mercredi 26 septembre 2018

"Dragonfury, tome 5 : Furie de passion" de Coreene Callahan

Synopsis :
Prisonnier depuis toujours du poison qui coule dans ses veines, son contact mortel pour ceux qui l entourent, Venom est résigné à sa solitude. Pour autant, lorsque sa route croise celle d Evelyn Foxe, poursuivie par les tueurs de la mafia, il ne peut s empêcher de lui venir en aide. Méfiante, la jeune femme refuse de lui accorder sa confiance, mais lorsque la guerre entre dragons s étend jusqu à sa ville natale, le seul choix qui lui reste est de faire front aux côtés de Venom...

Mon avis :
J'adore cette saga mais il ne pouvait pas en être autrement vu que j'adore les dragons. Après avoir lu le quatrième tome, je m'étais promis de ne pas trainer aussi longtemps avant de lire la suite, mais faute de temps, je n'ai pas pu tenir cette bonne résolution. Pourtant, elle me faisait terriblement envie. J'ai enfin pu m'y mettre ce mois-ci à mon grand plaisir. Lu en l'espace de quelques heures, j'ai une nouvelle fois beaucoup aimé !

Venom est toxique pour la gente féminine, il ne peut pas avoir de contacts physiques prolongés sous peine de les empoisonner et de risquer de causer leur mort. Même si cela lui pèse, il s'est résigné à faire cavalier seul. Pourtant, le jour où il rencontre Evelyn, toutes ses certitudes tombent à l'eau. La jeune femme est plongée dans les ennuis jusqu'au cou, Venom ne peut pas résister à la tentation d'essayer de la faire sienne en lui venant en aide. Mais la guerre entre dragons continue de faire rage et Evelyn pourrait bien être un dommage collatéral...

J'ai eu un peu de mal à me remettre dans l'histoire, je ne me souvenais plus vraiment de l'intrigue du précédent tome et dans cette saga, chaque tome reprend exactement là où le précédent s'était arrêté. Heureusement pour moi, le plus gros de l'intrigue m'est revenu en mémoire au bout de quelques chapitres. La plume de l'auteure est toujours aussi agréable à lire et addictive. C'est bien écrit, fluide, prenant et plein de rebondissements. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

Encore une fois et sans grande surprise, j'ai beaucoup aimé cette histoire. Comme je le disais plus haut, le fait que chaque nouveau tome reprenne l'histoire exactement là où s'était arrêté le précédent est un peu compliqué pour se remettre dans le bain après une longue pause entre les tomes mais cela permet au lecteur de se sentir pleinement impliqué dans l'histoire. On ne loupe absolument rien de l'intrigue et c'est hyper plaisant !
Ce cinquième tome est dans la lignée de ses prédécesseurs, on est pas déçu. Le seul truc que je trouve un peu dommage comparé aux précédents tome, c'est que dans celui-ci, la femme ne résiste pas beaucoup à la "domination" du mec et que sa nature magique ne la perturbe pas plus que ça. Pour le coup, cela rend l'histoire nettement moins crédible à mon goût.

Les personnages me plaisent toujours autant. Malgré mon bémol sur la réaction d'Evelyn, j'aime beaucoup son personnage. Sa ténacité face aux épreuves que lui réserve la vie m'impressionne. J'aimerai être aussi "couillue" qu'elle. J'ai adoré Venom, il m'a touché. Que ce soit par son histoire ou à cause du poison qui coule dans ses veines, on ne peut qu'éprouver de l'empathie pour lui. Ce n'est pas mon Dragonfury préféré, mais il n'en est pas loin.

Comme à chaque fois, la fin nous laisse sur notre faim. Ce dénouement me donne terriblement envie de me jeter sur la suite. Sachant que le sixième tome m'attend sagement dans ma PAL, je ne pense pas pouvoir résister bien longtemps à la tentation...

Sans grande surprise, j'ai une nouvelle fois beaucoup aimé les aventures de nos Dragonfury. Même si l'intrigue de celui-ci n'est pas la meilleure de la saga, elle reste quand même un bon cru. Espérons que la cuvée suivante rattrape un peu celle-ci, mais je le saurai vite, vu que je compte lire le sixième tome dans les prochains mois... ^^
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire