mercredi 24 mai 2017

"Au pays des kangourous" de Gilles Paris

Synopsis :
« Ce matin, j'ai trouvé papa dans le lave-vaisselle. En entrant dans la cuisine, j'ai vu le panier en plastique sur le sol, avec le reste de la vaisselle d'hier soir. J'ai ouvert le lave-vaisselle, papa était dedans. Il m'a regardé comme le chien de la voisine du dessous quand il fait pipi dans les escaliers. Il était tout coincé de partout. Et je ne sais pas comment il a pu rentrer dedans : il est grand, mon papa. »

Simon, neuf ans, vit avec son père Paul et sa mère Carole dans un vaste appartement parisien au Trocadéro. Mais le couple n'en est plus un depuis longtemps. Paul est écrivain, il écrit pour les autres. Carole, femme d'affaires accomplie, passe sa vie en Australie, loin d'un mari qu'elle n'admire plus et d'un enfant qu'elle ne sait pas aimer. Le jour où Paul est interné pour dépression, l'enfant sans mère est recueilli par Lola, grand-mère fantasque, adepte des séances de spiritisme avec ses amies « les sorcières », et prête à tout pour le protéger.

Dans les couloirs trop blancs des hôpitaux, il rencontre aussi l'évanescente Lily, enfant autiste aux yeux violets qui semble bien résolue à lui offrir son aide. Porté par l'amour de Lily, perdu dans un univers dont le sens lui résiste, Simon va tâcher, au travers des songes qu'il s'invente en fermant les yeux, de mettre des mots sur la maladie de son père, jusqu'à toucher du doigt une vérité indicible.

Mon avis :
Même si j'avais entendu beaucoup de bien de la plume de Gilles Paris, je ne me serais jamais arrêtée sur ce roman s'il ne m'avait pas été offert pour l'achat de deux autres livres de poche de la même édition. C'est d'ailleurs pourquoi il est resté aussi longtemps dans ma PAL (quasiment un an et demi). Alors que je devais faire une pause dans ma lecture en cours pour une Lecture Commune, je voulais un roman court, histoire de ne pas y passer trop de temps et reprendre mon autre lecture rapidement. Mon choix s'est donc porté sur ce roman. Il change complètement de ce que j'ai l'habitude de lire, mais j'ai beaucoup aimé !

Simon a 9 ans, sa mère est plus souvent en Australie pour son travail qu'à Paris et son père est écrivain pour vedettes. Un jour, Simon découvre son père dans le lave-vaisselle. A la suite de cet évènement, son père est hospitalisé et lui part vivre chez sa grand mère en attendant que sa mère rentre du pays des kangourous. Personne ne veut lui dire de quoi souffre son papa, c'est alors qu'il rencontre Lily, une enfant de son âge qui est dans le même hôpital que son père...

J'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire. J'ai été surprise que l'histoire soit racontée par Simon avec sa voix d'enfant. Une fois habituée à ce style narratif, j'ai pleinement pu profiter de ma lecture. La plume de l'auteur est agréable à lire, c'est bien écrit, fluide et prenant. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules, tellement on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire.

L'histoire m'a beaucoup plu et c'est en grande partie parce qu'elle est racontée de façon naïve par un enfant. Le sujet abordé est loin d'être évident. La dépression est un mal qui touche de plus en plus de monde, c'est une maladie que l'on connait mal... Ce livre aide vraiment à comprendre ce qui se passe dans la tête du malade et comment les proches vivent cette dépression.

Les personnages m'ont énormément plu. J'ai adoré Simon, sa vision naïve des choses me plait beaucoup. Lola, la grand mère déjantée est juste géniale, c'est la grand mère que tout le monde rêverait d'avoir. Mon personnage préféré reste Lily, bien qu'on ne la voit que trop peu dans l'histoire. Sans elle, cette histoire perdrait vraiment de son charme et de sa magie.

La fin m'a bluffé, je ne m'attendais pas à un tel retournement de situation. Je ne l'ai absolument pas vu venir. Pour le coup, je tire vraiment mon chapeau à l'auteur, qui a su m'embarquer dans son histoire avec une facilité déconcertante et nous avoir mené en bateau d'un bout à l'autre.

Ce roman est vraiment une belle surprise. Je n'en attendais rien et j'en ressors conquise. Je comprends mieux pourquoi Gilles Paris fait tellement parler de lui sur la blogosphère, mais une chose est sûre, c'est plus que mérité !
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...