jeudi 17 janvier 2019

"La tête sous l'eau" de Olivier Adam

Synopsis :
Quand mon père est ressorti du commissariat, il avait l’air perdu. Il m’a pris dans ses bras et s’est mis à pleurer. Un court instant j’ai pensé : ça y est, on y est. Léa est morte. Puis il s’est écarté et j’ai vu un putain de sourire se former sur son visage. Les mots avaient du mal à sortir. Il a fini par balbutier : « On l’a retrouvée. Merde alors. On l’a retrouvée. C’en est fini de ce cauchemar. » Il se trompait. Ma sœur serait bientôt de retour parmi nous mais on n’en avait pas terminé.

Mon avis :
Depuis sa sortie, ce titre m'intriguait mais je n'étais pas sûre de vouloir le tenter. Il y a quelques années, j'avais lu de l'auteur Je vais bien ne t'en fais pas après avoir vu le film du même nom et j'avais été un peu déçue de ma lecture. Je me tâtais franchement avec celui-ci mais les avis positifs fleurissaient sur la blogosphère après sa sortie ont fini par me convaincre. Lu en quelques heures, j'ai passé un bon moment lecture !

Lorsque Léa disparait, sa famille s'écroule. Chacun tente de se reconstruire dans son absence. Au fil des mois qui passent, un fragile équilibre se met en place, tant bien que mal. Mais lorsque Léa réapparait, tout vole à nouveau en éclats...

Dès les premières pages, j'ai été embarquée par l'histoire. La plume de l'auteur est toujours aussi agréable à lire. C'est bien écrit, fluide, tout en simplicité. Les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de comprendre ce qui a pu se passer...

J'ai beaucoup aimé cette histoire, même si elle est assez dure, son thème n'est vraiment pas facile. J'ai apprécié la façon dont Olivier Adam l'a abordé. Il y parle du drame de la disparition d'un être cher et des conséquences que cela a sur la famille mais aussi de l'éventuel retour qui n'est pas forcément plus simple, même si on l'espère. Il y a la joie de retrouver sa chair et son sang et le désespoir de la voir dans cet état, sans pouvoir rien faire pour l'aider, sauf être là. La question n'est pas directement posée mais elle reste en filigrane sous le texte : et si, le mieux n'aurait pas été que la disparue ne revienne jamais ? Par certains aspects, on peut légitimement comprendre cette question, mais pour ma part, je pense que le soulagement de la retrouver est plus fort que toutes les difficultés que son retour va engendrer. Encore une fois, tant que l'on est pas dans la situation, on ne peut pas répondre objectivement à la question (et j'espère ne jamais pouvoir y répondre), ce ne sont que des suppositions.
Ce n'est que le deuxième livre que je lis de l'auteur et du coup, je ne peux pas en faire une généralité mais la disparition est un thème qu'Olivier Adam a l'air d'aborder régulièrement dans ses romans.

Les personnages m'ont énormément plu, en particulier Léa et son frère. Léa m'a touché par son vécu, on tremble pour elle et avec elle quand elle raconte son calvaire. Mais j'ai été encore plus touchée par son frère qui nous raconte cette histoire. Le vrai plus de cette histoire, c'est qu'elle ne parle pas que de la disparition de Léa, elle se concentre surtout sur l'impact qu'elle a sur la famille. Son frère m'a fait de la peine, il est complètement perdu et on ne peut rien faire pour l'aider. Nous sommes aussi impuissants vis-à-vis de lui que lui pour sa sœur.

Je ne m'attendais franchement pas à cette fin mais je la trouve parfaite. Elle est aussi dure que le reste du roman mais la boucle est bouclée et ce dénouement apporte une touche d'espoir qui fait du bien !

Bien que l'histoire soit difficile, Olivier Adam l'aborde sous un angle différent et j'ai beaucoup aimé ! Je ne sais pas si je lirai d'autres livres de l'auteur mais ce roman m'a clairement réconcilié avec lui ! ;)

Je tiens, encore une fois, à remercier les Editions Robert Laffont pour m'avoir permis de découvrir ce livre !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 15 janvier 2019

"Le Magicien d'Oz" de Sébastien Perez et Benjamin Lacombe

Synopsis :
L'histoire du Magicien d'Oz est racontée ici par l'épouvantail donnant un ton naïf à cette quête où cheminent ensemble des personnages très disparates (Dorothy sans moyen de rentrer chez elle, l'épouvantail sans cerveau, l'homme de fer sans coeur, le lion sans courage et le chien Toto). Effrayés par le pouvoir d'Oz et des sorcières, obnubilés par le Palais d' Émeraude, ils s'apercevront qu'ils portent en eux ce qu'ils cherchaient ailleurs. Le style est alerte, les dialogues sont légers.
Points de vue et échelles, portraits attendrissants, motifs arts déco, omniprésence du vert émeraude donnée par un pantone vert irisé : les images de Benjamin Lacombe imprègnent le récit d'une atmosphère magnétique et troublante, loin du kitsch et du maniéré souvent associés à cette histoire. Une transposition et un renouvellement graphique audacieux.


Mon avis :
Je suis complètement fan du travail de Benjamin Lacombe, à tel point que je veux avoir tous ses livres dans ma bibliothèque. Celui-ci n'a pas fait exception, j'avais terriblement envie de le découvrir, même si je connaissais déjà l'histoire de base. Mes parents me l'ont offert pour Noël et je me suis jetée dessus le jour même. Dévoré en l'espace de quelques heures, j'ai, sans grande surprise, adoré !

Alors que Dorothy vient d'arriver au pays d'Oz avec son chien Toto et qu'elle cherche un moyen de rentrer chez elle dans le Kansas, elle rencontre sur son chemin un épouvantail sans cerveau, un homme de fer sans cœur et un lion sans courage. Ils décident tous les cinq de faire route ensemble pour rencontrer le mystérieux magicien d'Oz qui leur permettrait d'obtenir ce qu'ils souhaitent. Et si ce qu'ils cherchaient était déjà en leur possession...

Dès les premières pages, je me suis laissée embarquer par l'histoire. J'ai particulièrement aimé cette réécriture du Magicien d'Oz par Sébastien Perez. Sa plume est toujours aussi agréable à lire et addictive.C'est bien écrit, fluide et prenant. Les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire. Les illustrations de Benjamin Lacombe sont juste splendides et apportent un vrai plus à l'histoire.

Cette réécriture du Magicien d'Oz est vraiment réussie. Sébastien Perez a su garder l'ambiance et la trame de l’œuvre originale de L. F. Baun, tout en lui apportant de la modernité dans l'écriture. Le fait que l'histoire soit racontée par l'épouvantail entraine vraiment le lecteur au cœur de l'action, le lecteur n'est pas qu'un simple spectateur. Cela apporte aussi une vision nouvelle de cette histoire que tout le monde connait, une version que je préfère même à l'originale.

J'ai beaucoup aimé les personnages. Ils cherchent tous quelque chose qu'ils ont au fond d'eux mais qu'ils ne voyaient pas/plus.L'épouvantail sans cerveau est bien plus intelligent et réfléchit que bon nombre de gens qui en ont un, l'homme de fer est plus sensible et a meilleur fond que ceux qui ont un cœur et le lion sans courage en possède nettement plus que ce qu'il croit. Dorothy est une fillette courageuse et ouverte d'esprit. Ses amis sont un épouvantail sans cerveau, un homme de fer sans cœur et un lion sans courage. Elle voit toujours le meilleur en eux et ne prête pas attention à leurs différences. Beaucoup de gens devraient prendre exemple sur elle, le monde tournerait bien plus rond... ^^

La fin est mignonne comme tout. Le message que véhicule cette histoire est magnifique et nous rappelle que l'important est en nous, il suffit de croire en nous-même. Voila un message dont j'aimerai me souvenir, histoire de croire un peu plus en moi.

J'ai vraiment adoré ce livre. En plus d'être magnifique, son histoire porte un beau message. Pas de doute, je le relirai avec grand plaisir !
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 10 janvier 2019

"Nos éclats de miroir" de Florence Hinckel

Synopsis :
Je m'appelle Cléo, et j'aurai bientôt 15 ans, 1 mois et 20 jours. Cette date est importante pour moi, car c'est à cet âge-là que tu es morte, ma chère Anne Franck. Tu es mon écrivaine préférée ! Alors j'ai décidé de m'adresser à toi dans ce nouveau carnet. Je vais te raconter ce qui m'interroge, me fait rire ou bouleverser. Toutes ces choses que je n’oserais jamais dire à voix haute : le voile devant les yeux de ma mère ; ma meilleure et parfois cruelle amie Bérénice ; ma grande sœur, si forte et déterminée ; Dimitri, mon amour d’enfance perdu de vue ; la complexité du monde. Mais aussi mon reflet, si mouvant qu’il m’échappe… ou parfois se brise.
Je vais te parler de nos éclats de miroirs.
Les tiens, les miens, les leurs.

Mon avis :
Florence Hinckel fait partie de ces auteurs vers lesquels je ne serais pas forcément allée de mon plein gré mais dont j'ai pris plaisir à lire les romans. Quand j'ai reçu son nouveau roman en avant première, j'ai tout de suite eu envie d'en savoir plus, de savoir ce que cachait cette superbe couverture. A peine était il arrivé entre mes mains que je me suis jetée dessus. Lu très rapidement, j'ai passé un bon moment avec ce roman !

Depuis qu'elle a découvert l'histoire d'Anne Frank, Cléo s'identifie beaucoup à elle et lui parle dans son journal intime. Elle va tout lui raconter, jour après jour, jusqu'à ce qu'elle atteigne ses 15 ans, l'âge auquel Anne Frank a perdu la vie...

Dès les premières pages, j'ai de nouveau été embarquée par la plume de l'auteure. C'est toujours aussi bien écrit, fluide et prenant. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

J'ai beaucoup aimé cette histoire dont l'idée de départ m'a énormément plu. L'idée de faire correspondre une jeune fille de 14 ans avec Anne Frank à l'aide de son journal est particulièrement bien trouvée. Le parallèle entre leurs deux vies est intéressant. J'ai d'autant plus aimé du fait que l'auteure s'est inspirée de sa propre adolescence où elle écrivait à Anne Frank, elle nous en offre d'ailleurs un extrait à la fin de ce livre. A cet âge là, je n'aurais jamais eu l'idée de parler à mon journal intime comme s'il était de réel et aussi connue que la jeune juive, mais je dois admettre que j'aurais aimé l'avoir eu...
D'ailleurs, je tiens à souligner que Florence Hinckel sait très bien parler de l'adolescence. C'était déjà réussi dans sa saga Le grand saut, le défi est une nouvelle fois relevé avec Nos éclats de miroir.

Je suis complètement fan de Cléo. Je la trouve hyper mature pour son âge, j'aime sa façon de penser et de parler, contrairement à son "amie" Bérénice, que j'ai absolument détesté du début à la fin. Elle représente tout ce que je déteste chez les gens... Par contre, j'ai craqué pour Dimitri, il est trop chou !

J'ai adoré cette fin, elle est simple, mignonne et sans fioriture, elle est juste parfaite ! C'est le genre de fin qui te laisse un sourire niais plaqué sur le visage, et le pire, c'est qu'on en redemande... ^^

Cette petite histoire m'a beaucoup plu et me confirme une fois de plus le talent de Florence Hinckel. Je me replongerai avec grand plaisir dans son univers et ses mots !



Merci aux Editions Nathan et en particulier à Samia qui m'ont permis de découvrir ce roman !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 8 janvier 2019

"Le best-of d'Adam Sharp" de Graeme Simsion

Synopsis :
À l’aube de ses cinquante ans, Adam Sharp n’a pas la vie qu’il espérait. En couple avec Claire, il travaille dans l’informatique et anime les quiz musicaux de son pub.
Vingt ans plus tôt, en 1989, alors qu’il jouait du piano dans un bar branché de Melbourne, il a fait la connaissance d’Angelina avec laquelle il a vécu une relation passionnée. Et voilà qu’un mercredi, Angelina resurgit. D’emails en conversations Skype, ce qui commence comme un jeu va bouleverser l’existence d’Adam : osera-t-il vivre dangereusement ou laissera-t-il passer sa chance une seconde fois ?

Mon avis :
Je connaissais déjà la plume de Graeme Simsion que j'ai découverte avec son roman Le théorème du homard. J'avais beaucoup aimé et j'avais hâte de pouvoir me replonger dans ses mots. Quand j'ai entendu parler pour la première fois de ce roman, je n'ai pas tilté que je connaissais déjà son auteur, mais j'ai tout de suite eu envie d'en savoir plus. A peine était-il arrivé dans ma boite aux lettres que je me suis jetée dessus. Dévoré en l'espace de quelques heures, j'ai beaucoup aimé !

Adam Sharp approche des 50 ans et ce cap lui rappelle qu'il n'a pas vraiment la vie qu'il espérait : un boulot qui ne l'intéresse plus et un mariage en bout de course. Lorsque son amour de jeunesse le recontacte par email, tous ses souvenirs remontent à la surface et bouleverse son quotidien. Adam laissera t-il s'échapper une deuxième fois l'amour de sa vie ?

Dès les premières pages, j'ai été embarquée par l'histoire. La plume de l'auteur est toujours aussi agréable à lire. C'est bien écrit, fluide et prenant. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

J'ai beaucoup aimé cette histoire. Je trouve l'idée de l'auteur de lier toute son histoire avec des chansons brillante. Certains passages de notre vie ressurgissent lorsque l'on réentend telle ou telle chanson, l'auteur joue sur notre propre histoire avec cette idée là.
J'adore la façon dont l'auteur aborde la crise de la cinquantaine. Je ne sais pas si tout le monde vit le passage à la cinquantaine pareil, mais la crise d'Adam est totalement rock'n'roll ! Je ne suis pas sûre que cette histoire soit vraiment réaliste mais elle a le mérite d'être originale !

Je suis complètement fan des personnages, en particulier d'Adam. Je me suis un peu reconnue en lui, dans le sens où il est plus spectateur qu'acteur de sa vie et qu'il le regrette. Angelina et Charlie me laissent un peu perplexe. J'ai du mal à comprendre le fonctionnement de leur relation mais cela ajoute du piment à l'histoire...

Pour le coup, j'ai vraiment été surprise par la fin, je ne m'attendais pas à ça. Cela dit, ce dénouement me plait nettement plus que tout ce que j'avais pu imaginer. Je tire mon chapeau à l'auteur pour cette fin magistrale !

Même si je savais que ce roman me plairait, je suis agréablement surprise par cette histoire que je ne pensais pas si profonde. Pas de soute, je me replongerai dans l'univers et le mots de Graeme Simsion avec plaisir et sans la moindre hésitation !
Merci aux Editions NiL  qui m'ont permis de découvrir ce roman !
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 3 janvier 2019

Le Grand Bilan de 2018 !


Comme promis, il est temps pour moi de vous faire un bilan de l'année qui vient de se terminer !
Tout d'abord, je tiens à remercier toutes les personnes qui me suivent jour après jour. Vous êtes à chaque fois plus nombreux. En commençant ce blog, je ne pensais pas que je serais autant suivi !


Merci à toutes mes Copinautes ! Je ne vous cite pas mais vous vous reconnaitrez sans aucun problème ! Merci à vous d'être toujours là, dans les bons comme les mauvais moments, je vous adore les filles !

En ce qui concerne mon bilan livresque, les chiffres parlent d'eux-même :
  • 125 livres lus en 2018, soit 10 de moins qu'en 2017
  • 53034 pages lus en 2018, soit 44 de plus qu'en 2017 (vive les intégrales ^^)
  • 108 nouveaux arrivants dans ma bibliothèque, dont 92 lus
Ce qui nous fait une moyenne de 9 livres lus par mois et 4420 pages mensuelles.

Parmi ces 125 livres, il y a eu des coups de ♥, des déceptions, des bonnes surprises, des moins bonnes, mais aussi des achats, des trocs, des cadeaux, des services presse mais surtout le plaisir de partager mes ressentis avec vous !

Franchement, je trouve que ce bilan est assez impressionnant, surtout sachant que cette année 2018 a été assez compliquée pour moi, que ce soit sur le plan personnel ou professionnel. Ayant eu beaucoup moins de temps et, il faut l'avouer, un peu moins envie de lire que les années précédentes, je suis plutôt contente de mon bilan livresque. Je ne pensais vraiment pas avoir lu autant finalement.

Encore une fois, c'est en partie grâce à vous, vos commentaires me donnent envie de continuer à vous faire partager mes impressions livresques !

Si vous voulez jeter un œil à mes différents bilans mensuels de l'année, je vous remets les liens juste ici :


Pas de bonne résolution pour 2019, je ne pense pas pouvoir les tenir donc, pourquoi se faire du mal ! ^^

Voila, je crois que cette fois, c'est bon !

A très vite pour de nouvelles aventures !
Bisous les Copinautes !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 1 janvier 2019

Bilan lecture du mois de Décembre 2018

Et voila, nous sommes déjà le premier du mois, il est maintenant temps de refaire le point sur mes lectures du mois passé !

Cliquez sur les couvertures pour lire mes avis
https://lacaverneauxlivresdelaety.blogspot.com/2018/12/edwenn-tome-2-letoile-des-trois.html
https://lacaverneauxlivresdelaety.blogspot.com/2019/01/le-magicien-doz-de-sebastien-perez-et.html


5 livres lus en Décembre, pour un total de 1145 pages !
Après près d'un mois passé sur le second tome d'Edwenn, j'ai quand même eu le temps (et l'envie) de lire autre chose.Je ne suis pas mécontente de ce dernier bilan de l'année, cela aurait pu être largement pire ! ^^


Côté acquisitions, des services presse et des cadeaux de Noël ce mois-ci... Je vous laisse découvrir tout ça !


La tête sous l'eau de Olivier Adam (Service Presse Collection R) LU
Dry de Neal et Jarrod Shusterman (Service Presse Collection R)
Sur le toit de l'enfer de Ilaria Tuti (Service Presse Robert Laffont)
Le magicien d'Oz de Sébastien Perez et Benjamin Lacombe (Cadeau Noël de mes parents) LU
Carmen de Prosper Mérimée et Benjamin Lacombe (Cadeau Noël de mes parents)
Dragons, tome 5 : La légende du Ragnarök de Simon Furman (Cadeau Noël de mes parents) LU
Dragons, tome 6 : L'héritier du serpent de Dean Deblois (Cadeau Noël de mes parents) LU
Les cités des anciens, intégrale 1 de Robin Hobb (Cadeau Noël de mes parents)
Les étoiles de Noss Head, tome 5 : Origine, deuxième partie de Sophie Jomain (Cadeau Noël de ma frangine)
Inaccessibles, tome 3 : Démesure de Katharine McGee (Service Presse Michel Lafon) EN COURS DE LECTURE


10 nouveaux livres ont rejoint ma Bibliothèque ce mois-ci. Ma PAL papier est donc de 84 livres ! Espérons que j'arrive à la réduire encore plus dans les mois qui viennent...

Voila, c'est tout pour cette fois-ci !

Je vous retrouve très vite pour de nouveaux avis livresques et le grand bilan de 2018...
Bisous les Copinautes !
 
Rendez-vous sur Hellocoton !