mardi 9 avril 2019

"Les cités des anciens, intégrale 1" de Robin Hobb

Synopsis :
Dans le Désert des Pluies, les serpents géants se sont enfermés dans leurs cocons, sous la supervision de la dragonne Tintaglia, pour en émerger, transformés à leur tour en dragons, et assurer la pérennité de leur race. Mais, trop vieux, trop affaiblis, ils ne donnent que des créatures difformes, inachevées, incapables de survivre seules sans l'aide des humains, qu'ils mettent tant à contribution pour les nourrir que les Marchands du Désert des Pluies décident de s'en débarrasser... Autour d'eux gravitent Thymara, jeune fille aux mains et aux pieds griffus et palmés, que ses parents n'auraient jamais dû laisser vivre ; Alise, prise entre un époux, riche Marchand qui la délaisse et la méprise, et sa passion des dragons ; et Leftrin, capitaine de vivenef à l'honnêteté élastique qui tombe sur une bille de bois-sorcier et choisit de la vendre au plus offrant malgré l'interdiction formelle qui pèse sur ce genre de commerce.

Mon avis :
J'ai découvert la plume de Robin Hobb avec sa saga L'assassin royal il y a maintenant plus de dix ans et j'en suis tombée sous le charme. Je n'avais pas eu l'occasion de découvrir d'autres de ses romans/sagas mais j'en avais terriblement envie. Quand cette saga est sortie en intégrale , j'ai découvert qu'elle parlait de dragons et si vous me suivez depuis un moment, vous devez savoir à quel point je les aime. Je ne pouvais vraiment pas passer à côté, d'autant plus qu'elle me permettait de me replonger dans l'univers et les mots de l'auteure. L'ayant eu pour Noël, je m'y suis mise dès que j'ai pu et je ne regrette pas, j'ai adoré !

Dans un monde où les dragons ont quasiment disparus, l'arrivée des serpents géants est un évènement exceptionnel. Ils doivent s'enfermer dans des cocons pour devenir les dragons qu'ils devaient être. Malheureusement, il ne sort de ses cocons que des créatures difformes incapables de survivre sans aide humaine. Rapidement, les Marchands du Désert des Pluies décident de les envoyer ailleurs. C'est ainsi que commence un long périple pour les dragons et leur escorte humaine à la recherche de la Cité des Anciens Kelsingra...

J'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire. Il m'a fallu du temps pour me remettre l'univers de Robin Hobb en tête, mais une fois que cela a été fait, j'ai pu profiter pleinement de ma lecture. La plume de l'auteure est toujours aussi agréable à lire et addictive à souhait. C'est bien écrit, fluide, prenant et pleins de rebondissements. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

Quel plaisir de retrouver la plume et l'univers de Robin Hobb ! Je ne m'étais pas rendue compte d'à quel point ça m'avait manqué... Elle est toujours aussi forte pour nous embarquer dans son univers fantastique, elle peut tout écrire !
Ce que j'ai adoré avec cette première moitié de saga, c'est qu'elle nous montre des dragons loin d'être les splendides créatures que l'on s'attend à voir. Ici, les dragons ne sont que l'ombre des mythiques créatures fantastiques qu'ils sont censés être. On suit toute leur évolution, lente et douloureuse, et ainsi les voir devenir des dragons dignes de ce nom. J'ai été surprise par leur caractère, ils sont assez antipathiques, mais bon ma référence en matière de dragon est Krokmou alors forcément...


J'ai adoré la galerie de personnages que nous offre l'auteure. Outre les dragons, on découvre les habitants du Désert des Pluies, marqués par les stigmates de la région, qui accompagnent les dragons dans leur périple. Parmi eux, on trouve Thymara. Née avec des griffes, elle aurait du être abandonnée à la naissance mais son père n'a pas pu s'y résoudre. Ce petit bout de femme est impressionnant, j'admire sa force et son courage. Alise m'a également beaucoup plu. Cette petite bourgeoise coincée dans un mariage de convenance ne rêve que de partir à l'aventure pour étudier les dragons, ces êtres qui la fascine depuis des années. Elle prend enfin son destin en main et ça fait plaisir à voir. Et enfin Leftrin, le capitaine d'une vivenef prêt à tout pour s'enrichir mais qui au final révèle son grand cœur...

La fin nous laisse clairement sur notre faim. J'ai vraiment hâte de pouvoir lire la suite et fin de cette saga. L'auteure ne peut pas nous laisser sur cette fin là, c'est complètement sadique !

Je n'en doutais pas, mais j'ai vraiment adoré cette première moitié de la saga Les cités des Anciens. Il me tarde de pouvoir m'y replonger et de découvrir la fin du périple de nos dragons et leurs gardiens !
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire