mercredi 13 avril 2016

"La maison des intentions particulières" de John Boyne

Synopsis :
Russie, 1915. Un acte de bravoure a fait passer en un instant le jeune Gueorgui de simple moujik à garde du corps du tsarévitch, le jeune Alexeï. Il quitte alors son petit village de Kachine et la rudesse du monde paysan pour les fastes du palais d’Hiver à Saint-Pétersbourg.
Désormais, son destin est lié à celui, tragique, des Romanov. C’est un nouveau monde qui s’ouvre à lui, côtoyant quotidiennement la famille du tsar et, surtout, la belle Anastasia.
Mais la révolution approche et va s’écrire dans le sang. Obligé de fuir, Gueorgui emportera avec lui bien plus que ses souvenirs de la Russie impériale…

Mon avis :
Si vous me suivez depuis un moment, vous savez à quel point j'aime les histoires autour de la famille Romanov. Quand j'ai appris la sortie de ce roman en poche, je savais que je me l'offrirai sans tarder, et qu'il n'aurait pas le temps de trainer dans ma PAL. Reçu le lendemain de sa sortie et attaqué moins d'une semaine après, je l'ai dévoré. Sans grande surprise, j'ai adoré !

En 1915, Gueorgui quitte son petit village natal pour rejoindre la garde du Tsar Nicolas II, après avoir sauvé la vie du cousin de ce dernier. Sa vie ne sera plus jamais la même. Sa mission lui est confiée par le Tsar en personne : veiller sur le tsarévitch. Il est donc amené à côtoyer les Romanov tous les jours, témoin discret de la chute de la famille impériale et soutien fidèle. Il remplit sa mission avec joe, non seulement par loyauté au Tsar et à sa famille, mais aussi parce qu'elle lui permet d'être avec celle qu'il aime en secret, la grande-duchesse Anastasia. La Révolution approche et Gueorgui est contraint de fuir la Russie, emportant avec lui le plus beau des souvenirs...

Dès les premières pages, j'ai été embarqué par l'histoire. Quel plaisir de se plonger au cœur de la Russie impériale, de faire la rencontre des Romanov. La plume de l'auteur est un régal. C'est fluide, bien écrit, prenant, addictif et plein de rebondissements. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les pages se tournent toutes seules même si on se doute du dénouement final dès le début. Il est impossible de lâcher ce roman avant d'en avoir tourné la dernière page.

J'ai vraiment adoré l'histoire. Elle m'a emporté dans sa magie, entre réalité et fiction. J'ai adoré suivre cette histoire romancée des Romanov. Certains faits sont véridiques, comme la maladie du tsarévitch, l'assassinat de Raspoutine, l'abdication de Nicolas II ou encore la fin tragique des Romanov dans la maison Ipatev, d'autres ne sont là que pour servir l'histoire, bien qu'il y ait une certaine part de vérité dans ces faits. L'histoire de cette famille me fascine depuis des années et c'est vraiment un plaisir de lire un roman si fidèle à la réalité, mais qui reste aussi de la fiction, c'est une vraie réussite !

Les personnages m'ont énormément plu. Que ce soit la famille impériale ou Gueorgui, on ne peut que s'attacher à eux. Leurs personnages sonnent vrais (et pour cause ^^), on y croit sans problème. Gueorgui force le respect, son courage et sa détermination impose le respect. On aimerait tous avoir un Gueorgui dans sa vie.

La fin ne m'a pas surprise plus que ça, je m'y attendais depuis le début. Cela dit, cela ne m'a pas empêché de savourer ce roman et d'en tournenr les pages avec frénésie pour savoir si mon intuition était bonne.

Ce roman est une petite qui ravira les fans de la Russie impériale comme les néophytes. L'auteur nous plonge dans cet univers avec une facilité déconcertante et nous le laissons faire pour notre plus grand plaisir ! Je me serai bien baladée dans la Russie impériale pendant quelques pages supplémentaires ! ^^
Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. Réponses
    1. Il est vraiment génial, et si tu aimes cette période de l'Histoire, tu vas te régaler !!! =)

      Supprimer
  2. Bonjour,
    Je viens de finir ce roman et je m'interroge sur les sources de l'auteur. Le destin d'Anastasia Romanov qui y est relaté n'est-il que pure fiction ou certains éléments post-assassinat relèvent-t'ils de sources avérées ? Gueorgui Yachmenev n'est-il qu'un personnage de fiction ?
    En vous remerciant d'avance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Certains faits sont avérés, mais tout ce qui est post-assassinat est de la fiction et malheureusement, Gueorgui n'est que le fruit de l'imagination de l'auteur ;)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...