mercredi 18 octobre 2017

"Chiens perdus & coeurs solitaires" de Lucy Dillon

Synopsis :
En l'espace de quelques jours, Rachel Fielding, une Londonienne de 39 ans, découvre ses premiers cheveux blancs, perd son travail et se fait plaquer par son petit-ami !
D'autres auraient sombré, Rachel n'en a pas le temps. Elle apprend dans la foulée que sa tante, en disparaissant, lui a fait un legs inattendu : la voilà propriétaire d'un reguge canin.
Plutôt de le vendre, Rachel décide de s'installer à la campagne et de s'occuper des chiens perdus qu'avait recueillis sa tante.
En cherchant des familles d'adoption pour Bertie le basset, Lulu le caniche ou Toffee le labrador, elle viendra -presque à son insu- en aide aux cœurs solitaires du voisinage...dont le sien !

Mon avis :
Je n'avais jamais entendu parler de ce roman avant de tomber dessus par hasard à la grande braderie Emmaüs de fin septembre. J'ai tout de suite été attirée par sa couverture et son résumé a fini de me convaincre qu'il fallait absolument que je le lise. J'ai quand même hésité à le prendre mais je me suis très vite laissée convaincre. Il n'a pas eu le temps de trainer dans ma PAL tellement j'étais curieuse d'en savoir plus. Lu très rapidement, j'ai beaucoup aimé !

La vie parfaite de Rachel vient de voler en éclats, en l'espace d'une semaine, elle a perdu son boulot, son copain et son logement... Alors qu'elle est au plus bas, elle apprend que sa tante, décédée peu de temps auparavant, lui a légué sa grande maison à la campagne et son refuge pour chiens abandonnés. Ne sachant pas trop pourquoi étant donné qu'elle est une fille de la ville et absolument pas une femme à chien, elle décide de s'occuper de ce refuge qui tenait tant à cœur à sa tante. Et si en sauvant ces chiens, elle se sauvait elle-même ?

J'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire, les premiers chapitres étaient assez brouillons et difficiles à suivre. Pourtant, une fois que l'histoire est bien mise en place, ce roman se lit vraiment tout seul. La plume de l'auteure est agréable à lire, c'est bien écrit, fluide et prenant. Les pages se tournent toutes seules tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

Même si ce roman m'a beaucoup plu, l'intrigue est loin d'être des plus originales. Cette histoire ressemble à beaucoup d'autres que j'ai pu lire dans le même genre : une femme a une vie de "rêve", mais très vite elle perd tout ; alors qu'elle est au bout de sa vie, un évènement inattendu se produit, qui l'aide peu à peu à reprendre sa vie en main ; elle rencontre un homme qu'elle va détester, puis aimer, ils finissent par se séparer à la suite d'une grosse dispute, mais au final, tout est bien qui finit bien... Je n'ai rien contre ce genre d'histoire (au contraire ^^) mais par moment, j'ai comme l'impression de lire toujours la même chose, surtout que ce genre d'histoire arrive rarement dans la vraie vie... Mais bon, ça fait du bien le temps d'une lecture de voir que les "miracles" et les happy end existent ! ^^

J'ai beaucoup aimé les personnages secondaires, ainsi que les pensionnaires du refuge. Par contre, j'ai beaucoup de mal avec Rachel, Oliver et George (dans une moindre mesure). Rachel m'a agacé tout au long de l'histoire, j'avais envie de la secouer... Oliver est le genre de mec dont j'ai horreur, rien de ce qu'il aurait pu dire ou faire aurait pu changer ma perception de son personnage... J'ai eu du mal à cerner George, et je ne suis toujours pas sûre d'avoir réussi, mais finalement, je l'aime bien.

Comme le reste du roman, cette fin est cousue de fil blanc, on la voit venir à des kilomètres. Cela dit, on est content de ce happy end, on aurait été déçu si le dénouement avait été différent...

J'ai bien aimé ce roman, même si c'est du déjà lu. Je ne pense pas en garder un souvenir impérissable, mais j'ai passé un bon moment entre ses pages, c'est déjà pas si mal !
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire