mardi 24 octobre 2017

"Les fantômes d'Eden" de Patrick Bauwen

Synopsis :
« Été 1979. Nous étions à la pointe sud de la Floride, dans les Ten Thousand Islands. Les Dix-Mille Îles. Et devant nos yeux écarquillés se déployait tout un monde d’aventures. À ce stade, nous étions encore sur le versant de l’enfance. Purs et libres. Des êtres de lumière. Pourtant, d’ici la fin de cette journée mémorable, l’un de nous allait commettre un meurtre. Et trente ans plus tard, ce crime serait toujours impuni.»

Paul Becker est dans une mauvaise passe : obèse, dépressif, divorcé et ruiné. Réfugié dans le parc de Yellowstone pour tenter de se reconstruire, il réchappe de justesse à une tentative de meurtre. Afin d’en retrouver le commanditaire, il se fait passer pour mort et se lance dans une enquête qui le plonge dans les souvenirs de son adolescence.

Mon avis :
Patrick Bauwen fait partie de ces auteurs dont j'achète les livres les yeux fermés. Celui-ci me faisait de l’œil depuis sa sortie en grand format et je savais que je finirai par céder à la tentation une fois sorti en poche. Faute de temps (et d'argent), je ne me le suis pas procuré aussi vite que je l'aurai voulu. Au début du mois d'octobre, j'ai appris qu'il serait présent au salon du livre Lire en Poche de Gradignan à deux heures de chez moi. Je ne pouvais pas m'y rendre, mais comme mes parents étaient sur Bordeaux pour le weekend, je les ai missionné pour me faire dédicacer un de ses romans (celui par lequel je l'ai découvert) et me procurer celui-ci par la même occasion. A peine me l'avaient-ils ramené que je me suis jetée dessus. Sans grande surprise, j'ai adoré !

Paul Becker a le sentiment de ne plus être maître de sa vie. Sa femme et son fils sont partis, son cabinet bat de l'aile, sa santé est plus que fragile et la dépression le guette. Du jour au lendemain, il disparait dans le but de reprendre sa vie en main. Alors qu'il envisage sérieusement de fermer cette parenthèse et de retourner à la vie réelle, il est victime d'une tentative de meurtre. Qui en veut à Paul Becker au point de l'assassiner ? L'enquête de Paul va le replonger dans des souvenirs vieux de 30 ans...

Quel plaisir de retrouver la plume et l'univers de Patrick Bauwen . Dès les premières pages, j'ai été embarqué par l'histoire. C'est toujours aussi bien écrit, fluide, prenant, addictif et plein de rebondissements. On ne s'ennuie pas un seul instant, il n'y a aucun temps mort. Les pages défilent à une vitesse folle, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

Je n'en doutais pas mais j'ai une nouvelle fois adoré ce nouveau roman de Patrick Bauwen. J'avais un peu peur d'être perdue dans l'histoire vu qu'elle reprend le personnage d'un des précédents romans de l'auteur Monster. L'ayant lu fin 2012 et lisant environ 120 livres à l'année, autant vous dire que je ne me souviens pas de grand chose de cette histoire, même si je l'avais adoré. Heureusement pour moi, même si l'auteur reprend un de ses personnages, ces deux histoires sont totalement indépendantes l'une de l'autre. L'auteur y fait quelques allusions mais cela n'empêche en rien la compréhension de cette nouvelle histoire.
J'ai vraiment adoré cette histoire. Moi qui adore les histoires où le passé et le présent s'entremêlent, j'ai été servie. L'intrigue est bien trouvée et réaliste, on y croit sans problème. Comme Paul, on se questionne sur l'identité de l'assassin. Patrick Bauwen nous fait tourner en rond pendant plus de la moitié du roman. Les suspects sont nombreux et on les soupçonne tous à un moment ou un autre. Et même si on finit par deviner l'identité du tueur, on est loin d'imaginer tout le reste...

J'ai beaucoup aimé les personnages, même si je dois avouer que j'ai eu du mal avec Paul au début. Il passait son temps à se plaindre, à croire que le monde entier s'était ligué contre lui. Heureusement, cela ne dure pas longtemps. Après ça, on s'attache très vite à lui, on a envie de l'aider, aussi bien dans sa quête de solitude et de remise en forme que dans son enquête pour savoir qui veut sa peau.
J'ai adoré la bande de copains de Paul. J'ai beaucoup aimé pouvoir suivre leurs aventures, j'avais l'impression de les vivre avec eux, de faire partie de leur bande. Je pense que cela réveillera des souvenirs d'enfance à beaucoup de lecteurs, comme cela a été le cas pour moi...

Quelle fin, je ne m'attendais absolument pas à ça. Comme je l'ai dit plus haut, l'auteur nous a laissé beaucoup d'indices concernant le tueur. Du coup, on découvre assez rapidement son identité dans la seconde moitié du roman. Pourtant, il n'est que la partie émergée de l'iceberg, il n'est qu'un pion dans cette histoire. L'auteur nous laissait penser qu'on avait tout compris, mais on était loin de la vérité et c'est ce qui fait toute la force de ce dénouement magistral !

C'est rare quand un thriller arrive à me surprendre, mais Patrick Bauwen a une nouvelle fois réussi cet exploit. J'ai adoré ce roman qui m'a tenu en haleine du début à la fin et dont le dénouement m'a bluffé. Je ne peux que tirer mon chapeau à l'auteur, j'étais déjà fan, je le suis encore plus après cette lecture ! J'ai vraiment hâte de pouvoir lire son nouveau roman Le jour du chien, même si pour le coup, je vais devoir attendre sa sortie en poche...


Encore merci à Patrick Bauwen pour sa gentillesse, en espérant pouvoir le rencontrer une prochaine fois !
 
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire