lundi 16 avril 2018

"L'enfant du lac" de Kate Morton

Synopsis :
1933. Comment Theo Edevane, adorable poupon de onze mois, a-t-il pu disparaître durant la nuit de la Saint-Jean ? Les enquêteurs remuent ciel et terre, mais l'enfant demeure introuvable. Pour les parents comme pour les filles Edevane, la vie ne sera plus jamais la même après ce drame. La maison du lac, la propriété tant aimée, est fermée et laissée à l'abandon.
Soixante-dix ans plus tard, Sadie Sparrow, jeune détective londonienne en vacances dans les Cornouailles, curieuse et momentanément désœuvrée, s'intéresse à cette mystérieuse disparition. Elle reprend l'enquête, au grand dam de l'une des sœurs aînées de Theo, Alice, devenue écrivain à succès.

Mon avis :
Depuis que j'ai découvert la plume de Kate Morton, je suis complètement fan de son univers et de ses mots. Je me procure ses romans sans même lire la quatrième de couverture. Celui-ci ne faisait pas exception à la règle, il me faisait terriblement envie, mais ayant pas mal de retard dans mes lectures, je ne me le suis pas procuré aussi rapidement que je l'aurai voulu. Mes parents me l'ont offert pour mon anniversaire (entre autres) et je me suis jetée dessus dès que j'en ai eu l'occasion. Malheureusement, je n'ai pas autant aimé que je l'aurai voulu...

Sadie a grand besoin de vacances, elle décide donc d'aller rendre visite à son grand-père en Cornouailles. Au cours d'une de ses balades, elle découvre un magnifique domaine laissé à l'abandon. Elle apprend par la suite qu'un drame s'y est déroulé 70 ans plus tôt. A ce jour, le mystère reste entier, mais Sadie, inspectrice de profession, est bien décidée à faire toute la lumière sur cette affaire...

Contrairement aux précédents romans de l'auteure, j'ai eu énormément de mal à entrer dans l'histoire, même si je ne saurai pas dire pourquoi. La plume de Kate Morton est toujours aussi agréable à lire et addictive à souhait. C'est bien écrit, fluide et prenant une fois qu'on est parvenu à se mettre dans l'histoire. Les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de savoir si notre intuition est la bonne.

J'ai bien aimé ce roman, mais il est loin d'être aussi transcendant que les précédents romans de Kate Morton. Dans celui-ci, j'ai trouvé l'histoire cousue de fil blanc, tout était prévisible. Pour un roman d'une auteure habituée à nous mener en bateau du début à la fin, celui-ci est décevant. Honnêtement, en un centaine de pages (d'un roman qui en fait un peu plus de 700), j'avais deviné le fin mot de l'histoire et tous les rebondissements. Je ne sais pas si c'est parce que je lis beaucoup de romans de ce genre ou parce que l'auteure a eu un coup de mou, mais ce roman m'a déçu...

Par contre, j'ai littéralement adoré la galerie de personnages que nous offre une nouvelle fois l'auteure. J'ai eu un peu de mal avec Alice, mais au final, elle est de loin ma préférée. J'ai beaucoup aimé la famille Edevane. Tous les membres sont haut en couleur et cachent tous quelque chose, j'ai adoré. D'ailleurs, l'un des personnage principaux de cette histoire est la maison du lac elle-même. Elle dégage une atmosphère si particulière, elle est entourée d'une aura de mystères. Elle est un personnage à part entière plutôt qu'un simple lieu, et ça, j'ai adoré !

Comme je l'ai dit plus tôt, je n'ai absolument pas été surprise par ce dénouement. J'avais deviné depuis un moment ce qui s'était passé à la maison du lac. Par contre, je n'avais pas vu venir le dénouement de l'enquête parallèle de Sadie.

Ce roman est une bonne histoire mais elle a manqué de mystères à mon goût. C'est la première fois que je ressors déçue d'une lecture de Kate Morton et j'en suis la première surprise. Je continuerai à lire ses prochains livres mais j'espère que Kate Morton nous offrira du grand Kate Morton comme elle a si bien su le faire jusqu'à présent !
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...