vendredi 21 septembre 2018

"Bombay mon amour" de Charlotte Valandrey

Synopsis :
J'ai fait un voyage exceptionnel, explosif, quelque part entre le luxe inouï du Taj Mahal Palace, les services secrets et les bidonvilles de Bombay. Une aventure unique, au plus près de la vie et de la nature des hommes. C'était en janvier 2014. J'accompagnais la Première dame de France dans une mission humanitaire, alors que son couple venait de voler en éclats devant le monde entier. Mon amie Lili était aussi en pleine séparation. Sale temps pour les quadras. Une femme sur deux est quittée après 40 ans. Le beau bordel ! Rien ne va plus, "la vie n'est pourtant pas un film de cul". Les hommes semblent insatiables et les femmes, comme ce monde, vouées à la rupture. Il faut se battre pour aimer et continuer de croire à la magie. Dans le chaleur, l'immensité et la folie de Bombay, l'amour est revenu.

Mon avis :
J'ai découvert l'histoire de Charlotte Valandrey en 2011 dans l'émission Sept à Huit, son portrait m'avait intrigué. Depuis, j'ai lu tous ses livres où elle nous raconte son histoire et je me réjouis à chaque fois que j'apprends qu'elle va en sortir un nouveau. Celui-ci m'intriguait particulièrement puiqu'il aborde son voyage en Inde en compagnie de Valérie Trierweiler, juste après la découverte de la liaison de François Hollande. Je l'avais trouvé rapidement d'occasion après sa sortie, mais il a trainé bien plus longtemps que prévu dans ma PAL. Lu en l'espace de quelques heures, j'ai bien aimé, même si je ne m'attendais pas à ça...

En janvier 2014, Charlotte Valandrey a accompagné la Première Dame de France, son amie de longue date en Inde pour une mission humanitaire. C'était juste après que le couple présidentiel ait volé en éclat. Elle nous raconte son voyage, entre réalité et fiction...

Je ne vous cache pas que j'ai eu énormément de mal à entrer dans ce récit et encore plus à écrire cette chronique. Comme nous l'explique Charlotte Valandrey au début du livre, ce récit n'est pas une autobiographie comme ses précédents livres, mais un roman. Il s'appuie sur des faits réels comme la séparation présidentielle et son voyage en Inde pour accompagner l'ex Première Dame et amie, mais les personnages et les situations sont romancés et différents de la réalité. Par exemple, l'ex Première Dame est une actrice qui s'appelle Diana et le président l'a trompé avec une journaliste. Rien ne ressemble à la réalité, tout est transformé, on ne parvient pas à distinguer le réel de l'inventé. Certaines choses semblent réelles, mais pour le reste, difficile de démêler le vrai du faux, le mystère reste entier...

La plume de l'auteure est toujours aussi agréable à lire. C'est bien écrit, fluide, prenant et addictif. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de démêler le vrai du faux.

En ce qui concerne les personnages, Charlotte Valandrey mélange aussi le réel à la fiction. On retrouve certains personnages de ses précédents livres qui ont gardé la même identité et on en découvre de nouveaux, que l'on sait réels mais sous de fausses identités. C'est perturbant au début, mais une fois que l'on s'y est fait, l'histoire se lit vraiment toute seule.

J'ai adoré cette fin, qui pour le coup, est totalement fictive. Ce dénouement est une belle revanche pour les femmes qui ont toutes, un jour ou l'autre, souffert à cause des hommes.

Charlotte Valandrey ne nous a pas habitué à ce genre de livre, mais c'est une réussite. Le plus dur et de réussir à faire abstraction de la réalité des faits relatés dans cette histoire et de se laisser porter par cette réalité alternative. Mais lorsqu'on y parvient, on passe un super moment dans l'ambiance de Bombay, qui est d'ailleurs parfaitement retranscrite, on s'y voit sans problème.
Je ne sais pas si son nouveau livre renouera avec l'autobiographie ou s'il nous replongera dans une histoire romanesque mais j'ai hâte de pouvoir le lire ! ^^
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 19 septembre 2018

"La Trilogie du mal, préquelle : La Promesse des ténèbres" de Maxime Chattam

Synopsis :
New York Mégapole de tous les possibles.
De tous les excès. Où la verticalité des buildings s'oppose à celle des souterrains, toujours plus profonds, peuplés de SDF. Où des hommes se déguisent en vampires pour se repaître de la vie de leur partenaire. Où l'industrie pornographique underground se développe à une inquiétante vitesse. Où l'on vend la mort filmée en direct. Au cœur de ce maelström, le journaliste Brady O'Donnel, dans le sillage de Rubis, femme envoûtante, plonge dans l'enfer.
Celui de la Promesse des Ténèbres.

Mon avis :
Après avoir fini la Trilogie du Mal le mois dernier, j'étais déçue de ne pas savoir ce qui était arrivé à Brady, le mari d'Annabel. Quand j'ai appris qu'un autre roman était consacré à cette histoire, je me suis empressée de me la commander sur mon site de troc et coup de chance, il était disponible. J'avais tellement envie de savoir le fin mot de l'histoire que je n'ai pas pu attendre plus d'une semaine avant de me jeter dessus. Dévoré en quelques heures, je ne regrette absolument pas cette lecture, j'ai beaucoup aimé !

Brady O'Donnel est reporter et en manque d'inspiration, il cherche un nouveau sujet. Au hasard d'une rencontre, il va s'intéresser à l'industrie de la pornographie clandestine, où la violence est de plus en plus présente et de plus en plus extrême. Cette enquête va le mener au cœur des ténèbres new-yorkaises, un enfer dont on ne peut pas réchapper...

Dès les premières pages, j'ai été embarquée par l'histoire. La plume de l'auteur est toujours aussi agréable à lire et addictive à souhait. C'est bien écrit, fluide, prenant et plein de rebondissements. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

J'ai vraiment beaucoup aimé cette histoire. J'avais énormément d'attente, vu que Maxime Chattam nous avait clairement laissé sur notre faim à propos de la disparition du mari d'Annabel, mais il a relevé le challenge haut la main. L'histoire est bien trouvée et crédible, on y croit sans problème. On veut tellement comprendre ce qui lui est arrivé que les pages défilent à une vitesse folle. Honnêtement, je ne pensais pas que cette enquête serait centrée sur le monde de la pornographie. Pour le coup, j'ai été surprise par la tournure des évènements, mais cette intrigue est nettement mieux que tous les scénarios que j'avais pu imaginer pour expliquer la disparition de Brady.

En parlant de Brady, je n'ai pas du tout accroché à son personnage. Annabel idéalisait son mari, elle n'en parlait qu'en bien dans la Trilogie du Mal et du coup, je ne l'imaginais absolument pas comme ça. Il m'a tout de suite été antipathique et je n'aimais pas du tout la façon dont il agissait envers sa femme. C'est tout à fait le genre de personnage que je déteste. Pour le coup, je me fichais complètement de ce qui pouvait lui arriver...

La fin m'a surprise sans vraiment me surprendre. Je m'attendais à ce qui lui arrive, mais je ne pensais pas que cela arriverait comme ça. Cette fin est brillante parce qu'elle nous fait cogiter sur tous les tomes de la Trilogie du Mal et qu'elle remet pas mal de choses en question. Je suis complètement fan de ce dénouement !

J'ai vraiment beaucoup aimé cette histoire qui me permet de clôturer cette Trilogie du Mal. Cette saga m'a énormément plu, j'ai adoré découvrir la plume de Maxime Chattam dans un autre style. J'ai hâte de pouvoir me replonger dans son univers et peut importe que ce soient des histoires fantasy ou des thrillers, tout me va ! ^^
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 17 septembre 2018

"L'Hayden, tome 2 : Espérance" de Julie Muller Volb

Synopsis :
De retour sur Terre, Mila n'a qu'un objectif : trouver un nouveau portail pour rejoindre l'Hayden. Mais ses recherches restent vaines. Elle peut heureusement compter sur le soutien de Liam et Jeremiah, qui l'aident aussi à apprivoiser sa nature de nymphe.
Mais le danger rôde...
De son côté, Eli, heureuse de savoir Mila à l'abri, veille à ce que le nouvel Arbre-Porte puisse croître dans le plus grand secret. Mais elle observe aussi, inquiète, l'Hayden sombrer sous le joug de Morval et Ystr devenir le dernier bastion de la résistance.

Mon avis :
Ayant adoré le lauréat du Prix de l'Imaginaire 2017, j'étais curieuse de pouvoir découvrir la suite de cette histoire, surtout que l'auteur nous laissait clairement sur notre faim. Suite à un problème logistique, je n'ai pas pu le recevoir aussi rapidement que je l'aurai souhaité mais il a quand même fini par arriver. Je ne lui ai pas laissé le temps de trainer dans ma PAL, je me suis jetée dessus peu de temps après son arrivée. Dévoré en l'espace de quelques heures, j'ai une nouvelle fois adoré !

Obligée de quitter l'Hayden précipitamment, Mila cherche désespérément un nouveau portail pour y retourner. En attendant, coincée sur Terre, elle s'entraine à maitriser ses pouvoirs de nymphe avec l'aide de Liam et Jeremiah. Eli est restée là-bas pour superviser la croissance de l'Arbre-porte et le protéger de Morval. Que ce soit sur Terre ou sur l'Hayden, le danger rode. Rien ne sera plus comme avant...

Dès les premières pages, j'ai de nouveau été embarquée par l'histoire, malgré un léger flottement au début, le temps que l'histoire me revienne en tête. La plume de l'auteure est toujours aussi agréable à lire et addictive. C'est bien écrit, fluide, prenant et plein de rebondissements. On ne s'ennuie pas un seul instant et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

Ce deuxième tome m'a énormément plu. L'auteure a relevé le défi haut la main de nous offrir une suite à la hauteur de son prédécesseur. Il y a toujours autant de rythme et de rebondissements, même si certains sont plus prévisibles que d'autres. Cette saga est vraiment de très bonne qualité, mais en même temps, je n'en doutais pas. Je n'ai jamais été déçue par un Prix de l'Imaginaire et ce n'est clairement pas avec celui-ci que ça va commencer ! ^^
Je suis toujours aussi fan de l'Hayden. On le découvre encore un peu plus dans ce second tome et cela me donne encore plus envie de m'y rendre...

Les personnages me plaisent toujours autant et ma préférée reste Mila. J'adore ce personnage qui nous ressemble, auquel il est facile de s'identifier. Elle est toujours aussi curieuse et n'arrive toujours pas à se retenir de poser des questions, même si ce n'est clairement pas le moment, mais c'est ce qui fait son charme ! Jeremiah est de plus en plus charmant, je comprends tout à fait pourquoi Mila ne peut pas lui résister... ^^

Contrairement au premier tome, je n'ai pas été surprise par la fin. Ce retournement de situation est bien trouvé, mais pour ma part, je l'avais vu venir de loin. Cela dit, cela ne m'empêche pas d'avoir très envie de découvrir la suite. L'auteure nous laisse une nouvelle fois sur notre faim, c'est frustrant !

Cette suite a vraiment été à la hauteur de mes espérances, j'ai adoré ! J'ai plus que hâte de pouvoir lire la suite, mais malheureusement, il va falloir que je prenne mon mal en patience...


Je tiens encore une fois à remercier France Loisirs pour cette superbe découverte !
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 14 septembre 2018

"Maudit karma, tome 2 : Toujours maudit !" de David Safier

Synopsis :
Damned, ça recommence !
Quelle sale journée pour Daisy ! Ça commence avec ses colocataires, qui lui réclament les loyers impayés. Ensuite, elle rate son audition pour le prochain James Bond et, pour finir, elle s'écrase contre un camion ! Et avec Marc Barton, par-dessus le marché, l'acteur le plus désagréable qu'elle ait jamais rencontré. Il faut dire que Daisy n'est pas un cadeau, elle non plus. Avec un tel karma, en quoi ces deux-là auraient-ils pu se réincarner, sinon en fourmis ?
Ça ne se passera pas comme ça ! Tour à tour poissons, oiseaux, escargots, ils sont bien déterminés à gravir aussi vite que possible les échelons de la réincarnation pour reprendre forme humaine et empêcher le mariage du meilleur ami de Daisy et de l'ex-femme de Barton... Pas une mince affaire quand on a d'aussi mauvais caractères !

Après Maudit Karma, on retrouve avec plaisir la réincarnation à la sauce Safier, avec deux personnages aussi insupportables qu'attachants. Une comédie à la fois drôle, tendre et irrésistiblement déjantée !

Mon avis :
Lorsque j'ai appris que David Safier avait écrit une "suite"  Maudit karma, j'étais plus que ravie. Ayant adoré cette histoire, j'étais curieuse de savoir jusqu'où l'auteur allait nous entrainer cette fois-ci. Comme j'avais décidé de me l'offrir en poche lorsque je le trouverais d'occasion, je n'ai pas pu le lire aussi rapidement que je l'aurai souhaité. Par contre, une fois que je l'ai eu entre les mains, je ne lui ai pas laisser le temps de trainer dans ma PAL, je l'ai lu dans les deux jours qui ont suivi sa réception. Sans grande surprise, j'ai beaucoup aimé !

Rien ne va plus dans la vie de Daisy. Sa carrière d'actrice est au point mort, sa vie sentimentale une succession de coups d'un soir. Alors qu'elle vient de rater son audition pour le nouveau James Bond et de devenir l'ennemi n°1 de Marc Barton, ils meurent tous les deux dans un accident de la route et sont réincarnés en fourmi, l'être vivant le plus bas dans l'échelle karmique. Lorsqu'ils apprennent que le meilleur ami de Daisy et la femme de Marc se sont rapprochés à cause de leurs décès, ils sont prêts à tout pour remonter l'échelle karmique et redevenir humain pour empêcher un rapprochement plus profond...

Dès les premières pages, j'ai été embarquée par l'histoire. La plume de l'auteur est toujours aussi agréable à lire et aussi barge que dans ses précédents romans. C'est bien écrit, fluide, prenant, addictif et plein de rebondissements. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

J'ai beaucoup aimé cette nouvelle histoire qui met en scène la réincarnation karmique, j'adore le principe, même si je ne crois pas spécialement à la réincarnation. L'histoire repose sur le même principe que son prédécesseur et cela marche toujours, c'est toujours aussi jouissif comme roman !

J'ai eu beaucoup de mal avec les personnages, en particulier Daisy et Marc. Ils sont antipathiques au possible, égoïstes et arrogants. Mais je dois avouer que j'ai adoré les détester, surtout quand on voit ce que l'auteur leur a réservé... J'ai adoré Casanova et Urrgh, leur duo est touchant. Au début, j'ai eu un peu de mal à comprendre qui ils étaient, il m'a fallu une bonne centaine de pages et une note en bas pour me rappeler que c'étaient des personnages de premier opus.

L'auteur a réussi à me surprendre avec cette fin, je ne m'attendais vraiment pas à ça. Je me doutais que l'on aurait droit à un happy-end, mais je ne pensais pas qu'il prendrait cette tournure. Cela dit, je trouve cette fin nettement mieux que tout ce que j'avais pu imaginer !

J'ai vraiment passé un bon moment avec ce roman. Ce n'est pas l'histoire du siècle, mais elle est bien ficelée et nous offre un vrai message d'espoir. J'espère que David Safier nous offrira une "suite", j'aimerai bien connaitre la suite et fin de l'histoire de Casanova... ^^
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 12 septembre 2018

"Le pensionnat de Mlle Géraldine, tome 4 : Artifices & arbalètes" de Gail Carriger

Synopsis :
C’est une chose d’apprendre à faire la révérence. C’en est une autre que de savoir faire la révérence en lançant un poignard. Bienvenue au pensionnat de Mlle Géraldine.

Apprendre l’art de l’espionnage au sein de l’école volante de Mlle Géraldine est devenu fastidieux pour Sophronia, privée de la présence de Savon à ses côtés. Elle préfèrerait utiliser ses talents pour contrarier les plans des Vinaigriers, mais ses maints avertissements au sujet des lâches intentions de ces derniers sont encore et toujours ignorés et Sophronia ne sait plus à qui se fier. Quelles informations détient le bourru dewan de Sa Majesté ? Dans quel camp se place l’élégant vampire Lord Akeldama ? Une seule chose est certaine : un complot d’envergure se trame, et Sophronia doit se préparer à sauver ses amis, son école et Londres tout entier du désastre à venir – sans jamais se départir de son spectaculaire raffinement, bien évidemment.

Mon avis :
Ayant beaucoup aimé les trois précédents tomes de cette saga, j'avais hâte de pouvoir lire la suite et fin de cette histoire. Je cherchais ce quatrième tome d'occasion, mais impossible de mettre la main dessus malgré mes recherches.  Il y a peu, alors que je cherchais autre chose, je suis tombée dessus par hasard. Autant vous dire que je n'ai pas hésité bien longtemps avant de me l'offrir. A peine était-il arrivé dans ma boite aux lettres que je me suis jetée dessus, ne lui laissant même pas le temps de passer par la case PAL. Dévoré en l'espace de quelques heures, j'ai une nouvelle fois beaucoup aimé !

Depuis la mort de Savon, Sophronia se sent de plus en plus à l'étroit au pensionnat de Mlle Géraldine. Elle a envie d'action, surtout qu'elle sait de source sûre que les Vinaigriers préparent un mauvais coup, mais personne ne veut la croire. Très vite, la danger se précise et Sophronia va devoir mettre ses talents à l’œuvre pour sauver ses proches, son école et Londres elle-même, même si pour cela, elle risque de devoir fraterniser avec l'ennemi...

Dès les premières pages, j'ai de nouveau été embarqué par l'histoire. La plume de Gail Carriger est toujours aussi agréable à lire et addictive à souhait. C'est bien écrit, fluide, prenant et plein de rebondissements. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

J'ai beaucoup aimé ce quatrième et dernier tome des aventures de Sophronia que j'attendais depuis un moment. Je trouve que l'auteure nous offre une fin de saga à la hauteur des précédents tomes. Toutes nos interrogations ont maintenant leurs réponses, toutes les pièces du puzzle ont trouvé leur place. Cela fait plaisir d'avoir une saga vraiment finie, c'est tellement frustrant de ne pas avoir un dénouement à la hauteur de nos espérances comme cela arrive souvent...

Je suis toujours aussi fan des personnages, j'adore Sophronia. Elle a vraiment évolué au fil des tomes. Notre garçon manqué n'en est plus un, elle est devenue une vraie dame qui cache particulièrement bien ses talents d'espionne. J'ai toujours plaisir à croiser certains personnages du Protectorat de l'Ombrelle, connaitre leur avant est hyper plaisant.

J'ai beaucoup aimé cette fin qui conclut parfaitement ce tome et cette saga, je ne pouvais pas espérer mieux. Mon seul bémol est que j'aurai aimé que la fin ait un lien direct avec la saga du Protectorat de l'Ombrelle. Cela n'est pas le cas (ou alors, je suis passée à côté ^^) mais je trouve cela un peu dommage que l'auteure n'ait pas fait de passerelle entre les deux sagas, malgré le fait qu'elles aient des personnages en commun...

Je referme ce quatrième et dernier tome avec nostalgie à l'idée de quitter le pensionnat de Mlle Géraldine, mais ravie de la tournure que lui a donné l'auteure. J'ai hâte de pouvoir me replonger dans l'univers et la plume de Gail Carriger, ce qui ne devrait pas poser de problème, vu que le premier tome de sa nouvelle saga attend sagement dans ma PAL ! ^^
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 10 septembre 2018

"Pretty Little Liars, intégrale, tome 2" de Sara Shepard

Synopsis :
Enfin débarrassées de A, qui les harcelait depuis des mois, Hanna, Spencer, Emily et Aria sont libres de retourner à leurs petites vies tranquilles... Jusqu'à ce qu'un nouveau maître chanteur fasse son apparition en ville. Et celui-là compte bien ne pas les laisser oublier leur plus noir secret : le meurtre de leur meilleure amie, Alison DiLaurentis. Pour découvrir qui les traques, les filles vont devoir exhumer des souvenirs qu'elles auraient préféré laisser enterrés...

Mon avis :
Avec la fin de la première intégrale qui nous laissait sur notre faim par rapport à l'identité de A, j'avais hâte de pouvoir lire la suite. J'avais mis un peu de temps à me la procurer et elle est restée nettement plus longtemps que prévu dans ma PAL. Comme j'avais pris un peu d'avance sur mes chroniques, j'ai profité du mois d'août pour faire sortir quelques intégrales de ma PAL, dont celle-ci. Je ne regrette absolument pas cette lecture, j'ai adoré !

Hanna, Spencer, Emily et Aria pensaient être enfin débarrassées de A et pouvoir reprendre le cours de leur vie. Mais un nouveau maitre chanteur les harcèle, bien décidé à faire en sorte qu'elles ne puissent pas oublier la mort de leur meilleure amie, Alison. A veut qu'elles sachent la vérité sur l'assassinat de leur amie, les filles vont devoir exhumer des souvenirs qu'elles auraient préféré oublier...

Dès les premières pages, j'ai de nouveau été embarquée par l'histoire, même si j'ai eu un peu de mal à me resituer dans l'intrigue. Heureusement pour moi, l'auteure fait de nombreuses piqûres de rappel qui m'ont beaucoup aidé à reprendre le fil de l'histoire. La plume de l'auteure est toujours aussi agréable à lire et addictive à souhait. C'est bien écrit, fluide, prenant et plein de rebondissements. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

J'ai vraiment adoré cette suite. Sara Shepard ne nous laisse aucun répit. A chaque fois que l'on pense avoir compris ce qui s'était réellement passé, elle nous entraine vers une autre piste, totalement à l'opposé de la première et ainsi de suite jusqu'à la révélation finale. Vraiment, cette histoire est intelligente, brillante et bien pensée. C'est tout à fait le genre d'histoires que j'adore, celles qui sont totalement indevinables et bluffantes !

Les personnages me plaisent toujours autant, je suis particulièrement fan de nos jolies petites menteuses. Elles cachent toutes quelque chose et même si A nous révèle une partie de leurs secrets, je pense qu'elles en cachent encore un certain nombre...
J'adore A. Son identité change à chaque fois, mais tout tourne autour de lui. Sans lui, il n'y aurait pas d'histoire...

J'ai adoré cette fin ! Je ne l'ai absolument pas vu venir, je suis complètement bluffée. Je tire vraiment mon chapeau à l'auteure parce qu'elle nous a vraiment baladé du début à la fin. Ce dénouement était vraiment impossible à deviner, je n'aurai jamais trouvé l'identité de A et de l'assassin d'Ali... Cette fin me laisse quand même sur ma faim, elle donne vraiment envie de lire la suite, bien que ce dénouement se suffirait à lui-même. Je sais que si j'en ai l'occasion, je lirai la suite avec grand plaisir !

J'ai vraiment adoré cette seconde intégrale des histoires de nos jolies petites menteuses ! Cette lecture m'a donné envie de me jeter sur la suite et de me plonger dans la série télé que je n'ai pas encore regardé...
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 7 septembre 2018

"Jamais deux sans toi" de Jojo Moyes

Synopsis :
La vie de Jess est un désastre. Son mari a disparu de la circulation, son fils revient du collège couvert de bleus, et elle n’a pas les moyens de payer à sa fille, petit génie des maths, l’école prestigieuse qui la promettrait à un brillant avenir. Alors qu’elle finit par se faire à l’idée que sa vie n’est qu’une somme de galères, la chance lui sourit enfin. La chance, ou plutôt le millionnaire dont Jess entretient la maison de campagne. Accusé de délit d’initié, Ed est en mauvaise posture : il risque d’être ruiné et envoyé en prison si son procès tourne mal. Soucieux de s’acheter une conduite, il se propose de venir en aide à Jess. Que va donner l’addition de leurs petits et grands désastres individuels ? Une histoire d’amour aussi bouleversante qu’inattendue mettant en scène la rencontre improbable de deux êtres en perdition.

Mon avis :
Ayant beaucoup aimé Avant toi, j'étais curieuse de pouvoir me replonger dans les mots de Jojo Moyes, mais elle est tellement prolifique que je ne savais pas par où commencer. Lorsque j'ai vu que celui-ci était disponible sur mon site de troc, je n'ai pas hésité bien longtemps avant de le demander. Pour le coup, il a trainé beaucoup plus longtemps que prévu dans ma PAL, mais entre deux lectures d'intégrale, je me suis dit qu'il serait parfait. Dévoré en une journée, j'ai beaucoup aimé !

Depuis deux ans, Jess se bat au quotidien pour subvenir aux besoins de ses enfants, mais lorsque son fils se fait tabasser et que sa fille a l'opportunité d'entrer dans une école privée, elle ne sait plus quoi faire pour s'en sortir. Elle jongle déjà entre deux boulots et ne reçoit aucune aide de son ex mari. Ed, l'une des personnes chez qui elle fait le ménage décide de l'aider, désireux de se changer les idées après ses déboires de boulot. Ils n'ont absolument rien en commun, mis à part leur solitude et leur détresse, mais ils vont partir dans un road-trip dans l'espoir de changer de vie...

J'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire mais je pense que c'est surtout du au fait que j'étais fatiguée lorsque je l'ai commencé, parce que quand je m'y suis remise le lendemain, je n'ai pas pu la lâcher avant de l'avoir fini. La plume de l'auteure est toujours aussi agréable à lire et addictive à souhait. C'est bien écrit, fluide et prenant. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire, même si on le devine avant même d'avoir commencé la lecture.

J'ai vraiment beaucoup aimé cette histoire. Je ne m'attendais pas à une histoire aussi profonde, je pensais lire quelque chose de plus léger. Mais au final, cette histoire était juste parfaite comme ça, elle m'a fait passer du rire aux larmes à plusieurs reprises. Elle m'a rappelé à quel point j'avais aimé Avant toi et m'a vraiment donné envie de découvrir ses autres romans.

Je suis complètement fan de la galerie de personnages que nous offre l'auteure. C'était une très bonne idée d'avoir leurs quatre points de vue différents, cela apporte un vrai plus à l'histoire. Que ce soit Jess, Ed, Nicky ou Tanzie, ils sont tous terriblement attachants. On a envie de les aider et de leur dire que tout finira par s'arranger.

La fin est prévisible, mais je ne l'aurai pas souhaité différente. J'ai refermé ce livre avec le fameux sourire niais plaqué sur le visage, cette histoire a fait battre la chamade à mon petit cœur d'artichaut !

Je suis complètement sous le charme de cette histoire, j'ai vraiment beaucoup aimé ! J'ai hâte de pouvoir me replonger dans la plume et les mots de Jojo Moyes, en espérant que je puisse le faire dans un avenir proche... ^^
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 5 septembre 2018

"La trilogie du mal, intégrale" de Maxime Chattam

Synopsis :
Des gouffres de l'Oregon aux ruelles sordides de Brooklyn, le Mal n'a qu'un seul visage : celui des tueurs en série les plus improbables.
L'inspecteur Joshua Brolin va les traquer. De bibliothèque ésotérique en course poursuite mortelle, dans les forêts sauvages de l'Ouest américain, la Trilogie du Mal ne vous laissera aucun répit.

Mon avis :
La plume de Maxime Chattam, je ne la connaissais qu'à travers sa saga fantastique jeunesse Autre-Monde. J'étais de plus en plus curieuse de la découvrir dans un autre genre, surtout que je savais qu'il écrivait de bons thrillers, mais je ne savais pas par quoi commencer. J'ai déniché cette intégrale au hasard d'un arrêt dans une de mes boutiques d'occasion habituelles. J'ai un peu hésité, mais au final, j'ai très vite cédé à la tentation. Cela faisait plus d'un an et demi qu'elle m'attendait sagement dans ma PAL. Comme j'avais pas mal d'avance dans mes chroniques, j'avais décidé de mettre à profit mon mois d'août pour lire quelques unes des intégrales de ma PAL, j'en ai donc profité pour m'y mettre. Dévoré en quelques jours, j'ai adoré !

Cette intégrale regroupe les trois tomes de cette trilogie du mal, à savoir L'âme du mal, In tenebris et Maléfices qui mettent en scène les enquêtes de Joshua Brolin. L'enquêteur est aidé par Annabel O'Donnel dans les deux derniers tomes.

Dès les premières pages, Maxime Chattam m'a embarqué dans son univers. Sa plume est toujours aussi agréable à lire, bien que dans un registre totalement différent, et addictive à souhait. C'est bien écrit, fluide, prenant et plein de rebondissements. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre l'identité des coupables. Ce livre a beau faire plus de 1000 pages, il est impossible à lâcher et se lit à une vitesse folle.

J'ai vraiment adoré suivre les enquêtes de Joshua Brolin. Elles sont extrêmement glauques et tordues. L'auteur nous mène en bateau du début à la fin. Quand on pense avoir une petite idée de l'identité du coupable, Maxime Chattam nous entraine sur une autre piste, totalement à l'opposé. On ne sait jamais sur quel pied danser et c'est exactement ce que je recherche quand je lis des thrillers. Pour une fois, je n'ai absolument rien vu venir, ce qui est assez rare pour être souligné !
J'ai frissonné tout au long de ma lecture, je dois même avouer que certains soirs, j'ai eu du mal à m'endormir. Souvent, l'auteur nous fait entrer dans la tête de son coupable et c'est assez perturbant. Pour le coup, on se sent pleinement impliqué dans l'histoire et cela rajoute encore plus de réalisme et d'horreur au récit.

J'ai particulièrement aimé les personnages, en particulier Joshua. L'inspecteur a tout pour lui, mais par moment, il est vraiment flippant. Il arrive à entrer dans la tête du tueur, il pense et réfléchit comme lui... On sent que c'est un personnage torturé qui vit accompagné de ses fantômes du passé, il semble presque fragile, à tel point qu'on a envie de le prendre dans nos bras pour lui dire que tout ira bien. J'aime bien Annabel, mais j'aurai préféré que leur relation n'évolue pas dans ce sens...

Tous les dénouements m'ont bluffé, je ne m'y attendais vraiment pas. Par contre, je trouve la fin de cette trilogie un peu bâclée, trop rapide. J'aurai en savoir plus sur l'après. De plus, certaines questions restent en suspend, comme la disparition de Brady le mari d'Annabel. Je trouve vraiment dommage de ne pas avoir approfondit cet aspect de l'histoire. Après la fin de ma lecture, j'ai appris qu'une histoire lui était consacré. Je n'ai pas pu résister à la tentation, je me le suis commandée sur mon site de troc, j'ai hâte de pouvoir m'y mettre.

Je ne regrette absolument pas d'avoir cédé à la tentation, à mon envie de découvrir la plume de Maxime Chattam dans un autre registre. J'en ressors plus que convaincue. Je sais d'ors et déjà que je me replongerai avec plaisir très prochainement dans l'histoire de Brady, mais que ce ne sera pas ma dernière incursion dans cet univers. Maxime Chattam compte une nouvelle fan ! ^^
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 3 septembre 2018

"Too late" de Colleen Hoover

Synopsis :
Sloan n'a jamais eu une vie facile et elle a toujours dû se battre pour obtenir ce dont elle avait besoin. C'est justement pour échapper à une situation sans issue qu'elle a accepté de partager la vie de son petit ami, Asa. Depuis, elle étouffe dans cette relation toxique. De plus, c'est un homme à la morale douteuse qui se livre à de multiples trafics. Elle n'a pas le choix de partir et décide de supporter ce qu'il lui fait subir jusqu'à ce qu'elle puisse lui échapper. Seule. Personne ne peut l'aider à sortir de cette situation. Sauf peut-être Carter, cet étudiant aux multiples secrets qu'elle vient de rencontrer. Asa est prêt à tout pour garder Sloan. Il a besoin d'elle et il fait tout pour la persuader qu'elle ne peut pas se passer de lui. Personne ne s'interposera entre Sloan et lui. Sauf peut-être Carter.

Mon avis :
Etant une grande fan de la plume et l'univers de Colleen Hoover, je me procure ses nouveaux romans sans me poser de questions et sans même lire leurs résumés, tellement je suis certaine de passer un bon moment. J'ai eu la chance de le trouver quelques mois après sa sortie en troc, j'étais plus que ravie. Je ne lui ai pas laissé le temps de passer par la case PAL, je me suis jetée dessus dès son arrivée. Dévoré en l'espace de quelques heurs, j'ai beaucoup aimé, même si je ne m'attendais clairement pas à ça...

La vie de Sloan a toujours été compliquée et c'est parce qu'elle n'avait pas vraiment le choix qu'elle a accepté de vivre avec son petit ami. Elle se sent prisonnière de cette relation dont elle ne veut plus. Asa est violent et trempe dans des trafics plus que douteux, Sloan lui appartient, qu'elle le veuille ou non. Lorsque Sloan rencontre Carter à la fac, c'est une bouffée d'air frais pour elle. Et si Carter était le seul à pouvoir le sauver ?

Dès les premières pages, j'ai été embarquée par l'histoire. La plume de l'auteure est toujours aussi agréable à lire et addictive à souhait. C'est bien écrit, fluide, prenant et plein de rebondissements. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

Sans grande surprise, j'ai une nouvelle fois été séduite par la plume et l'univers de Colleen Hoover. Pourtant, ce roman n'a vraiment rien à voir avec ce qu'elle écrit d'habitude. Celui-ci est nettement plus sombre et plus glauque et la note d'espoir présente dans chaque livre de l'auteure est vraiment infime dans celui-ci. Avant même notre lecture, l'auteure nous prévient que ce livre est différent de part son histoire et sa construction. Elle l'a écrite quand elle bloquait sur une autre histoire et partageait chapitre après chapitre sur internet au fil de son écriture. Finalement, ce qui devait être une simple parenthèse est devenue une histoire à part entière et Colleen Hoover a souhaité conserver les chapitres dans l'ordre où elle les avait écrit. On se retrouve avec un prologue en plein milieu de récit et un épilogue qui n'en est pas un puisque l'histoire continue après. C'est assez perturbant mais je comprends parfaitement pourquoi l'auteure a fait ce choix éditorial.

J'ai beaucoup aimé les personnages, même s'ils sont nettement plus complexes que ceux que l'auteure nous offre habituellement. Je suis particulièrement fan de Sloan et Carter. Ils ont tous les deux quelque chose à cacher mais je les trouve touchants et mignons. Asa m'a insupporté du début à la fin, il me sortait par les yeux. C'est tout à fait le genre de personnes que je déteste, convaincu d'être au-dessus de tout le monde...

La fin est prévisible et pourtant surprenante, je ne m'attendais vraiment pas à ça. Pas de happy-end éclatant mais une fin toute en douceur que j'ai beaucoup aimé !

Ce roman de Colleen Hoover n'a vraiment rien à voir avec ce qu'elle écrit d'habitude mais cela change et n'en reste pas moins une très bonne histoire. L'auteure nous confirme encore une fois son talent et nous prouve qu'elle peut vraiment tout écrire ! ^^
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 1 septembre 2018

Bilan lecture du mois d'Août 2018

Et voila, nous sommes déjà le premier du mois, il est maintenant temps de refaire le point sur mes lectures du mois passé !

Cliquez sur les couvertures pour lire mes avis
https://lacaverneauxlivresdelaety.blogspot.com/2018/08/pas-de-mensonges-entre-nous-de-stacey.html https://lacaverneauxlivresdelaety.blogspot.com/2018/08/oraisons-integrale-de-samantha-bailly.html https://lacaverneauxlivresdelaety.blogspot.com/2018/09/too-late-de-colleen-hoover.html 
https://lacaverneauxlivresdelaety.blogspot.com/2018/09/la-trilogie-du-mal-integrale-de-maxime.html https://lacaverneauxlivresdelaety.blogspot.com/2018/09/jamais-deux-sans-toi-de-jojo-moyes.html https://lacaverneauxlivresdelaety.blogspot.com/2018/09/pretty-little-liars-integrale-tome-2-de.html
https://lacaverneauxlivresdelaety.blogspot.com/2018/09/le-pensionnat-de-mlle-geraldine-tome-4.html https://lacaverneauxlivresdelaety.blogspot.com/2018/09/maudit-karma-tome-2-toujours-maudit-de.html

8 livres lus en Août, pour un total de 5827 pages !
Peu de livres lus ce mois-ci mais j'ai sorti trois intégrales de ma PAL, je suis plus que contente de mon bilan !

Côté acquisitions, un service presse, des trocs et des achats d'occasion ce mois-ci... Je vous laisse découvrir tout ça !


Too late de Colleen Hoover (Troc Livr@ddict) LU
Cormoran Strike, tome 3 : La carrière du mal de Robert Galbraith (Médiathèque de rue) 
L'Hayden, tome 2 : Espérance de Julie Muller Volb (Service Presse France Loisirs) EN COURS DE LECTURE
La promesse des ténèbres de Maxime Chattam (Troczone)
Le pensionnat de Mlle Geraldine, tome 4 : Artifices et arbalètes de Gail Carriger (Achat occasion) LU
Maudit karma !, tome 2 : Toujours maudit ! de David Safier (Achat occasion) LU

6 nouveaux livres ont rejoint ma Bibliothèque ce mois-ci. Ma PAL papier est donc de 84 livres ! Espérons que j'arrive à la réduire un peu  plus dans les mois qui viennent...

Voila, c'est tout pour cette fois-ci !

Je vous retrouve très vite pour de nouveaux avis livresques.

Bisous les Copinautes !
 
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 31 août 2018

"Oraisons, intégrale" de Samantha Bailly

Synopsis :
En Hélderion, la mort peut rapporter beaucoup… surtout à la famille Manérian, qui procède aux oraisons, les rites funéraires du royaume. Mais la réalité de la mort les frappe de plein fouet lorsqu’on retrouve le corps de leur plus jeune fille dans une ruelle sordide.
Tout désigne les clans, ces dangereux rebelles qui s’opposent à Hélderion. Aileen, prête à tout pour venger sa cadette, se lance dans une enquête qui la mettra à rude épreuve.
Noony, leur sœur aînée, se retrouve quant à elle aux premières loges de l’entrée en guerre de son pays contre le continent voisin. Mais elle est bien décidée à s’opposer à ce conflit qui pourrait tourner en véritable massacre.
Prises dans des intrigues dont les enjeux les dépassent, les deux sœurs devront affronter le système qui les a forgées.

Mon avis :
J'avais choisi ce livre en cadeau chez France Loisirs il y a plus de deux ans. Je ne sais pas si c'est sa taille ou le fait que ma PAL déborde qui m'a "empêché" de le lire alors qu'il me faisait terriblement envie. Comme j'avais de l'avance dans mes chroniques, j'avais décidé  d'essayer de sortir quelques intégrales de ma PAL en août et mon choix s'est naturellement porté sur celui-ci. Faute de temps, j'ai mis une semaine pour le lire, mais j'ai beaucoup aimé !

En Hélderion, la famille Manérian est l'une des plus influentes du royaume puisqu'elle est celle qui procède aux oraisons, ces rites funéraires permettant aux défunts de rejoindre un monde meilleur. Pour eux, la mort est le quotidien mais lorsque celle-ci touche la famille de plein fouet, elle n'en devient que plus réelle et plus douloureuse. Mylianne, la plus jeune de la fratrie a été retrouvée assassinée dans une ruelle et tout accuse les Rebelles. Aileen qui se sent coupable de la mort de sa sœur, est bien décidée à la venger et à mener l'enquête, peu importe le prix à payer. Noony, en désaccord avec leur père, décide de se rendre sur le front et espère trouver une issue à ce conflit. Les deux sœurs, sans le savoir, vont mener le même combat en s'opposant à tout ce qu'elles connaissent, un combat qui va les plonger au cœur d'intrigues qu'elles n'auraient pu imaginer...

J'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire. L'intrigue est dense, il y a tellement de personnages et de lieux différents que j'ai eu du mal à m'y retrouver. Pourtant, peu à peu, on se laisse embarquer dans cette histoire hors du commun et on a du mal à lâcher le livre. La plume de Samantha Bailly est très agréable à lire et addictive à souhait. C'est bien écrit, fluide, prenant et plein de rebondissements. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

J'ai beaucoup aimé cette histoire mais comme je le disais plus haut, il faut un peu s'accrocher au début parce qu'elle est dense et complexe. Cependant, une fois que l'auteure a réussi à nous embarquer dans son univers, ce pavé devient très difficile à lâcher. Je suis complètement fan de l'idée de départ de Samantha Bailly et encore plus fan de ce qu'elle en a fait. Cet univers est original et inédit, je n'ai jamais rien lu de tel auparavant.

Les personnages m'ont énormément plu, je suis particulièrement fan des sœurs Manérian. Même si au départ, on les pense faibles, ce sont en fait des nanas extrêmement couillues, des héroïnes comme je les aime. J'ai beaucoup aimé les habitants de Rouge-Terre ainsi que leurs traditions. Je suis tombée sous le charme d'Alexian et Lorion, son uni. Leur relation symbiotique me fascine, j'adorerai avoir un uni... De même, j'ai adoré Étincelle, ce Sang-de-lune est fascinant.

J'ai adoré cette fin, même si j'en veux un peu à l'auteure pour ce qu'elle fait subir aux personnages. J'ai particulièrement aimé le fait d'avoir une vraie fin et un épilogue qui nous éclaire sur l'après. Ça fait plaisir d'avoir une histoire vraiment finie !

J'ai vraiment beaucoup aimé cette histoire, je regrette juste de ne pas l'avoir lu plus tôt. Pas de doute, je me replongerai avec plaisir dans les mots et l'univers de Samantha Bailly !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 29 août 2018

"Pas de mensonges entre nous" de Stacey Lynn

Synopsis :
En plus d’être séduisant, Jack est à la tête d’une multinationale. Toutes les femmes rêvent d’en faire leur mari, mais ce célibataire endurci revoit rarement ses conquêtes après le troisième rendez-vous.
Voilà cinq ans qu’Emma est au service de Jack. Lorsqu’il l’a recrutée, elle était enceinte, et le père de son enfant l’avait abandonnée. Depuis cette trahison, Emma se méfie des hommes… mais Jack a de quoi la faire changer d’avis. Lorsqu’ils finissent par admettre l’attirance qu’ils éprouvent l’un pour l’autre, l’ancien compagnon d’Emma refait surface. Il veut passer du temps avec son fils, et rêve de recoller les morceaux avec son ex. Emma n’a que l’embarras du choix…

Mon avis :
Ayant beaucoup aimé la série Rien que... de cette auteure, j'avais envie de me replonger dans ses mots. Au hasard d'une de mes promenades à la grande braderie Emmaüs près de chez moi, je suis tombée sur ce roman. Comme vous devez vous en douter, je n'ai pas hésité bien longtemps avant de me l'offrir, même s'il a trainé nettement plu longtemps que prévu dans ma PAL. Pour moi, l'été est synonyme de romans légers, sans prise de tête et cette histoire était juste parfaite pour ce moment de l'année. Dévoré en une soirée, j'ai beaucoup aimé !

Lorsque Jack a embauché Emma, celle-ci était enceinte et furieuse après son ex qui l'a abandonnée après l'annonce de la nouvelle. Depuis cinq ans, elle travaille pour lui et elle n'est pas insensible à son charme, lui qui est pourtant connu pour être un homme à femme. Alors que leur relation évolue, l'ex d'Emma réapparait dans sa vie. Il veut connaitre son fils et aimerait former avec Emma la famille dont il a toujours rêvé. Emma est partagée entre les deux hommes, mais elle va devoir faire un choix...

Dès les premières pages, j'ai été embarquée par l'histoire. La plume de l'auteure est toujours aussi agréable à lire et addictive à souhait. C'est bien écrit, fluide et prenant. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

J'ai beaucoup aimé ce roman, même si je dois admettre qu'il n'a rien de bien original. Le coup de la nana qui tombe amoureuse de son riche patron, on l'a vu et revu. Pourtant, même si l'histoire est cousue de fil blanc et prévisible à souhait, on se laisse facilement embarquer dedans; La pauvre célibataire que je suis vit ces histoires d'amour par procuration et même si on sait que ce n'est pas vraiment réaliste, cela fait du bien à notre petit cœur solitaire.

J'ai particulièrement aimé les personnages, ils m'ont tous plu. L'histoire d'Emma m'a vraiment touché, je me suis énormément attachée à elle et son fils. Elle est tout à fait le genre de femme forte, courageuse et déterminée que j'aimerai être. Que ce soit Jack ou Marcus, j'ai adoré les personnages masculins de cette histoire. Je comprends tout à fait que le cœur d'Emma balance entre les deux. Pour ma part, je n'ai toujours pas réussi à choisir... ^^

Comme le reste du roman, le dénouement est plus que prévisible mais je ne l'aurai pas souhaité différent. Mon cœur d'artichaut est conquis et en redemande !

Sans grande surprise, j'ai beaucoup aimé me replonger dans les mots et l'univers de Stacey Lynn. Même si j'ai préféré sa série Rien que..., ce roman est une très belle découverte. J'espère sincèrement que d'autres livres de cette auteure sortiront en France, je vais les guetter avec impatience !
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 27 août 2018

"Le goût amer de l'abîme" de Neal Shusterman

Synopsis :
A priori, Caden Bosch est un adolescent de quinze ans ordinaire, qui invente des jeux vidéos avec ses meilleurs amis et veut faire partie de l’équipe d'athlétisme. Mais dans son esprit, il est aussi le passager d'un vaisseau lugubre voguant sur le mers déchaînées. Marchant seul et pieds nus dans les rues, craignant que ses camarades de classe ne veuillent le tuer, Caden se perd petit à petit entre hallucinations et réalité. Le début d'un long voyage au plus profond des abysses, au cœur de la schizophrénie, où il risquerait bien de se noyer.

Mon avis :
Lorsque j'ai découvert ce roman dans ma boite aux lettres, je n'étais pas vraiment emballée à l'idée de le lire, jusqu'à ce que je me rende compte que son auteur n'est autre que l'auteur de la saga que j'adore La Faucheuse. Du coup, j'étais curieuse de découvrir sa plume dans un autre registre. Je l'ai donc lu plus rapidement que prévu, moins d'une semaine après l'avoir reçu. On ne va pas se mentir, ce roman est particulier, mais totalement en accord avec son thème. Malgré un début difficile, j'ai beaucoup aimé cette lecture !

Caden est un adolescent des plus ordinaires, mais dans sa tête, il fait partie de l'équipage d'un lugubre navire. Peu à peu, il se perd dans ses hallucinations, la réalité lui échappe, à tel point qu'il est persuadé que tout le monde cherche à le tuer. Ses parents ne savent plus quoi faire pour l'aider, ils n'ont d'autre choix que de le placer dans un établissement spécialisé dans les troubles mentaux...

J'ai eu énormément de mal à entrer dans l'histoire. Rien n'est cohérent et on s'y perd. Pour le coup, on se retrouve vraiment dans la tête d'un schizophrène. Il nous faut du temps pour vraiment nous immerger dans cette histoire. Pour ma part, le premier quart de ma lecture a été laborieux, mais après ça, on est tellement fasciné par ce récit qu'on a du mal à lâcher ce roman. La plume de l'auteur est toujours aussi agréable à lire. C'est bien écrit, prenant et addictif. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

Comme je le disais plus haut, ce roman est vraiment particulier parce qu'il nous fait explorer les méandres du cerveau d'un schizophrène. Sous son apparente incohérence, cette histoire nous montre que les hallucinations du malade ne sont pas totalement dénuées de sens.
On sent vraiment que cette histoire est inspirée d'une histoire vraie, du vécu de Neal Shusterman et son fils. Je trouve cela extrêmement courageux de leur part de nous livrer cette histoire. Le récit est agrémenté de dessins de Brendan réalisés pendant ses périodes hallucinatoires et cela rend l'histoire encore plus forte.

Les personnages sont attachants, même ceux du bateau. Ces personnages sont d'ailleurs une représentation altérée des gens de la vie réelle de Caden. J'ai mis longtemps avant de comprendre qui était qui mais maintenant que je sais, cela me parait évident. J'ai beaucoup aimé Caden. Le suivre dans sa perte de réalité est déroutant mais on ne peut que l'aimer davantage.

La fin n'a rien d'un happy end éclatant mais elle laisse de l'espoir. La maladie est toujours là, tapie à attendre son heure, mais on peut tout faire pour ne pas lui laisser la chance de revenir...

Ce roman est déroutant et dérangeant, mais absolument nécessaire pour mieux comprendre les gens atteints de troubles mentaux. J'espère qu'il sera lu par le plus grand nombre ! Pour ma part, je ressors de cette lecture pas tout à fait la même qu'avant de l'avoir commencé...


Merci aux Editions Nathan et en particulier à Samia qui m'ont permis de découvrir ce roman !
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 24 août 2018

"Le bureau des coeurs trouvés, tome 1 : Lexie Melody" de Cathy Cassidy

Synopsis :
Lexie, 13 ans, vit dans une famille d'accueil depuis que sa mère l'a abandonnée.

Ce qu'elle aime par-dessus tout, c'est sauver de l'oubli tout ce qu'elle peut : animaux,objets… Et si elle sauvait aussi les gens ?

Elle décide de créer un groupe de parole pour réunir les marginaux de son collège…qui se transforme vite en groupe de musique. Les Lost & Found sont nés !

Leur aventure sera émaillée de nouvelles amitiés et de romances, mais aussi de tensions, à mesure que chacun apprend à trouver sa place. Et lorsqu'il s'agit d'une bonne cause, comme sauver la bibliothèque locale de la fermeture, ils sont prêts à soulever des montagnes !

Mon avis :
Etant une grande fan de la plume et l'univers de Cathy Cassidy, c'est toujours avec grand plaisir que je les découvre dans ma boite aux lettres. Je ne m'attendais pas à recevoir celui-ci aussi tôt, vu qu'il ne sort qu'en octobre prochain, c'était Noël avant l'heure. Je n'ai pas pu résister à l'envie de me jeter dessus à peine arrivé entre mes mains. Dévoré en l'espace de quelques heures, j'ai, sans grande surprise, beaucoup aimé !

Lexie, qui vit en famille d'accueil depuis quelques années, sait à quel point il est difficile de se faire des amis quand rien ne va autour de vous. Avec l'aide de ses meilleures amies, elle décide de créer un groupe "Les Lost & Found" afin d'aider ceux qui ont besoin d'amitié et de soutien. A cause d'un malentendu, son groupe de parole se transforme très vite en groupe de musique. Lorsque "Les Lost & Found"  apprennent la fermeture de leur bibliothèque de quartier et lieu de répétition, ils décident d'unir leurs forces pour sauver ce lieu qu'ils aiment tant...

 Dès les premières pages, j'ai été embarquée par l'histoire. La plume de l'auteure est toujours aussi agréable à lire et addictive à souhait. C'est bien écrit, fluide, prenant et plein de rebondissements. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

Décidément avec Cathy Cassidy, on est jamais déçu. Cette nouvelle saga s'annonce plus que prometteuse. Ce que j'adore avec les romans de cette auteure, c'est qu'ils abordent toujours des thèmes sérieux voir dramatiques dans des histoires optimistes au possible. Sous leurs airs de romans légers, ils parlent de la vraie vie, qui est loin d'être toute rose, et je trouve que c'est important d'aborder de tels thèmes dans des romans jeunesse.

Les personnages m'ont énormément plu, mais comme souvent, j'ai du mal avec leur âge. Ils me semblent bien plus matures que leurs 13 ans, je n'ai pas le souvenir de l'avoir autant été à leur âge. Je sais bien que cette nouvelle génération est bien plus précoce que la mienne et les précédentes, mais quand même, c'est perturbant...

La fin est toute mignonne, j'ai adoré ! J'ai particulièrement aimé le fait que ce ne soit pas un happy end éclatant, c'est d'autant plus réaliste et appréciable !

Je suis une nouvelle fois conquise par la plume de Cathy Cassidy ! Cette nouvelle série démarre sur les chapeaux de roues et je ne doute pas que les prochains tomes seront tout aussi réussis. J'ai hâte de pouvoir découvrir la suite de l'histoire des "Lost & Found"  ! ^^


Merci aux Editions Nathan et en particulier à Samia qui m'ont permis de découvrir ce roman !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 22 août 2018

"La rose des Tudor, tome 1 : L'héritière des Romanov" de Susan Wiggs

Synopsis :
Issue d'une famille princière de Russie, Juliana Romanov a vu les siens se faire massacrer par les boyards qui se sont emparés du pouvoir. Sauvée et recueillie par des gitans, elle a survécu et ne songe depuis qu'à punir les assassins. L'heure viendra, elle le sait, où elle pourra venger les siens.

En attendant, réfugiée en Angleterre, elle partage l'indigence de ses compagnons de fortune, vivant de charité et de larcins. Jusqu'au jour où, prise en flagrant délit de vol au cours d'une partie de chasse royale, Juliana est arrêtée. Dès lors, elle se croit condamnée à mort. Pourtant, au lieu de la peine capitale, le roi Henri VIII prononce un jugement inattendu : elle devra épouser Stephen de Lacey, baron de Wimberleigh.

Une aubaine pour Juliana? Hélas non, car ce mariage s'avère être le pire des châtiments. En effet, Stephen, auquel le roi a voulu imposer une union dégradante, semble décidé à reporter sur elle sa haine et sa fureur...

Mon avis :
Si vous me suivez depuis un moment, vous savez sans doute à quel point je suis fascinée par l'histoire des Romanov et en particulier le mystère qui entoure la princesse Anastasia. C'est donc tout naturellement que je me suis intéressée à ce roman dès que j'ai appris son existence. J'ai eu la chance de très vite le trouver en troc mais il a trainé beaucoup plus longtemps que prévu dans ma PAL. J'ai finalement décidé de l'en sortir et je ne regrette pas, j'ai beaucoup aimé !

Ayant assisté au massacre de sa famille auquel elle a échappé de peu, Juliana Romanov est contrainte de fuir sa Russie natale. Aidée par des gitans, elle rejoint l'Angleterre. Pendant cinq ans, pas un jour ne passe sans qu'elle rumine sa vengeance, elle est bien décidée à faire payer les assassins de sa famille. Un jour, prise en flagrant délit de vol, elle est arrêtée. Elle aurait du être condamnée à la peine capitale mais le roi Henry VIII décide de la marier de force au baron de Wimberleigh, Stephen de Lacey. Sin mari est tellement désagréable et insultant qu'elle en vient à regretter la "clémence" du roi...

Dès les premières pages, j'ai été embarquée par l'histoire. La plume de l'auteure, que je ne connaissais que de nom, est très agréable à lire et addictive à souhait. C'est bien écrit, fluide, prenant et plein de rebondissements. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

J'ai beaucoup aimé cette histoire, même si je ne m'attendais pas à ça. Certes, elle parle des Romanov, mais l'histoire se passe bien avant la fin du règne de la famille et son terrible assassinat. Cela m'a un peu décontenancé au début, mais au final, cela ne m'a pas dérangé plus que ça. Cette histoire est une très bonne romance historique, sans doute l'une des meilleures que j'ai eu l'occasion de lire. Je me replongerai sans aucune hésitation dans les mots de Susan Wiggs. Ce roman est le premier tome d'une trilogie et j'espère vraiment pouvoir lire la suite.

Les personnages m'ont énormément plu, en particulier Juliana. Voila une héroïne couillue comme je les aime. Malgré son terrible passé, elle continue d'avancer et de profiter de la vie. J'admire son courage et sa détermination, j'aimerai avoir autant de force de caractère qu'elle ! J'ai eu plus de mal avec Stephen. Par moment, j'avais envie de le secouer pour lui remettre les idées en place, mais au final, il a su me déduire tout autant que Juliana.

J'ai adoré cette fin, ce dénouement est juste parfait ! Je ne pouvais pas espérer mieux. Même si cette histoire a son happy end, elle nous laisse un peu sur notre faim concernant Oliver. J'ai hâte de savoir ce que l'auteure lui réserve dans le prochain tome !

Même si ce roman n'est pas celui que j'espérais, je ressors de cette lecture conquise. Il est même mieux que ce que j'imaginais et j'en redemande. J'espère vraiment que j'arriverai à trouver les deux autres tomes, je suis trop curieuse de connaitre la suite ! ^^
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 20 août 2018

"Merci pour les souvenirs" de Cecelia Ahern

Synopsis :
Suite à un accident, Joyce Conway est transfusée. Des phénomènes étranges se produisent alors : elle a des souvenirs d'évènements qu'elle n'a pas vécus ou des connaissances qu'elle n'a jamais apprises. Elle cherche alors à retrouver la personne qui lui a donné son sang, dans l'espoir de comprendre ce qui lui arrive.

Mon avis :
Je suis une grande fan de la plume et de l'univers de Cecelia Ahern depuis ma lecture de son premier roman PS I live you. Je me procure ses romans sans me poser de questions, dès que je tombe dessus lors de mes balades dans les boutiques d'occasion. Celui-ci n'a pas fait exception à la règle, je me le suis offert lors d'une grande braderie Emmaüs l'année dernière. Depuis, il trainait dans ma PAL, attendant son heure. Je voulais une lecture sans prise de tête pendant la canicule, mon choix s'est donc porté sur ce roman. J'ai bien aimé ma lecture, même si c'est loin d'être le meilleur de l'auteure...

A cause d'une chute dans les escaliers, la vie de Joyce a basculé, cet accident a fini de détruire son mariage. Après avoir reçu une transfusion qui lui a sauvé la vie, Joyce s'aperçoit de phénomènes étranges. Ses goûts changent du tout au tout, elle parle couramment des langues qu'elle n'a jamais apprise et se souvient d'évènements qu'elle n'a pas vécu. Elle doit à tout prix découvrir qui est son donneur pour comprendre le sens de ce qui lui arrive mais dans sa quête, sa route n'arrête pas de croiser ce séduisant américain...

Contrairement aux précédents romans de Cecelia Ahern, j'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire. Il m'a fallu quelques chapitres avant d'être totalement embarquée par le récit. La plume de l'auteure est toujours aussi agréable à lire. C'est bien écrit, fluide et prenant. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

J'ai passé un bon moment avec cette histoire., mais c'est loin d'être la meilleure de l'auteure. Dans celui-ci, l'intrigue est cousue de fil blanc et tout est prévisible. On sait comment cela va se terminer dès les premiers chapitres.
Le thème de cette histoire est assez original. J'ai beaucoup aimé l'idée de départ de l'auteure, mais j'imagine sans peine le bordel que ce serait si les souvenirs du donneur étaient transférés en même temps que son sens...
Le style narratif est assez surprenant. Dans un même chapitre, on peut passer du point de vue de Joyce à celui de Justin en l'espace d'un changement de paragraphes et revenir au premier dès le suivant. C'est assez perturbant au début et je dois dire que j'ai été un peu perdue mais au final, cela donne un vrai rythme à l'histoire et l'on se sent nettement plus impliqué dans l'intrigue grâce à ça.

J'ai bien aimé les personnages, même si par moment, j'ai eu envie de secouer Justin un bon coup. Par contre, j'ai beaucoup aimé Joyce, je la trouve hyper attachante et touchante. On a envie de la prendre dans nos bras et lui dire que tout ira bien.

Comme le reste du roman, la fin est ultra prévisible mais on ne voudrait pas qu'elle soit différente. Elle est mignonne à souhait et a fait fondre mon cœur d'artichaut, même si je l'ai trouvé un peu trop rapide à mon goût...

Cecelia Ahern reste une valeur sûre, mais ce roman ne me laissera pas un souvenir impérissable... J'ai encore un de ses romans dans ma PAL, j'ai hâte de pouvoir m'y mettre !
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 17 août 2018

"Francesca, empoisonneuse à la cour des Borgia" de Sara Poole

Synopsis :
Rome, été 1492. Une époque troublée pour la chrétienté, qui s'est rendue coupable quelques mois auparavant de promulguer l'édit décrétant l'expulsion de tous les Juifs d'Espagne. Mais la cité éternelle s'émeut moins de leur sort que de celui du pape, Innocent VIII, dont on dit qu'il est mourant. Cette nouvelle attise pourtant davantage les ambitions qu'elle ne suscite la prière.
Au service de la famille des Borgia depuis toujours, Francesca apprend la mort de son père (l'empoisonneur attitré de la famille) dans des circonstances douteuses. Commence alors pour elle une quête de vengeance, qui la pousse à prendre la suite de son père.
Ses recherches vont lui faire découvrir que l'expulsion des Juifs d'Espagne n'est que le prélude à des actes plus monstrueux encore et que le pape, à la santé déclinante, compte bien autoriser depuis le Vatican. Il s'agit à présent de le neutraliser, tout en aidant Rodrigo Borgia, son maître, à être élu pape par le conclave.

Mon avis :
Ce roman me faisait de l’œil depuis des années lorsque j'ai fini par le trouver lors d'une grande braderie Emmaüs. Ce la faisait quasiment trois ans qu'il trainait dans ma PAL lorsque j'ai enfin décidé de l'en sortir. Dévoré en deux jours, j'ai beaucoup aimé !

Après l'assassinat de son père, Francesca décide de reprendre son poste et de devenir la nouvelle empoisonneuse de la famille Borgia. Elle va se retrouver en plein cœur d'un complot visant à éliminer le pape Innocent...

Dès les premières pages, j'ai été embarquée par l'histoire. La plume de l'auteure est très agréable à lire et addictive à souhait. C'est bien écrit, fluide, prenant et plein de rebondissements. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

J'ai vraiment beaucoup aimé cette histoire. Je ne connaissais les Borgia que de nom, mais je suis ravie d'avoir pu en apprendre plus sur eux. On sent que l'auteur a fait un vrai travail documentaire avant d'écrire son histoire. Ce travail en amont a payé puisque l'on a du mal à distinguer le réel de l'inventé. Ce roman fait vraiment partie des meilleurs histoires basées sur des faits historiques réels que j'ai pu lire jusqu'à présent.
J'ai adoré le fait que par moment, la narratrice, Francesca nous parle directement. A chaque fois, c'est pour nous dire qu'elle ne nous en dira pas plus sur les différents poisons et leurs usages respectifs. Ces passages m'ont énormément plu, ils apportent du rythme à l'histoire, ainsi qu'une pointe de légèreté dans l'intrigue. Pour le coup, on se sent vraiment acteur de cette histoire et pas simple spectateur, et c'est plus qu'agréable.

Je suis complètement fan de la galerie de personnages que nous offre l'auteure de ce roman. J'ai particulièrement aimé Francesca que je trouve hyper couillue. Malgré l'assassinat de son père, elle décide de prendre sa suite en devenant l'empoisonneuse de la famille Borgia. Elle est humaine et respecte la vie, bien que son travail soit de donner la mort. Elle est le type de nana que je rêverai d'être, poisons et complots en moins !
Moi qui ne connaissait les Borgia que de nom, je dois dire que ce roman a éveillé ma curiosité. Je n'avais même pas terminé ma lecture que je recherchais déjà sur le net des informations sur cette illustre famille...

L'intrigue nous a tenu en haleine jusqu'à la toute fin, l'auteure ne nous a laissé aucun répit. Cette fin est juste géniale mais elle nous laisse un peu sur notre faim. Certaines questions restent en suspend. Je sais qu'il existe deux autres, mais je ne sais pas si je les lirai. Pourtant, je suis quasi sûre que si je tombe dessus, je ne pourrais pas résister à la tentation...

Je ne suis absolument pas déçue de cette histoire qui me tentait depuis des années. Je regrette juste de ne pas l'avoir lu plus tôt ! ^^ J'ai beaucoup aimé, mais pour l'instant, impossible de dire si je lirai la suite ou non. Affaire à suivre...
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 15 août 2018

"Tu as promis que tu vivrais pour moi" de Carène Ponte

Synopsis :
Quand on a trente ans, on n’est jamais préparé à perdre sa meilleure amie. C’est pourtant le drame que Molly doit affronter quand Marie est emportée par la maladie en quelques mois à peine. Juste avant de mourir, celle-ci demande à Molly de lui faire une promesse : vivre sa vie pleinement, pour elles deux. Elle y tient, alors Molly accepte.
Mais par où commencer ? Lâcher son travail de serveuse ? Rompre avec Germain, l'homme avec lequel elle vit ? Certes, il est comptable et porte des chaussons, mais il est gentil.
Lorsque Molly reçoit quelques jours après l’enterrement un mystérieux paquet contenant douze lettres de Marie, elle comprend que celle qui lui manque tant n’avait pas l'intention de se contenter de paroles en l'air et que son engagement va l’entraîner bien plus loin que ce qu’elle imaginait…

Mon avis :
Depuis quelques années, j'entends énormément parler de la plume de Carène Ponte mais elle ne m'avait jamais tentée plus que ça. Les éditions France Loisirs m'avaient proposé de découvrir un titre au choix dans une sélection et mon cœur balançait entre celui-ci et un autre. Mon choix s'est finalement porté sur l'autre mais comme je ne pouvais pas le recevoir dans les temps, j'ai eu celui-ci à la place. Comme je venais de terminer ma lecture en cours, je ne lui ai même pas laissé le temps de passer par la case PAL. Dévoré en une petite après-midi, j'ai beaucoup aimé, même si je m'attendais à mieux...

A même pas 30 ans, Molly vient de perdre sa meilleure amie. Marie se savait condamnée et a donc demandé à Molly peu de temps avant de mourir , de vivre pleinement pour elles deux. Molly ne peut qu'accepter la requête de son amis, même si elle ne voit pas trop comment s'y prendre. Lorsqu'elle reçoit quelques jours après l'enterrement un paquet de lettres écrites par Marie, Molly sait qu'elle ne pourra pas se défiler et qu'elle exaucera les derniers vœux de son amie...

Dès les premières pages, j'ai été embarquée par l'histoire. La plume de l'auteure est très agréable à lire, c'est bien écrit, fluide et prenant. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

J'ai bien aimé cette histoire, même si je dois dire que c'est du déjà vu. J'avais l'impression de lire un remake de PS I love you mais en moins abouti. L'histoire n'est pas tout à fait la même, mais elle se base sur les mêmes codes. De plus, j'ai trouvé les "défis" de Marie un peu trop simples. Cela dit, même si ce roman n'égale pas celui de Ceceila Ahern, il est tellement addictif qu'on ne peut pas le lâcher avant d'en avoir tourné la dernière page.

J'ai beaucoup aimé les personnages, en particulier Marie. Je suis admirative devant son courage. Elle sait qu'elle est condamnée mais plutôt que de s'apitoyer sur son sort, elle décide de mettre à profit le peu de temps qui lui reste pour remettre sa meilleure amie dans le droit chemin et la guider vers le bonheur. C'est beau, une telle amitié fait rêver. J'ai bien aimé Molly, mêle si je la trouve un peu trop naïve. Elle se met en colère lorsqu'elle découvre la véritable raison des lettres de Marie, mais jusque là, elle ne s'était posée aucune question...

Pour moi, la fin est comme le reste du roman, assez prévisible mais malgré tout, je ne l'aurai pas voulu différente. J'ai refermé ce roman avec le fameux sourire niais collé sur le visage et mon petit cœur d'artichaut qui bat la chamade.

J'ai bien aimé ce roman, mais je pense que je l'aurais adoré si je n'avais pas déjà lu PS I love you. Je n'ai pas pu m'empêcher de faire la comparaison vu que ces deux histoires sont assez similaires. C'est dommage parce que sans ça, ce roman avait tout pour être un coup de ♥...


Je tiens encore une fois à remercier France Loisirs pour cette superbe découverte !
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 13 août 2018

"Le trône des étoiles, tome 1 : Fugitifs" de Rhoda Belleza

Synopsis :
Seule survivante de sa dynastie, Rhiannon a passé son enfance à s’entraîner dans le but de venger sa famille assassinée. Mais la veille de son couronnement, elle échappe de justesse à une tentative de régicide et doit se cacher. Cependant aux yeux du monde, la princesse est morte. Le jeune Alyosha, star d’un programme de DroneVision, est accusé de son meurtre et recherché dans tout l’empire.
Bien qu’ils ne se connaissent pas, leurs destins sont désormais liés. Tous deux sont décidés à faire éclater la vérité, malgré les complots et les menaces de guerre qui pèsent sur la galaxie.

Mon avis :
Ce roman, je l'ai découvert dans ma PAL mais honnêtement, il ne me tentait absolument pas. Il a donc trainé dans ma PAL pendant plusieurs mois, n'étant franchement pas décidée à le lire. J'ai fini par m'y mettre, un peu à contre cœur. Je n'en attendais pas grand chose, il n'est pas si mal mais je ressors de cette lecture plus que mitigée...

Alors qu'elle vivait cachée depuis l'assassinat de sa famille, Rhiannon se rendait à son couronnement lorsque l'on a de nouveau tenté de la tuer. Alyosha, star d'une émission de DroneVision est accusé de son meurtre et doit fuir. Chacun de leur côté, Rhiannon et Alyosha vont mener l'enquête, bien décidés à se venger et à faire éclater la vérité...

J'ai eu énormément de mal à entrer dans l'histoire. Déjà que je n'étais pas motivée à lire ce roman, le démarrage est très lent et on y comprend pas grand chose. Peu à peu tout se met en place et cela donne nettement plus envie d'en savoir plus. La plume de l'auteure est assez agréable à lire, c'est bien écrit, fluide et prenant. Les pages se tournent relativement facilement parce qu'on a envie de savoir si notre intuition est la bonne.

J'ai beaucoup aimé l'idée de départ de cette histoire, mais je suis moins fan de ce qu'ne a fait l'auteure. Toute l'histoire est cousue de fil blanc, on voit venir les rebondissements à des kilomètres... C'est dommage parce que cette histoire avait énormément de potentiel... De plus, je trouve le résumé extrêmement trompeur. A sa lecture, je pensais que Rhi et Aly se battraient ensemble et qu'ils feraient front commun mais ils ne se rencontrent même pas et c'est dommage, parce que l'histoire aurait été nettement plus forte s'ils avaient combattus ensemble.

Je n'ai pas du tout adhéré aux personnages, je les ai tous trouvé antipathiques au possible. Je ne me suis attachée à aucun d'entre eux, ce qui pouvait leur arriver m'était égal... La seule que j'ai trouvé intéressante, c'est Kara, même si j'avais deviné dès le début qui elle était.

La fin a été comme le reste du roman, cousue de fil blanc. Je m'y attendais depuis un moment. Comme c'est un premier tome, cette fin devrait nous donner envie de nous jeter sur la suite, mais c'est loin d'être le cas. Pour ma part, je vais en rester là...

Je n'attendais pas grand chose de ce roman vu qu'il ne me tentait absolument pas et je n'ai pas été déçue, pour moi, c'est un flop ! L'aventure de la quête du trône des étoiles continuera sans moi, c'est une certitude !


Merci aux Editions Nathan et en particulier à Samia qui m'ont permis de découvrir ce roman !
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 10 août 2018

"La petite librairie des coeurs brisés" de Annie Darling

Synopsis :
Amoureuse des livres depuis toujours, Posy travaille dans une vieille librairie londonienne et passe son temps à lire des romans d'amour. À la mort de l'excentrique propriétaire des lieux, elle hérite de cette institution qui périclite à vue d'oeil. Posy remue ciel et terre pour éviter la faillite et fonder la librairie de ses rêves, spécialisée dans les romans d'amour, Au bonheur des tendres. Mais Sebastian, le petit-fils de la défunte propriétaire - et accessoirement le plus grossier des Londoniens - est bien décidé à faire de sa vie un enfer : ses goûts littéraires et ses intérêts sont opposés aux siens. Alors que Posy se démène pour sauver la librairie, elle tombe bien malgré elle sous le charme de son ennemi juré...

Mon avis :
Ce roman m'a fait de l’œil dès la première fois où j'en ai entendu parler. Il me tentait énormément mais comme ma PAL déborde, il n'était clairement pas dans la liste de mes acquisitions prioritaires. Lors de mon dernier petit tour à Emmaüs, je suis tombée dessus par hasard, ayant même failli passer à côté. Je n'ai pas hésité une seule seconde avant de me l'offrir. Pendant l'été, j'aime lire des romans sans prise de tête, celui-ci était donc parfait, je ne lui ai pas laissé le temps de trainer dans ma PAL. J'ai passé un bon moment avec ce roman !

Posy hérite de la libraire où elle travaille à la mort de sa propriétaire, qui la considérait comme sa petite fille. La librairie qu'elle aime tant est au bord de la faillite mais Posy ne peut se résoudre à la fermer. Elle décide donc de la spécialiser dans la romance, genre littéraire qu'elle affectionne tout particulièrement. Mais Sébastien, le petit-fils de l'ancienne propriétaire et exécuteur testamentaire ne voit pas les choses ainsi. Pour lui, la librairie doit se spécialiser dans le policier. Posy ne compte pas se laisser faire mais Sébastien pourrait bien faire de sa vie un véritable enfer...

Dès les premières pages, j'ai été embarquée par l'histoire. La plume de l'auteure est agréable à lire, c'est bien écrit, fluide et prenant. Les pages se tournent relativement facilement, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

L'histoire m'a bien plu, mais pour le coup, je ne m'attendais pas à ça. Je pensais lire une petite romance sur fond de librairie et d'amoureux des livres mais au final, la romance ne tient pas une très grande place dans l'intrigue. Certes, on aborde le sujet parce que Posy veut transformer la librairie en temple de la romance, mais mis à part ça, la "vraie" romance dans cette histoire, n'intervient qu'à la toute fin. Pour le coup, cela change totalement des romances habituelles. L'expérience est intrigante mais pas dénuée d'intérêt. J'aime trop les romances classiques pour m'en passer mais une romance "atypique" de temps en temps, je ne dis pas non.

J'ai eu un peu de mal avec les personnages, en particulier Sébastien. Je l'ai trouvé détestable du début à la presque fin, c'est tout à fait le genre de personnage qui m'horripile, imbu de lui-même et arrogant. Pourtant, son personnage a réussi à me surprendre à la fin. Je l'ai trouvé touchant mais toujours un peu agaçant sur les bords. Posy m'a bien plu, elle me fait penser un peu à moi. Bien qu'elle ne soit pas très sûre d'elle, elle a décidé de prendre le taureau par les cornes et de ne plus se laisser mener par le bout du nez. Elle m'a impressionnée !
J'ai beaucoup aimé Lavinia. On ne sait pas grand chose d'elle mais tout ce que l'on sait me plait. C'était une grande dame que j'aurai eu plaisir à côtoyer !
Les employés de la librairie sont tous plus attachants les uns que les autres, même s'ils restent encore très mystérieux...

J'ai adoré la fin, elle a fait réapparaitre le fameux sourire niais sur mon visage. J'ai refermé ce roman avec des étoiles pleins les yeux et mon cœur de midinette qui battait la chamade. Ce n'est pas un happy-end éclatant comme dans la plupart des romances, mais celle-ci est nettement plus réaliste et d'autant plus touchante !

Je ressors de cette lecture ravie. Elle m'a fait sortir de ma zone de confort et j'ai beaucoup aimé ! J'ai hâte de pouvoir lire la suite centrée sur Verity Love. Cette fille m'intrigue au plus haut point !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 8 août 2018

"La Passe-Miroir, tome 3 : La mémoire de Babel" de Christelle Dabos

Synopsis :
Deux ans et sept mois qu’Ophélie se morfond sur son arche d’Anima. Aujourd’hui il lui faut agir, exploiter ce qu’elle a appris à la lecture du Livre de Farouk et les bribes d’informations divulguées par Dieu. Sous une fausse identité, Ophélie rejoint Babel, arche cosmopolite et joyau de modernité. Ses talents de liseuse suffiront-ils à déjouer les pièges d’adversaires toujours plus redoutables ? A-t-elle la moindre chance de retrouver la trace de Thorn ? Dans un troisième livre vibrant, Christelle Dabos explore la merveilleuse cité de Babel. En son cœur, un secret insaisissable, qui est à la fois la clef du passé et celle d’un futur incertain.

Mon avis :
Comme je l'avais deviné à la fin de ma lecture du second tome, je n'ai pas pu résister bien longtemps avant de me jeter sur ce troisième tome. J'étais trop curieuse de découvrir la suite de l'histoire d'Ophélie et Thorn. J'ai intercalé d'autres lectures entre les deux, mais si je m'étais écoutée, je les aurai enchainé sans attendre. Dévoré en deux jours, j'ai une nouvelle fois beaucoup aimé !

Voila maintenant deux ans et sept mois que Thorn a disparu sans laisser de trace et qu'Ophélie a été contrainte de retourner sur Anima. Suite à une visite des plus inattendues, Ophélie décide d'arrêter de se morfondre et de passer à l'action. Munie d'une fausse identité, elle se rend à Babel, terre des souvenirs de Dieu. Mais Ophélie n'est pas la bienvenue à Babel et Dieu est sur ses traces, parviendra t-elle à échapper à ses adversaires de plus en plus redoutables et à retrouver Thorn ?

Dès les premières pages, j'ai de nouveau été embarquée par l'histoire. La plume de l'auteure est toujours aussi agréable à lire et addictive à souhait. C'est bien écrit, fluide, prenant et plein de rebondissements. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on veut connaitre le fin mot de l'histoire.

J'ai beaucoup aimé ce troisième tome, même si j'ai trouvé la première partie un peu longue. Pour moi, l'histoire a vraiment pris son envol lors de la deuxième partie. Est-ce du au retour de Thorn ? Sans doute !
J'ai particulièrement aimé le fait que l'auteure nous offre des chapitres du point de vue de Victoire. Je les trouve hyper intéressants et vraiment bien trouvés pour faire avancer l'intrigue. J'ai hâte d'en savoir plus sur cette petite fille pleine de mystères !

J'aime toujours autant la galerie de personnages que nous offre l'auteure. J'aime de plus en plus Ophélie, elle prend de l'assurance et ne se pose plus en éternelle victime. Je suis ravie de son évolution au fil des tomes. Thorn me plait toujours autant mais on le voit trop peu dans ce tome et je trouve que cela manque. Pour moi, il est limite plus important qu'Ophélie dans cette saga...

J'ai adoré cette fin ! On a enfin droit au rapprochement tant attendu de nos deux héros, il était temps. Je les trouve trop mignons. Ils forment un couple des plus atypiques mais c'est ce qui fait leur charme. Cette fin nous laisse clairement sur notre faim. Christelle Dabos est vraiment sadique de nous laisser avec une fin pareille sans que l'on ait la suite à portée de mains. D'après ce que j'ai lu, le quatrième et dernier tome est prévu pour 2019, vivement !

Je suis vraiment partie du mauvais pied avec cette saga, mais je suis contente d'avoir persévérée parce qu'elle est enfin à la hauteur de mes espérances. Il me tarde de pouvoir découvrir le fin mot de l'histoire, je vais guetter sa parution avec la plus grande attention ! ^^
Rendez-vous sur Hellocoton !