jeudi 10 janvier 2019

"Nos éclats de miroir" de Florence Hinckel

Synopsis :
Je m'appelle Cléo, et j'aurai bientôt 15 ans, 1 mois et 20 jours. Cette date est importante pour moi, car c'est à cet âge-là que tu es morte, ma chère Anne Franck. Tu es mon écrivaine préférée ! Alors j'ai décidé de m'adresser à toi dans ce nouveau carnet. Je vais te raconter ce qui m'interroge, me fait rire ou bouleverser. Toutes ces choses que je n’oserais jamais dire à voix haute : le voile devant les yeux de ma mère ; ma meilleure et parfois cruelle amie Bérénice ; ma grande sœur, si forte et déterminée ; Dimitri, mon amour d’enfance perdu de vue ; la complexité du monde. Mais aussi mon reflet, si mouvant qu’il m’échappe… ou parfois se brise.
Je vais te parler de nos éclats de miroirs.
Les tiens, les miens, les leurs.

Mon avis :
Florence Hinckel fait partie de ces auteurs vers lesquels je ne serais pas forcément allée de mon plein gré mais dont j'ai pris plaisir à lire les romans. Quand j'ai reçu son nouveau roman en avant première, j'ai tout de suite eu envie d'en savoir plus, de savoir ce que cachait cette superbe couverture. A peine était il arrivé entre mes mains que je me suis jetée dessus. Lu très rapidement, j'ai passé un bon moment avec ce roman !

Depuis qu'elle a découvert l'histoire d'Anne Frank, Cléo s'identifie beaucoup à elle et lui parle dans son journal intime. Elle va tout lui raconter, jour après jour, jusqu'à ce qu'elle atteigne ses 15 ans, l'âge auquel Anne Frank a perdu la vie...

Dès les premières pages, j'ai de nouveau été embarquée par la plume de l'auteure. C'est toujours aussi bien écrit, fluide et prenant. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

J'ai beaucoup aimé cette histoire dont l'idée de départ m'a énormément plu. L'idée de faire correspondre une jeune fille de 14 ans avec Anne Frank à l'aide de son journal est particulièrement bien trouvée. Le parallèle entre leurs deux vies est intéressant. J'ai d'autant plus aimé du fait que l'auteure s'est inspirée de sa propre adolescence où elle écrivait à Anne Frank, elle nous en offre d'ailleurs un extrait à la fin de ce livre. A cet âge là, je n'aurais jamais eu l'idée de parler à mon journal intime comme s'il était de réel et aussi connue que la jeune juive, mais je dois admettre que j'aurais aimé l'avoir eu...
D'ailleurs, je tiens à souligner que Florence Hinckel sait très bien parler de l'adolescence. C'était déjà réussi dans sa saga Le grand saut, le défi est une nouvelle fois relevé avec Nos éclats de miroir.

Je suis complètement fan de Cléo. Je la trouve hyper mature pour son âge, j'aime sa façon de penser et de parler, contrairement à son "amie" Bérénice, que j'ai absolument détesté du début à la fin. Elle représente tout ce que je déteste chez les gens... Par contre, j'ai craqué pour Dimitri, il est trop chou !

J'ai adoré cette fin, elle est simple, mignonne et sans fioriture, elle est juste parfaite ! C'est le genre de fin qui te laisse un sourire niais plaqué sur le visage, et le pire, c'est qu'on en redemande... ^^

Cette petite histoire m'a beaucoup plu et me confirme une fois de plus le talent de Florence Hinckel. Je me replongerai avec grand plaisir dans son univers et ses mots !



Merci aux Editions Nathan et en particulier à Samia qui m'ont permis de découvrir ce roman !
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire