lundi 29 août 2016

"Le copain de la fille du tueur" de Vincent Villeminot

Synopsis :
Charles vient d'intégrer un internat pour "gosses de riches", perdu au cœur des montagnes suisses. Avec Touk-E, son coloc, ils font les quatre cents coups pour tuer le temps... Jusqu'à l'arrivée de Selma. Cette fille est mystérieuse, solaire, solitaire... et fille d'un célèbre trafiquant de drogue.

Mon avis :
Pour être honnête, lorsque j'ai reçu ce roman en avant première dans ma boite aux lettres, j'avais décidé de ne pas le lire. J'ai déjà lu quelques livres de Vincent Villeminot, mais je n'ai jamais accroché à sa plume, malgré tout le bien qu'on m'en a dit. Du coup, je ne voulais même pas tenter le coup, sachant très bien que je n'accrocherai pas. Et pourtant, si vous lisez cette chronique, c'est que j'ai fini par changer d'avis. Le résumé me semblait prometteur, j'ai donc fini par me laisser tenter. J'aurai du suivre mon instinct et passer mon tour sur cette lecture. Malgré une histoire sympa, je n'ai pas accroché...

Charles vient d'entrer à l'Institut Daillange, un internat pour enfants de familles aisées. Dès leur rencontre, lui et Touk-Ernest deviennent les meilleurs amis du monde et enchainent les 400 coups. Lorsque Selma fait son entrée à l'institut, elle s'immisce dans leur duo et les fascine. Il faut dire qu'elle est la fille d'un célèbre trafiquant de drogue et que celui-ci est loin d'être un enfant de choeur. Quand il veut quelque chose, il l'obtient et ce par n'importe quel moyen...

J'ai eu du mal à entrer dans l'histoire. La plume de l'auteur me pose vraiment problème, mais je ne saurais pas dire pourquoi. Comme avec ses autres livres, je n'accroche pas, bien que l'histoire soit prometteuse. Malgré cela, ça se lit vite, et heureusement pour moi, sinon, je pense que j'aurais laissé tomber...

L'histoire en elle-même est sympa, l'idée de base était bonne. Je suis d'autant plus déçue de ne pas accrocher à la plume de l'auteur, mais bon, les goûts et les couleurs... ^^

Les personnages sont sympa, mais malheureusement, je n'ai pas accroché plus que ça. Je n'ai éprouvé aucune empathie pour eux, leur histoire m'a laissé de glace.

J'ai bien aimé la fin, même si je ne m'attendais pas à ça. Je la trouve parfaitement crédible et elle conclut très bien cette histoire.

Bon vous l'aurez compris, entre la plume de Vincent Villeminot et moi, c'est loin d'être le grand amour et ce livre n'aura malheureusement pas fait exception. Malgré tout, je sais que ce livre rencontrera beaucoup de succès et qu'il contentera parfaitement les fans de l'auteur. Je n'en fais malheureusement pas partie, dommage...


Merci aux Editions Nathan et en particulier à Samia qui m'ont permis de découvrir ce roman !
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Bah... on peut pas tous les aimer! Pour ma part, je ne connais pas encore cet auteur, même si quelques romans de lui me tente. On verra si j'accrocherai ou non à sa plume en temps et lieux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout à fait ça, et avec moi, ça ne passe pas du tout...

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...