vendredi 13 septembre 2013

"Une veuve de papier" de John Irving

Synopsis :
Été 1958. Ruth, âgée de quatre ans, est fille unique depuis la disparition de ses frères. Elle ne se doute pas que dans les bras de sa mère, Marion, l'assistant de son père, le jeune Eddie, vient de découvrir l'amour. Mais l'été finit au premier vol d'oies sauvages, et Marion s'en va, abandonnant le mari qu'elle n'aime plus, le jeune amant qu'elle n'ose pas aimer, et la fillette à laquelle elle craint trop de s'attacher.

Automne 1990. Ruth est devenue une romancière célèbre et une célibataire anxieuse qui appréhende le mariage et la maternité. Lors d'une tournée de promotion à Amsterdam, elle est confrontée à une aventure tout droit sortie de ses terreurs enfantines...

Mon avis :
Ce livre est un de mes préférés, j'ai du le lire au moins une dizaine de fois et je ne m'en lasse pas. L'autre jour, après avoir vu un reportage sur John Irving, j'ai eu envie de me replonger dans ce merveilleux roman. Et comme je ne vous en avais pas encore parlé, c'était l'occasion !

J'aime tellement ce roman que je ne sais pas si je vais réussir à retranscrire tout ce que je ressens en le lisant... C'est toujours compliqué de parler d'un livre que l'on adore et dont on ne se lasse pas, on a tellement envie de vous donner envie de le lire que cela devient difficile de rester objectif...

Dans ce livre, nous suivons l'histoire de Ruth, petite fille de 4 ans qui vit dans l'ombre de ses grands frères décédés brutalement bien avant sa naissance. Son père se noie dans l'alcool et sa mère, dévastée par la mort de ses fils, ne voulait pas de Ruth, elle a peur de s'autoriser à l'aimer et de la perdre. Cet été là, Eddie, un jeune homme de 16 ans est engagé par Ted pour lui servir d'assistant. En vérité, Ted avait d'autres projets pour lui... Marion, qui voit en Eddie ses fils adorés, lui apprend l'amour, bien qu'elle ait déjà décidé d'abandonner cette vie qu'elle ne supporte plus. A la fin de l'été, Marion s'en va, emportant avec elle toutes les traces de l'existence de ses fils, et abandonnant sa fille, son jeune amant et son mari qu'elle n'aime plus.

Trente ans plus tard, nous retrouvons Ruth. Cette jeune femme, devenue une romancière célèbre, ne fait pas confiance aux hommes. Il faut dire que son père, qu'elle adorait étant plus jeune, l'a déçu. Et comme elle n'a plus de nouvelle de sa mère depuis ce fameux été 1958, elle ne peut pas lui demander conseil. On l'a suit donc dans ses doutes et ses peurs, mais c'est lorsqu'elle assistera à un évènement des plus troublants à Amsterdam que sa vie va basculer, pour le meilleur ou pour le pire...

La galerie de personnages de ce roman est extraordinaire, il y a de tout. Un père alcoolique et volage, une mère ravagée par le chagrin, une fille vivant dans l'ombre de fantômes, un jeune homme qui se découvre, des garçons charismatiques, etc... Ce que j'aime le plus, c'est que ces personnages forment une grande famille d'écrivains. Ted, Marion, Ruth et Eddie sont tous écrivains, même si certains ont beaucoup plus de talent et de succès que d'autres. C'est rare d'avoir un livre qui raconte la vie et le quotidien de plusieurs écrivains. John Irving a pu pleinement parler de son expérience dans ce roman, ce qui rend le livre encore plus réaliste !

L'histoire est magnifique, bien qu'extrêmement triste dans le fond. Par contre, il y a beaucoup de passages qui font sourire, notamment la scène d'ouverture du livre. Cette scène est très drôle et met dans l'ambiance pour le reste du roman !

La fin est juste parfaite ! On ne pouvait pas espérer mieux, elle conclut parfaitement ce beau roman !

Ce roman représente vraiment le roman parfait pour moi !
Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. C'est gagné, un nouveau livre dans ma PAL tu m'as donné envie... Je ne connais l'auteur que de nom mais jamais lu. Il faudra que j'y remédie! Merci pour ta critique qui donne envie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en suis plus que ravie !!!! =)

      Bonne lecture !

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...