depuis sa sortie, je me le suis procuré peu de temps après et depuis il traînait dans ma PAL, puisque je repoussais encore et encore la lecture du premier tome de peur de ne pas aimer. Maintenant que je me suis lancée, je compte bien rattraper mon retard. J'ai mis quasiment 15 jours pour le lire, faute de temps mais j'ai beaucoup aimé !
 
Pour sauver son père, Belle a pris sa place en tant que prisonnière dans le château de la Bête. Alors qu'elle s'aventure dans l'aile ouest interdite, Belle découvre la rose enchantée mais lorsqu'elle la touche, elle voit des images de son passé et découvre que sa mère dont elle n'a aucun souvenir est en fait l'enchanteresse qui a maudit le prince et tous les habitants du château dix ans auparavant. La malédiction est sur le point de devenir permanente. Et si Belle, la fille de l'enchanteresse qui l'a lancé, était la seule à pouvoir la lever ?
 
Dès les premières pages, j'ai été embarquée par l'histoire. La plume de l'auteure est toujours aussi agréable à lire. C'est bien écrit, fluide, prenant et plein de rebondissements. On ne s'ennuie pas une seule seconde, les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaître le fin mot de l'histoire.
 
J'ai vraiment beaucoup aimé cette réécriture de « La Belle et la Bête » ! J'en ai lu un certain nombre et je pense que celle-ci est une de mes préférées. Faire de la mère de Belle l'enchanteresse qui a maudit la Bête est une idée brillante et Liz Braswell l'a développé d'une main de maître ! Dans cette version, on se rend encore plus compte que rien n'est tout blanc ou tout noir. Les gentils peuvent commettre des actes affreux parce qu'ils sont persuadés que c'est la meilleure chose à faire et les méchants peuvent faire preuve de compassion et de gentillesse...
 
J'ai vraiment adoré la galerie de personnages. Je suis toujours aussi fan de Belle, elle ressemble en tout point à la personne que j'aimerais être. La Bête m'a beaucoup touché. Maudit à l'âge de 11 ans à cause d'un cœur déserté par l'amour, son évolution est impressionnante et sa façon d'agir à la fin de cette histoire est hyper émouvante. C'est un personnage que j'aime déjà beaucoup mais là, je l'aime encore plus. C'était un vrai plaisir de retrouver Lumière, Big Ben , Mes Samovar et Zip, j'étais contente d'en savoir plus sur leurs histoires respectives.
 
J'ai été super surprise par la fin je ne m'attendais pas à ça. Je n'avais pas compris qui était responsable de la situation avant que l'auteure ne nous le révèle, c'était brillant ! Je suis ravie de la tournure qu'on finit par prendre les événements, cette fin est juste parfaite ! Beaucoup de monde ne l'aimera pas parce qu'elle est ouverte, mais pour ma part je la trouve parfaitement adaptée à cette histoire.  

Je suis ravie d'avoir enfin pu découvrir cette histoire, qui s'avère meilleur que celle d'Aladdin. Je vais garder un très bon souvenir de cette réécriture. Cela me donne envie de me plonger sans attendre dans le prochain tome qui revisite l'histoire de la Petite Sirène, j'ai hâte !

vendredi 1 mars 2024

Bilan lecture du mois de Février 2024

           
 
Et voila, nous sommes déjà le premier du mois, il est maintenant temps de refaire le point sur mes lectures du mois passé !

Cliquez sur les couvertures pour lire mes avis

6 livres lus en Février, pour un total de 2069 pages !
Bilan plutôt satisfaisant sachant que j'ai mis 15 jours à lire "Histoire éternelle" faute de temps. J'espère réussir à garder ce rythme durant les prochains mois...



Côté acquisitions, des cadeaux d'anniversaire et des achats d'occasion ce mois-ci... Je vous laisse découvrir tout ça !
 

Le fou et l'assassin, tome 3 : En quête de vengeance de Robin Hobb (Cadeau d'anniversaire) 
Mauvais garçon de Linwood Barclay (Cadeau d'anniversaire)  
La cité des songes, tome 1 : Une couronne de roses et de givre de Georgia Caldera (Cadeau d'anniversaire)  
La cité des songes, tome 2 : Un trône de poussière de Georgia Caldera (Cadeau d'anniversaire) 
Les énigmes de Disney de Robert J. Perreault (Achat occasion) LU
Ce qui nous consume... de Georgia Caldera (Achat occasion)
Hors de question & Hors de contrôle de Georgia Caldera (Achat occasion) 
Les plus belles histoires de Fred Bernard et François Roca (Cadeau d'anniversaire) LU
Il est grand temps de rallumer les étoiles de Virginie Grimaldi (Achat occasion Emmaüs)
Deux lettres et un chat voyageur de Kristen Rivers (Achat occasion) 

10 nouveaux livres ont rejoint ma Bibliothèque ce mois-ci. Ma PAL papier est donc de 145 livres ! Espérons que j'arrive à la réduire dans les mois qui viennent...

Voila, c'est tout pour cette fois-ci !

Je vous retrouve très vite pour de nouveaux avis livresques.

Bisous les Copinautes !