lundi 4 juillet 2016

"Madame Edouard" de Nadine Monfils

Synopsis :
Drôle de flic que le commissaire Léon ! Belge, il vit à Montmartre avec maman, a son QG au bistrot du coin, et depuis qu'il a arrêté de fumer il tricote des paletots ringards pour son chien Babelutte... Mais il mène ses enquêtes tambour battant, entouré de personnages hauts en couleur. Au menu, des aventures loufoques et grinçantes, pimentées d'humour noir. Pas étonnant que Frédéric Dard ait parrainé la série lors de sa première partition... Dans Madame Edouard, Irma, le "travelo ménagère", revoit enfin sa fille. Bonheur de courre durée puisque, passé la surprise d'apprendre que son père est devenu travesti, la gamine disparaît, au moment même où l'on retrouve des cadavres de jeunes filles derrière des tombes de peintres célèbres... Le commissaire Léon va enquêter, flanqué de son adjoint, une catastrophe ambulante ! Quant à sa secrétaire, elle est trop occupée à se choisir de nouveaux seins... Pas aidé, le gaillard !

Mon avis :
Cela fait longtemps que j'entends parler des livres de Nadine Monfils mais bizarrement, je n'avais encore jamais voulu me lancer dans un de ses romans. J'ai eu la possibilité d'enfin découvrir sa plume il y a quelques jours, du coup, j'ai franchi le pas. Même si le roman est sympa, je ne pense pas réitérer l'expérience, j'ai un peu de mal avec le style de l'auteure...

Après le décès de sa mère, Marie décide de reprendre contact avec son père qui est parti alors qu'elle était encore toute petite. Elle monte donc à Paris pour le rencontrer mais il est loin de ressembler à l'image qu'elle avait gardé de lui : il se fait maintenant appelé Irma et travaille comme "travelo de ménage". Les retrouvailles sont de courte durée, puisque Marie disparait sans laisser de trace alors que des cadavres de jeunes femmes fleurissent au pied des tombes de peintres célèbres. Le commissaire Léon prend en charge de l'enquête...

J'ai eu beaucoup de mal avec ce roman. Ce n'est pas que je n'ai pas aimé l'histoire, mais je n'ai pas réussi à accrocher au style d'écriture de l'auteure. Je savais que sa plume était complètement barrée, et en général, j'aime ça, mais là, ça ne l'a pas fait. J'en suis la première déçue, j'avais tellement hâte de découvrir son univers loufoque...

Malgré tout, l'histoire est agréable à lire, et on se laisse prendre au jeu même si on n'accroche pas à l'écriture. Les pages se tournent relativement vite, on a envie de connaitre l'identité du meurtrier, on essaie de deviner son identité (sans y parvenir pour ma pat). L'enquête est intéressante à suivre.

La galerie de personnages est haute en couleur. Entre le flic vieux garçon qui vit chez sa mère et tricote en cachette de ses collègues, Irma le travelo femme de ménage qui se produisait chez Michou, la secrétaire de police obnubilée par son apparence qui fait tout pour se faire remarquer, le chien aux goûts de luxe, la mère du commissaire fan de jeux concours, etc, on n'a pas le temps de s'ennuyer. J'ai eu du mal à accrocher à tout ce petit monde. J'ai bien aimé la seule personne "normale" du groupe, à savoir Marie, la fille d'Irma.

J'ai beaucoup aimé la fin. Honnêtement, je n'avais pas deviné l'identité du meurtrier avant que l'auteure ne nous la dévoile, c'est assez rare pour être souligné.

Malgré une histoire sympathique qui se laisse lire plus que facilement, je n'ai pas accroché au style de l'auteure ni à ses personnages. Je suis contente d'avoir pu découvrir sa plume, même si pour moi, ce n'est pas une réussite. Comme quoi, les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas !


Je tiens encore une fois à remercier France Loisirs pour cette découverte !
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Oh il me tente bien ! Par contre, le style d'écriture loufoque comme tu dis c'est pas trop mon truc... Je lirai des extraits avant d'acheter :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi qui aime ça d'habitude, je n'ai pas aimé cette fois ci. Ce sera peut être l'inverse pour toi ;)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...