lundi 29 janvier 2018

"Le journal d'une âme rêveuse" de Camille Pujol

Synopsis :
Alors que l'été touche à sa fin, Adélaïde et Noah passent ensemble leur dernière journée de vacances. Quand ils se séparent, celle-ci tend une lettre à son ami, en lui demandant de ne l'ouvrir qu'après minuit. Quand il la lit enfin, à l'heure convenue, Noah apprend le cœur serré qu'Adélaïde s'en va et qu'elle ne souhaite pas le revoir. Tout ce qui lui reste d'elle désormais, c'est cette clé de boîte postale qui accompagne sa lettre.
Dans cetet boîte, Noah trouve une enveloppe contenant le journal d'Adélaïde. Celle-ci y décrit ses rêves, ses espoirs, mais aussi le drame secret que cache ce départ précipité. Mais Noah n'a pas dit son dernier mot, et si Adélaïde pense que tout est perdu, le garçon est déterminé à lui montrer qu'ensemble ils peuvent réaliser un nouveau rêve. Même s'il s'agit peut-être du dernier.

Mon avis :
Bien que je n'ai pas été vraiment convaincue par le premier roman de Camille Pujol, j'y avais trouvé de vrais qualités d'écriture qui demandaient à maturer. Quand j'ai entendu parler de son second roman, j'étais partagée entre l'envie de découvrir cette histoire qui m'intriguait et la peur d'être déçue comme avec Blue. J'ai quand même fini par céder à la tentation, ma curiosité a été plus forte que ma raison. Je ne lui ai pas laissé le temps de passer par la case PAL, je l'ai dévoré d'une seule traite en quelques heures. Je ne regrette pas cette seconde plongée dans l'univers de cette jeune auteure, j'ai beaucoup aimé !

La veille de leur rentrée à SciencesPo, Adélaïde confit une lettre à Noah, son meilleur ami depuis toujours, et lui demande de ne l'ouvrir qu'après minuit. Dans cette lettre, elle lui annonce qu'elle part et lui demande de ne pas chercher à la retrouver. Elle lui confie aussi une mystérieuse clé qui le conduira à son journal, qui lui dévoilera la vérité sur son départ...

Dès les premières pages, j'ai été embarqué par l'histoire. La plume de l'auteure est toujours aussi agréable à lire et addictive. C'est bien écrit, fluide et prenant. Il est impossible de lâcher ce livre avant d'en avoir tourné la dernière page, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire, même si on le devine assez facilement.

J'ai beaucoup aimé ce second roman de Camille Pujol. L'histoire est nettement plus travaillée et réaliste. J'avais reproché à l'auteure de ne pas avoir assez exploitée la ville de Toulouse dans son premier roman, dans celui-ci, j'avais l'impression d'y être. J'ai pris le métro avec les personnages, on a partagé un café au Capitole... C'est quand même plus plaisant de reconnaitre les différents lieux de la ville où se déroule l'histoire, surtout quand c'est une ville que l'on adoré et qu'on a arpenté plusieurs fois en long, en large et en travers.
Contrairement au premier roman, on croit sans problème à l'histoire de celui-ci. C'est réaliste et touchant, une vraie réussite.

Je suis fan des personnages, en particulier d'Adélaïde. Je la trouve extrêmement courageuse de faire ce qu'elle a fait. Dans sa situation, je ne pense pas que j'aurai été aussi digne qu'elle... J'aime particulièrement Noah, c'est un garçon comme on aimerait en rencontrer plus souvent. Je ne suis pas sûre que beaucoup de mecs auraient été capables de faire ce qu'il a fait pour Adélaïde...

Pour ma part, la fin ne m'a pas plus surprise que ça. J'avais deviné depuis longtemps la raison du départ d'Adélaïde et le dénouement final. Cela dit, on espère tellement se tromper que les pages défilent toutes seules. Ce n'est pas la fin que l'on souhaitait, mais je la trouve d'autant plus magnifique !
Par contre, je reste un peu sur ma faim, j'aurai aimé en savoir plus sur l'après et savoir ce qu'il en est pour Elias...

Je suis contente d'avoir donné une seconde chance à cette jeune auteure parce que ce nouveau roman en vaut vraiment la peine. Il ne manquait qu'un peu de maturité à sa plume. Avec ce second roman, Camille Pujol rentre dans la cour des grands et je ne doute pas qu'on a pas fini d'entendre parler d'elle !



Merci aux Editions Michel Lafon et en particulier à Camille qui m'ont permis de découvrir ce roman !
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire