vendredi 2 février 2018

"1144 livres" de Jean Berthier

Synopsis :
Le narrateur, bibliothécaire de formation, né sous X, ignore tout de sa mère biologique. On peut donc aisément deviner sa surprise lorsqu’il reçoit d’elle un héritage. Et quel héritage ! Des cartons remplis de livres. 1144 précisément : toute une bibliothèque.
Après un premier refus puis une longue hésitation, le narrateur se décide à aller réceptionner ces cartons entreposés dans une chambre d’hôtel, à les ouvrir, à en feuilleter et inspecter les ouvrages, dans l’espoir, peut-être, de trouver un indice sur l’identité maternelle. Peu à peu, il se laisse happer par cette marée de pages, se rappelle les livres qui l’ont ému, intrigué, transporté, soutenu depuis son plus jeune âge, depuis qu’il s’est mis à lire, initié par sa mère adoptive et une voisine qui avait perdu son enfant. Peu à peu, il réalise qu’il n’y a peut-être pas d’héritage plus fort et plus intime que celui-ci.
Un merveilleux éloge de la littérature et de la place qu’elle occupe dans nos vies.

Mon avis :
Lorsque j'ai entendu parler pour la première fois de ce roman, je ne pouvais qu'être tentée par un livre qui parle de livres. Sans aucune hésitation, j'ai sauté sur l'occasion de pouvoir le lire. J'étais curieuse d'en savoir plus, à tel point qu'il n'a pas eu le temps de passer par la case PAL, je me suis jetée dessus sans attendre. Malheureusement, je n'ai pas été convaincue par cette lecture, je ne m'attendais vraiment pas à ça...

Un bibliothécaire, né sous X, reçoit un jour une lettre d'un notaire qui lui apprend que sa mère biologique est décédée et qu'elle lui lègue 1144 livres en héritage. Lui qui ignore tout de la femme qui l'a mis au monde ne sait pas quoi penser de ce geste. Alors qu'il n'en a jamais ressenti le besoin auparavant, il va se lancer dans une quête identitaire et tenter de découvrir quel genre de femme se cache derrière ce drôle d'héritage...

J'ai eu énormément de mal à entrer dans l'histoire. Le fait de ne pas savoir qui parle m'a dérangé. Est ce que l'auteur parle de lui-même ? C'est une question qui reste malheureusement sans réponse. Personnellement, ça me travaillait tellement que pour le coup, l'histoire ne m'intéressait plus vraiment. Heureusement que ce livre est bien écrit et qu'il se lit vite, sinon je crois bien que je l'aurai abandonné en cours de route...

J'ai l'impression d'avoir été dupée parc ce roman. Je m'attendais à lire une éloge de la lecture et des livres, mais au final, ce n'est qu'une quête d'identité. Les 1144 livres ne sont qu'un prétexte et n'ont pas une grande place dans l'histoire. Je trouve cela dommage que cette idée n'ait pas été développé comme elle aurait du l'être; c'est un peu du gâchis à mon goût...

Que dire des personnages mis à part qu'on ne sait rien d'eux... Le narrateur m'a agacé par moment, je ne le comprends pas et le fait de ne pas savoir qui il est n'aide pas. Par contre, j'ai beaucoup aimé la mère biologique. Elle n'est là qu'en transparence par son héritage mais sa présence donne de la substance à cette histoire qui en manque cruellement à mon avis...

La fin m'a laissé sur ma faim, je me suis juste dit "tout ça pour ça". Je suis vraiment déçue de cette lecture qui s'annonçait pourtant des plus prometteuses...

J'attendais sans doute trop de cette lecture, mais elle n'a pas du tout été à la hauteur de mes espérances. Je suis allée au bout parce que c'est un très court roman et non par réel intérêt, dommage...

Je tiens, encore une fois, à remercier les Editions Robert Laffont pour m'avoir permis de découvrir ce livre !
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Oh ! C'est vraiment dommage que ce soit une déception. Le synopsis avait l'air tentant ! :o

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui le synopsis est très tentant, mais surtout très trompeur, dommage !

      Supprimer