mercredi 12 avril 2017

"Alice, de l'autre côté du miroir" de Lewis Carroll et Benjamin Lacombe

Synopsis :
Après une très belle édition illustrée d'Alice au pays des merveilles, Benjamin Lacombe sublime la distorsion du temps et de l'espace avec "De lautre côté du miroir". Dans cette suite directe du chef-d'oeuvre de Lewis Carroll (traduite par Henri Parisot), Alice décide de passer "de lautre côté du miroir" et s'y métamorphose ! De pion, elle deviendra reine. Le monde du miroir se présente comme un monde inversé. L'espace et le temps y sont mis à mal... Il faut courir très vite pour rester sur place ! Certaines pages se déplient à la façon d'un plateau de jeu d'échec et accompagnent la bascule dune dimension à l'autre ; décors, personnages évoluent littéralement. Benjamin Lacombe se délecte en proposant ainsi une vision, une interprétation singulière de la beauté étrange d'un monde, bercé par un délicieux mélange de poésie, d'humour et de non-sens, qui vise implicitement à former les plus jeunes.

Mon avis :
Ayant adoré le tome illustré par Benjamin Lacombe du chef-d’œuvre de Lewis Carroll Alice au pays des merveilles, j'étais curieuse de découvrir celle de cette histoire moins connue d'Alice. Il me tentait depuis sa sortie, mais comme avec tous les autres livres illustrés par Benjamin Lacombe, c'est son prix qui m'a freiné.je l'ai plusieurs fois eu entre les mains avant de finalement le reposer. Ma copinaute Charlotte a du avoir pitié de moi puisqu'elle me l'a offert pour dernier anniversaire (merci encore ma belle ! ♥), mais ayant d'autres livres à lire avant, il a du patienter dans ma PAL, même si je l'en ai sorti assez rapidement. Ce livre me laisse un peu perplexe...

De retour au Pays des Merveilles, Alice joue tranquillement avec ses chat lorsqu'elle remarque le reflet inversé de la pièce où elle se trouve dans le miroir. Elle s'en approche, curieuse d'en savoir plus et se retrouve de l'autre côté. Elle va partir à la découverte de ce monde nouveau mais totalement perturbant...

J'ai eu énormément de mal à entrer dans l'histoire et au final, je crois que je n'y suis pas parvenue. Autant l'originalité de la plume de Lewis Carroll m'avait énormément plus dans Alice au pays des merveilles,autant je l'ai trouvé peu compréhensible dans celui-ci. Je n'ai vraiment pas tout compris à l'histoire, j'ai même relu certains passages, pensant avoir loupé quelques chose, mais non...

L'idée de départ étai bonne mais je n'ai vraiment pas compris ce que l'auteur en a fait et c'est dommage. Certains passages me paraissaient familiers, puisqu'ils font partie de la version Disney d'Alice au pays des merveilles (qui ne fait pourtant pas partie de mes Disney préférés, je trouve ce dessin animé angoissant), j'ai été surprise de voir que le dessin animé mêle les deux livres de l'auteur consacrés à Alice.

J'aime toujours autant Alice, j'aimerai vraiment être aussi courageuse et intrépide qu'elle. Rien ne la surprend, son ouverture d'esprit est impressionnant, surtout pour une jeune fille de son âge.

Les illustrations de Benjamin Lacombe sont toujours aussi sublimes. Elles apportent un vrai plus, elles aident à comprendre l'histoire par moment. C'est agréable de pouvoir mettre une image sur les idées farfelues de l'auteur. A ce propos, je tire également mon chapeau au traducteur ! ^^

La fin reste assez prévisible puisqu'elle est dans la même lignée que celle du premier tome des aventures d'Alice. Mine de rien, j'étais contente d'en tourner la dernière page, tellement ma lecture a été laborieuse.

Si je suis une nouvelle fois sous le charme de l'objet, je ne suis pas convaincue par l'histoire. L'auteur m'a perdu dans son univers que pourtant j'affectionne...
Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. Y'a de très beaux livres objets sur les univers de notre enfance... et celui-ci me tente beaucouP!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est sûr. N'hésite plus, celui-ci est vraiment magnifique ! =)

      Supprimer
  2. Je rejoint plus ou moins ton avis. L'autre côté du miroir et nettement moins bien que Alice aux pays des merveilles.
    "A ce propos, je tire également mon chapeau au traducteur !" Oh que oui ! Une année à la fac, j'ai dû traduire un passage du Pays des merveilles, j'ai eu envie de mourir. XD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'étonnes, je n'aurai pas aimé être à ta place ^^

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...