vendredi 8 février 2019

"Dry" de Neal et Jarrod Shusterman

Synopsis :
Avez-vous déjà eu vraiment soif ?
La sécheresse s'éternise en Californie et le quotidien de chacun s'est transformé en une longue liste d'interdictions : ne pas arroser la pelouse, ne pas remplir sa piscine, limiter les douches...
Jusqu'à ce que les robinets se tarissent pour de bon. La paisible banlieue où vivent Alyssa et sa famille vire alors à la zone de guerre.
Soif et désespoir font se dresser les voisins les uns contre les autres. Le jour où ses parents ne donnent plus signe de vie et où son existence et celle de son petit frère sont menacées, Alyssa va devoir faire de terribles choix pour survivre au moins un jour de plus.

Mon avis :
Depuis que j'ai découvert la plume de Neal Shusterman avec sa saga La faucheuse, je suis une inconditionnelle et j'ai hâte de pouvoir me replonger dans sa mots. Lorsque j'ai appris la sortie de ce roman qu'il a écrit à quatre mains avec son fils, j'ai eu envie d'en savoir plus, sans même avoir lu la quatrième de couverture. Il me faisait terriblement envie mais faute de temps, je n'ai pas pu le sortir de ma PAL aussi vite que je l'aurai voulu. Pourtant, dès que j'ai pu, je me suis jetée dessus et je ne regrette pas, j'ai beaucoup aimé !

Depuis des mois, la sécheresse fait rage en Californie et les habitants sont limités dans leur usage de l'eau à des fins non essentielles. Mais un jour, l'eau disparait même des robinets, l'eau que l'on prenait pour acquise cesse de couler rendant les gens incontrôlables. La banlieue d'ordinaire tranquille où vit Alyssa et sa famille se transforme en zone de guerre. Alyssa, livrée à elle-même avec son jeune frère depuis que ses parents, partis chercher de l'eau, ne donnent plus signe de vie, doit alors faire de terribles choix pour tenter de survivre...

Dès les premières pages, j'ai été embarquée par l'histoire. Ce roman écrit à quatre mains est agréable à lire et addictif à souhait. C'est bien écrit, fluide, prenant et pleins de rebondissements. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

J'ai vraiment beaucoup aimé cette histoire, même si elle fait clairement flipper. Elle aborde un avenir pas si irréaliste, voir même très plausible si on continue à détruire la Terre comme on le fait actuellement en restant sur la même lancée... L'humanité causera sa propre perte et les hommes finiront par s'entre tuer pour quelques gouttes d'eau. Ce récit est terriblement réaliste, c'est d'ailleurs ce qui est le plus flippant et je peux vous assurer que je n'ai jamais autant bu pendant la lecture d'un roman avant de lire celui-ci. On est tellement dans l'histoire qu'on en vient à avoir la bouche sèche et l'envie irrépressible de se remplir d'eau...

J'ai vraiment adoré la galerie de personnages que nous offre l'auteur et son fils. Ma préférée est Alyssa. Elle a du faire des choix terribles pour permettre à son frère et elle-même de rester en vie, elle en est même arrivée au point de non retour, à des extrémités qua l'on ne peut imaginer qu'après avoir perdu tout espoir. Elle a essayé de faire ce qui lui semblait le plus juste, jusqu'au moment où son instinct de survie a pris le dessus. Je n'ose imaginer comment j'aurai réagi dans une telle situation mais je doute que j'aurai été aussi combative qu'elle...

La fin donne de l'espoir et porte un beau message, je ne pouvais pas espérer mieux. Ce roman fait réfléchir sur la façon dont nous sommes en train de vider la Terre de ses moindres ressources, sans nous poser de question sur l'après. Ce roman devrait être lu par le plus grand nombre et notamment par les politiques, il est grand temps de faire quelque chose pour sauver notre belle planète de notre bêtise et notre cupidité !

Ce roman est une vraie claque et je ne peux que vous le recommander. Par contre, prévoyez de quoi boire pendant votre lecture, conseil d'amie ! ;)

Je tiens, encore une fois, à remercier les Editions Robert Laffont pour m'avoir permis de découvrir ce livre !
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire