lundi 4 décembre 2017

"Le pensionnat de Mlle Géraldine, tome 2 : Corsets & complots" de Gail Carriger

Synopsis :
A-t-on vraiment besoin de quatre digitales pour décorer une table pour six personnes ? Ou bien est-ce six digitales pour tuer quatre invités ? La première année d’école de Sophronia a certainement été enthousiasmante. D’abord, son pensionnat pour jeunes dames de qualité l’entraîne à devenir espionne (Maman sera si surprise !). Ensuite, elle est mêlée à une intrigue à propos d’un appareil volé et on lui jette une tourte au fromage dessus. Aujourd’hui, Sophronia connaît chaque recoin de l’école, laisse traîner son oreille dans les quartiers des enseignants et monte clandestinement à la chaufferie du dirigeable où elle apprend qu’un simple voyage scolaire à Londres peut cacher davantage que ce qu’elle croit…

Mon avis :
Ayant beaucoup aimé le premier tome des aventures de Sophronia, j'avais hâte de me plonger dans la suite. Pourtant, malgré le fait que ce second tome m'attendait sagement dans ma PAL, j'ai un peu trainé avant de l'en sortir alors qu'il me faisait terriblement envie, pour la simple et bonne raison que comme je n'avais pas la suite sous la main, l'attente pourrait être très longue avant que je puisse lire le troisième tome... J'ai finalement pris le risque parce qu'avec Noël qui approche, j'ai une petite chance de trouver la suite sous le sapin. Comme avec le premier tome, je l'ai lu d'une seule traite et j'ai beaucoup aimé !

Sophronia continue son apprentissage au pensionnat de Mlle Géraldine et l'heure des examens a déjà sonnée. Comme si ce n'était pas assez stressant, voila que l'école part pour un mystérieux voyage vers Londres et qu'elle accueille des garçons. Rien ne va plus au pensionnat de Mlle Géraldine !

Dès les premières pages, j'ai été embarqué par l'histoire. La plume de l'auteure est toujours aussi agréable à lire et addictive à souhait. C'est bien écrit, fluide, prenant et plein de rebondissements. On ne s'ennuie pas un seul instant et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

J'ai beaucoup aimé cette suite, elle a été à la hauteur de mes espérances. Cette saga est toujours aussi jeunesse mais Gail Carriger nous offre un univers si riche que ce n'est pas bien gênant, surtout qu'on finit même par l'oublier. J'aime le fait que cette saga nous fasse découvrir  certains personnages phares du Protectorat de l'Ombrelle, bien avant le début de celle-ci. C'est toujours plaisant de reprendre des nouvelles des personnages que l'on a aimé, mais je dois dire que pouvoir les découvrir avant est tout aussi sympa, surtout que dans ce tome, il y en a encore eu des "nouveaux" qui n'étaient pas dans le précédent. Il suffit d'ouvrir l’œil, mais parfois on arrive quand même à passer à côté de certains d'entre eux... ^^

J'aime toujours autant la superbe galerie de personnages que nous offre l'auteure. Entre les personnages du Protectorat de l'Ombrelle que l'on a plaisir à retrouver et ceux de cette saga que j'aime de plus en plus, je suis servie. J'adore Sophronia, je trouve qu'elle a pas mal évolué entre ces deux tomes. Notre garçon manqué commence à devenir une vraie dame. Ça fait plaisir à voir, même si je dois dire que je l'adorais en garçon manqué. ^^ Cela fait bizarre de la voir éprouver de l'intérêt pour la gente masculine mais j'ai trouvé ça mignon comme tout.

Cette fin est top, elle conclut parfaitement ce tome mais en même temps, elle donne envie d'en savoir plus sur l'après. J'ai vraiment hâte de pouvoir découvrir la suite des aventures de Sophronia, j'espère vraiment que le Père Noël la mettra sous le sapin ! ^^

Sans grande surprise, j'ai une nouvelle fois beaucoup aimé. Je suis toujours aussi fan de l'univers et de la plume de Gail Carriger. Il me tarde de pouvoir m'y replonger à nouveau. Espérons que l'attente ne soit pas trop longue ! ^^
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Il faut que je poursuive... J'ai l'impression de dire ça à chaque fois mais j'ai tellement de série en cours que c'est désespérant... XD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends tout à fait, je suis dans le même cas ^^

      Supprimer